À la uneEconomieFrance

Thomas Piketty refuse la légion d’honneur

L’économiste Thomas Piketty, auteur du livre à succès “Le Capital au XXIe siècle” a refusé d’être nominé au grade de chevalier de la légion d’honneur ce jeudi 1er Janvier 2015. Il en a d’ailleurs profité pour réitérer les différences politiques qu’il l’oppose au gouvernement actuel.

Ce jeudi 1er janvier 2015, l’économiste de renom Thomas Piketty a refusé d’être décoré du titre de la légion d’honneur. Il a d’ailleurs déclaré “Je ne pense pas que ce soit le rôle d’un gouvernement de décider qui est honorable”, remettant ainsi en question la place accordée à cette distinction.
Décoré du prix du meilleur jeune économiste de France en 2002, son livre “Le capital au XXIe siècle” sorti en 2013 aux éditions “Le seuil” fût un succès commercial et l’ouvrage c’est vendu à quelques 1.5 million d’exemplaires.

Aujourd’hui éminemment reconnu, sa parole a désormais un poids non négligeable et ses positions sur la politique économique du gouvernement sont partagées par plusieurs de ses confrères. La reconnaissance de son travail par le gouvernement américain lui a également apporté un crédit particulier, rappelons qu’il fût reçu par les conseillers du président Obama afin d’apporter son point de vue sur une situation économique actuellement délicate.

Un point de vue critique

Son refus de la légion d’honneur s’inscrit dans une logique critique qu’il défend depuis plusieurs années. Au départ proche du parti socialiste, il regrette désormais la politique menée par le gouvernement qui avait pourtant promit un grand nombre de réformes fiscales profondes, notamment au niveau d’une plus grande progressivité de l’impôt. Il déclarait d’ailleurs au mois de juin “Je pense qu’il y a un degré d’improvisation dans la politique fiscale de François Hollande qui est assez consternant”.
Une divergence partagée donc, puisque malgré le succès de son dernier ouvrage, le gouvernement lui a réservé un accueil plutôt tiède et mitigé.

Les grandes figures a avoir refusé la légion d’honneur sont nombreuses, de Pierre Curie à Albert Camus, le refus de cette décoration est souvent une occasion de rappeler l’antagonisme qui oppose le point de vue d’un intellectuel vis-à-vis d’un gouvernement en place.

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Quels adversaires pour Paris et Lyon ?

À la uneBrèvesSéries Tv

Curb Your Enthusiasm : une date et un trailer pour la saison 10

À la uneActualitéFranceSociété

Zoo d'Amnéville : une pétition réclame la fermeture du site

À la uneActualitéFranceNon classéSociété

Retraites: Décryptage de l'annonce attendue de Édouard Philippe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux