Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneInsoliteSociété

Des toilettes d’école qui n’attirent plus les élèves

Aujourd’hui persiste un problème sanitaire et social dans les collèges principalement: les toilettes. Beaucoup d’étudiants se plaignent de l’état de leurs sanitaires.

Dans le secondaire, les toilettes servent à tout sauf à être utilisés en tant que tel. En effet, beaucoup d’élèves se plaignent des odeurs, de la saleté, des bagarres ou encore de consommation de substances illicites. Résultats, les élèves préfèrent éviter d’utiliser les toilettes dans un tiers des collèges et lycée de France. D’après un rapport présenté mardi par l’Observatoire nationale de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignements., 28% des établissements et principalement des collèges ont signalé au moins un cas d’étudiant ayant renoncé à utiliser les toilettes. 42% des élèves se plaignant du manque de papier, 32% des odeurs, 23% de la propreté, et 12% du manque d’intimité des installations. Toujours selon le rapport, “l’état des sanitaires n’est pas sans conséquences sur les problèmes d’hygiène et de santé des jeunes: pathologies induites, risques de transmission bactériologique, atteinte au bien-être des personnes”. Le docteur Bénédicte Hoarau explique dans une thèse que ” “ce sont les filles qui souffrent le plus des troubles recensés: incontinence urinaire, brûlures à la miction et constipation, douleurs abdominales”, ajoutant que “cela influe davantage sur leur capacité à se concentrer”.

Un nombre important de “bastons”

Mais surtout, l’ONS relève un très grand nombre de bagarres et plus graves, d’agressions dans les toilettes. Principalement dans ceux des garçons. Dans les collèges ont en dénombre 21%, 13% des lycées professionnels et étonnement on en recense 4% des lycées d’enseignement général. Selon le rapport, la consommation d’alcools et de drogues concernent principalement les lycées avec 10% des lycées généraux, 11% des professionnels. “Le problème des toilettes n’est pas une fatalité. S’en saisir ne doit pas être tabou, vu les conséquences induites sur la santé et le bien-être”, précise le rapport annuel de l’ONS, constatant que “les établissements ont du mal à se saisir de cette question des sanitaires”. Ces chiffres sont effrayants, et pourtant, l’ONS avait déjà tiré la sonnette d’alarme en 2008, sur la situation dans les écoles. Les élèves se plaignaient déjà de maux de ventre car ils ne voulaient pas utiliser les toilettes de leurs établissements. Le ministre de cette époque avait pourtant promis que ce sujet serait abordé pour la rentrée de l’année suivante et qu’il mettrait en place une charte sur la qualité et la propreté avec les familles et les communes.

Cela n’a apparemment pas porté ses fruits et les conditions d’hygiène des sanitaires restent toujours douteuses, surtout lorsqu’on sait que malgré toutes les plaintes, le ménage n’est effectué qu’une fois par jour dans la plupart des toilettes scolaires.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Five days at Memorial : où a-t-on déjà vu Robert Pine ?

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : de quel célèbre acteur américain Frédéric van den Driessche est-il la voix française ?

À la uneMédias

Drag Race France : qui remporte la première édition ?

À la uneSport

[INTERVIEW] Killer Kelly, la nouvelle recrue d'Impact Wrestling

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux