ActualitéFootSport

Premier League – Un championnat à deux têtes

Le 1er janvier est un jour de fête et foot en Angleterre. La 20e journée qui s’est jouée aujourd’hui nous a particulièrement régalé avec des buts en pagaille (33 buts inscrits), des matches à rebondissement, et un leader du championnat qui doit partager la tête du championnat avec son dauphin…

Manchester United encore freiné à Stoke

Radamel Falcao, buteur lors du match nul de Manchester United sur le terrain de Stoke City

Radamel Falcao, buteur lors du match nul de Manchester United sur le terrain de Stoke City

Décidément, Stoke City ne fait pas de complexe face aux clubs mancunéens. Après avoir battu les Citizens en début de saison, Stoke accroche aujourd’hui leurs voisins de United. Sur leur pelouse, les joueurs de Stoke City ouvrent rapidement le score par Shawcross sur corner (2e). Le défenseur des Potters est à la retombée d’une déviation de l’immense Peter Crouch et reprend de volée pour battre David de Gea. Les Red Devils, cueillis à froid, parviendront tout de même à revenir par Falcao à la 26e minute de jeu. Un but également inscrit sur corner. Tiré par Rooney, le centre est prolongé au premier poteau par Michael Carrick vers Falcao qui parvient à reprendre le ballon aux 6 mètres pour marquer son 3e but en championnat avec United.

En deuxième mi-temps, Manchester aura plusieurs occasions d’aggraver le score par Robin Van Persie sans parvenir à trouver le cadre. Mais c’est Stoke City qui pourra peut-être avoir des regrets. Les joueurs de Mark Hugues qui ont frappé le montant par Crouch (69e), l’attaquant voyant sa tête heurter le poteau gauche de De Gea. Sur le corner qui suit, Diouf, double buteur dimanche face à West Bromwich, voit sa volée détournée par Smalling alors qu’elle prenait le chemin du but.

Un nouveau nul pour United après Tottenham dimanche, de même qu’un nouveau pensionnaire pour l’infirmerie du club avec la blessure d’Ashley Young, le latéral droit de Manchester. Un coup dur pour Luis Van Gaal, le coach de United qui perd l’un de ses joueurs en forme.

Un quart d’heure de folie à l’Etihad Stadium

Frank Lampard, une nouvelle fois décisif avec Manchester City

Frank Lampard, une nouvelle fois décisif avec Manchester City

Le but du jour est à mettre à l’actif de Yaya Touré, auteur d’une frappe magistrale face à Sunderland. Le joueur ivoirien qui n’a laissé aucune chance à Costel Pantilimon, le gardien roumain des Black Cats, son tir venant se loger dans la lucarne droite du but de Sunderland. Un but marqué à la 57e minute et qui ouvre un quart d’heure de folie après une heure de jeu assez apathique.

Dix minutes plus tard, c’est Jovetic qui double la mise pour City (66e), reprenant un centre de Gaël Clichy après une combinaison sur la gauche entre Nasri, Touré et Jovetic. Dans la minute qui suit, Sunderland réduit la marque par Rodwell sur corner (67e). Le numéro 8 de Sunderland coupe la trajectoire du ballon au premier poteau pour lober Wilifriedo Caballero, qui remplace Joe Hart dans les buts de City. Deux minutes plus tard, Sunderland obtient un penalty généreux sur une faute de Pablo Zabaleta. Une occasion transformée par Adam Johnson, ancien joueur de Manchester City et qui égalise pour Sunderland (71e).

Entre temps, l’homme du match était entré sur la pelouse. Frank Lampard qui remplace Stefan Jovetic à la 70e minute et trois minutes plus tard marque pour Manchester City reprenant de la tête un nouveau centre de Gaël Clichy. Un ballon qui passe au ras du poteau droit de Pantilimon et crucifie Sunderland qui venait de revenir au score.

Dès lors le score n’évoluera plus jusqu’à la fin de la rencontre, malgré de multiples occasions pour les Citizens. Lampard, Navas, Touré ou Fernadinho vont buter sur un Pantilimon devenu infranchissable en fin de match. Des occasions manquées qui n’empêcheront pas les Citizens de s’imposer à domicile et de reprendre leur marche en avant après leur match nul dimanche face à Burnley.

Southampton profite des errements défensifs d’Arsenal

Les Saints de Southampton se sont montrés efficaces face à une fébrile équipe d'Arsenal

Sadio Mané (le poing serré) et les Saints de Southampton se sont montrés efficaces face à une fébrile équipe d’Arsenal

C’était un match d’importance pour les deux équipes qui partageaient la quatrième place avant cette journée. Si les Saints ont réalisé un match sérieux, les Gunners ont réalisé une partie caricaturale, manquant d’impact physique sur le plan offensif, et multipliant les erreurs d’appréciations en défense. Si les absences de Giroud et de Welbeck peuvent expliquer les difficultés des Gunners en attaque, la défense était elle au complet avec le retour de Koscielny associé à Mertesacker dans l’axe.

Après un début de match où les deux équipes ont eu des occasions par Pelle (7e – Southampton) et Cazorla (20e – Arsenal) c’est Sadio Mané qui ouvre le score pour Southampton à la 34e minute. Sur une balle en profondeur, l’attaquant des Saints prend le dessus sur Koscielny. Szczseny tente alors une sortie hasardeuse qui n’empêche pas Mané de contrôler le ballon. Alors que Szczesny courre vers son but, Mané place une frappe enroulée qui lobbe le gardien et que Mertesacker ne peut empêcher d’entrer dans le but. Sadio Mané qui devra sortir du terrain en fin de première mi-temps victime d’une blessure.

En seconde période, c’est de nouveau les Saints qui trouvent le chemin des filets à la 56e minute. Tadic profite d’une bourde de Szczesny qui s’emmêlent les pinceaux avec Debuchy sur un centre anodin d’Alderweild. Le gardien d’Arsenal rend le ballon à Tadic qui ne se fait pas prier et double la mise pour Southampton. Une défaite qui aurait pu virer un peu plus au cauchemar, Southampton ayant eu deux nouvelles occasions franches par Gabriel Pelle qui voient ses deux tentatives repoussées par le poteau (61e) et Debuchy sur sa ligne (65e).

Arsenal va tout de même broyer du noir après ce match. Les Gunners sont distancés par leurs adversaires du jour, qui eux se rapprochent de la troisième place, les Saints revenant à un point de Manchester United. Arsenal voit aussi son voisin et grand rival Tottenham lui chiper la cinquième place après sa victoire face à Chelsea dans un match…fou !

Tottenham fait chavirer Chelsea et White Hart Lane

Harry Kane, énorme (deux buts, une passe décisive, un pénalty provoqué) face à Chelsea

Harry Kane, énorme (deux buts, une passe décisive, un pénalty provoqué) face à Chelsea

En fin de journée, Tottenham recevait Chelsea à White Hart Lane. Après son 0-0 face à Manchester United, on pouvait s’attendre également à un match d’attente des Spurs face au leader de la Premier League. Mais Tottenham a réalisé un match énorme dans une ambiance des grands soirs, surclassant l’équipe de Jose Mourinho complètement débordée par un duo Harry Kane – Nacer Chadli qui a mis à mal une défense des Blues passée à coté de son match.

Tout avait pourtant bien commencé pour Chelsea, qui ouvrait le score contre le cours du jeu à la 18e minute. Un but signé Diego Costa, après un raid côté droit d’Eden Hazard qui se joue de deux défenseurs avant de frapper au but. Son tir est repoussé par le poteau gauche d’Hugo Lloris, mais Oscar qui a suivi remet le ballon devant le but et Diego Costa n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. L’attaquant espagnol qui marque ici son 14e but, ce qui fait de lui le meilleur buteur de Premier League à égalité avec Sergio Agüero (Manchester City).

Mais cet avantage n’est que de courte durée. Alors que le but inscrit par Costa permet aux Blues de reprendre confiance et le contrôle du ballon, c’est au tour des Spurs de prendre leurs adversaires à revers. Harry Kane, international Espoirs anglais va inscrire un but remarquable à la 30e minute. Le jeune attaquant de 21 ans, parti du côté gauche repique dans l’axe, élimine Fabregas tout en résistant au retour d’Oscar pour finalement placer une frappe aux 20 mètres qui vient se glisser entre Thibaut Courtois et le poteau droit du but de Chelsea.

Les Spurs qui vont doubler la mise à la 45e minute par Danny Rose. Eriksen lance Nacer Chadli dans la profondeur, l’international belge place alors une frappe qui vient heurter le poteau droit de Thibaut Courtois. Danny Rose qui a suivi l’action, reprend le ballon et marque dans le but vide malgré le retour de Gary Cahill. Une première mi-temps qui finit en fanfare pour les Spurs qui ajouteront un troisième but dans les arrêts de jeu sur un penalty par Townsend après une faute de Cahill sur Harry Kane.

La deuxième mi-temps va se révéler tout aussi riche en buts et ce sont les Spurs qui vont frapper les premiers, à nouveau par Harry Kane. Le numéro 18 de Tottenham qui reçoit un ballon de Chadli, après un débordement du belge côté gauche. Kane élimine Matic d’un contrôle orienté et place une frappe croisée qui passe entre les jambes de John Terry et finit dans le petit filet gauche de Thibault Courtois (52e).

La réplique est ensuite venue d’Eden Hazard à la 61e minute. Le numéro 10 des Blues profite d’une perte de balle de Fazio au milieu de terrain pour partir en contre. Hazard accélère, joue en une-deux avec Fabregas à l’entrée de la surface, pour finalement placer une frappe imparable sur la gauche d’Hugo Lloris.

Battu sur cette action, le gardien de Tottenham sera l’auteur d’une parade décisive à la 75e minute. Lloris détourne alors une frappe d’Azpilicueta, empêchant Chelsea de revenir à 4-3. Décisive aussi, car trois minutes plus tard, c’est Nacer Chadli qui met les Spurs à l’abri. Cette fois-ci, c’est Harry Kane qui déborde côté gauche, fixe deux défenseurs et remise pour Chadli qui place une frappe du droit déviée par John Terry et qui finit aux fonds des filets de Thibault Courtois(78e).

En fin de match, les Blues réduiront à nouveau le score par John Terry, sur un coup-franc rapidement joué par Eden Hazard qui centre côté droit, le ballon parvenant jusqu’à Terry seul au deuxième poteau et qui marque du plat du pied gauche (87e). Un but qui ne suffit pas inverser la tendance pour les Blues, qui perdent sur le score de 5-3, une déroute défensive qui n’était pas arrivée depuis octobre 2011, à l’époque face à Arsenal.

Ce dernier but de Terry permet néanmoins aux Blues de conserver la tête du championnat à égalité parfaite avec Manchester City. Une information qui va ne pas rassurer Jose Mourinho et ses joueurs qui comptaient six points d’avance sur les Citizens au début du mois de décembre.

Résultats (20e journée):

Stoke City – Manchester United: 1-1

Manchester City – Sunderland: 3-2

Southampton – Arsenal: 2-0

Tottenham – Chelsea: 5-3

Queens Park Rangers – Swansea City: 1-1

West Ham – West Bromwich Albion: 1-1

Liverpool – Leicester: 2-2

Newcastle – Burnley: 3-3

Hull City – Everton: 2-0

Aston Villa – Crystal Palace: 0-0

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    Sport

    Qu’en est-il du MMA français aujourd’hui ?

    À la uneActualité

    L’actrice Helen McCrory est décédée à 52 ans

    Actualité

    Alexandre Goodarzy : sa prise d'otage en Irak et son engagement auprès des chrétiens d'Orient

    À la uneActualitéCulture

    Google Earth : il est désormais possible de remonter le temps

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux