À la uneCinéma

Les 5 acteurs/réalisateurs dont vous entendrez parler en 2017

Vétérans ou jeunes premiers, ces 5 acteurs et/ou réalisateurs vont faire parler d’eux en 2017. Donc Radio VL vous en parle.

Woody Harrelson, 55 ans, Américain

Tout le monde a déjà vu une oeuvre où officiait Woody Harrelson. Et si ça n’est pas le cas, c’est que vous avez vécu dans une grotte ces 30 dernières années. De la série culte Cheers au tout aussi culte Tueurs Nés, de Hunger Games à la première saison de True Detective, en passant par Larry Flint ou l’inénarrable Surfer, Dude, la carrière de l’acteur ressemble à celle du bonhomme : assurée, cool, toujours très pro et surtout éclectique. A l’image de ce que sera l’année 2017 de l’artiste, qui a déjà démarré en fanfare : il a présenté le 19 janvier sa première réalisation, Lost in London. Et plutôt que d’opter pour la facilité, Harrelson a réalisé le premier film diffusé en direct dans 500 salles de cinéma, et ne contenant qu’un seul long plan séquence pour une trentaine d’acteurs !

A lire aussi : Woody Harrelson rejoint le film sur la jeunesse de Han Solo

Le meilleur pote de Matthew McConaughey sera également à l’affiche de Wilson, adaptation ciné de la cultissime BD éponyme de Daniel Clowes, qui sortira en mars aux USA. Il sera ensuite le shérif d’une petite ville américaine pour Martin McDonagh, le réalisateur de Bons Baisers de Bruges, aux côtés de Frances McDormand, Sam Rockwell et Peter Dinklage (Tyrion Lannister dans la série Game of Thrones), dans le prometteur Three Billboards Outside Ebbing, Missouri. Il incarnera également le père de l’oscarisée Brie Larson dans Le Château de Verre, film indépendant autour d’une jeune fille qui tente de prendre ses distances avec sa famille dysfonctionnelle. Enfin, il se mettra en mode Colonel Kurtz (le militaire fou joué par Marlon Brando dans Apocalypse Now) pour le 3e volet de la Planète des Singes : Suprématie, que l’on verra sur les écrans cet été. On n’en demandait pas tant !

Reda Kateb, 40 ans, Français

Acteur discret mais terriblement talentueux, Reda Kateb a un parcours aussi varié que prestigieux. Il n’y a qu’à voir la liste des réalisateurs avec lesquels il a collaboré pour se rendre compte de cet éclectisme : Jacques Audiard, Claire Simon, Catherine Corsini, Guillaume Gallienne, mais aussi Kathryn Bigelow (dans Zero Dark Thirty) et Ryan Gosling (dans sa première réalisation, Lost River). Souvent second rôle de luxe, Kateb a droit en 2017 à deux rôles principaux, qui pourraient bien changer son statut. Dès le 22 février, il incarnera un délinquant qui, à peine sorti de prison, tente de se refaire un nom grâce au bar que tient son frère à Pigalle, le Prestige, dans Les Nouveaux Parisiens. Surtout, il sera Django Reinhardt, la légende du jazz manouche, dans Django, le premier film du producteur et scénariste Etienne Comar (Des Hommes et des Dieux). Ce biopic revient sur le destin exceptionnel du guitariste, blessé à la main par l’incendie de sa roulotte et qui inspirera des générations de musiciens. Preuve de l’attente que suscite ce film, il a été choisi pour ouvrir le Festival de Berlin qui démarre début février. Enfin, nous auront peut-être la chance de le retrouver dans le prochain film de Wim Wenders, Submergence, avant la fin de l’année. Pour rappel, Reda Kateb tenait le rôle principal du précédent film du réalisateur Allemand, Les Beaux Jours d’Aranjuez, sorti en novembre dernier. Ne reste plus qu’à souhaiter à l’acteur de séduire public et critiques avec ces beaux projets !

Romain Duris, 42 ans, Français

Pour toute une génération (celle des 30/40 ans), Romain Duris incarne ce bon copain qu’on a vu passer du lycée (Le Péril Jeune) à l’université (L’Auberge Espagnole) puis à la maturité (Les Poupées Russes, De Battre Mon Coeur S’est Arrêté). Acteur autodidacte qui se bonifie avec le temps, Duris construit depuis quelques années un parcours exemplaire, que ce soit devant la caméra de réalisateurs confirmés ou débutants. Cette année 2017 ne fait pas exception : il tient le rôle principal, celui d’un ancien Poilu dont le retour au pays est difficile dans le premier long d’Emmanuel Courcol, Cessez-le-feu, en salle le 19 avril.

A lire aussi : Les 10 films français qu’il ne faudra pas rater en 2017

Un mois plus tôt, il incarnera le Père Morin, dans l’adaptation du prix Goncourt 1952 par Nicolas Boukhrief. Dans La Confession, la foi du prêtre sera mise à rude épreuve face aux doutes que Barny, jeune veuve de guerre interprétée par Marine Vacht, fera naître en lui. Pour l’anecdote, le livre avait déjà été adapté par Jean-Pierre Melville en 1961. Un peu plus tard dans l’année, il donnera la réplique à Isabelle Huppert dans l’intriguant Madame Hyde, de Serge Bozon, où une professeure de collège méprisée se retrouve avec d’étranges pouvoirs. Enfin, l’acteur fera face à Vincent Cassel, Sandrine Kiberlain, Elodie Bouchez et Charles Berling dans Fleuve Noir, le prochain film d’Erick Zonca.

Tom Holland, 20 ans, Britannique

Tom Holland n’a que 20 ans, et une immense carrière qui l’attend. Révélé dans l’étourdissant The Impossible en 2012, il sera à l’affiche de deux des films les plus excitants de l’année. D’abord, évidemment, il sera dès le mois de juillet Peter Parker dans le nouveau reboot du super-héros le plus populaire de Marvel. Déjà aperçu dans Captain America : Civil War, Holland devra imposer un homme-araignée crédible dans Spiderman : Homecoming, 5 ans après Andrew Garfield, et 15 ans après Tobey Maguire. On ne sait pas grand chose de ce nouvel opus, sinon que sa mise en chantier a été le fruit d’une longue négociation entre Sony (qui détient les droits du personnage depuis des années) et Disney/Marvel, seul studio actuel à réussir à rendre crédible ses super-héros. Et que le mentor du jeune Parker sera Tony Stark himself !
En mars, il sera le fils de Charlie Humman dans le serpent de mer The Lost City of Z, réalisé par le talentueux James Gray (The Immigrant, La Nuit nous Appartient), projet en chantier depuis presque 5 ans. On y découvrira l’histoire vraie du colonel britannique Percival Fawcett, parti à la recherche d’une mystérieuse cité en Amazonie dans les années 20. Enfin, outre Pilgrimage, film sur le périple de moines dans l’Irlande du 13e siècle dont on n’a pas encore la date de sortie, Tom Holland jouera un second rôle dans The Current War, d’Alfonso Gomez-Rejon (auteur de la pépite Me, Earl and the Dying Girl). Ce film revient sur la guerre industrielle que se sont livré Thomas Edison (Benedict Cumberbatch) et George Westinghouse (Michael Shannon) pour le marché de l’électricité aux États-Unis, à la fin du 19e siècle. Un film qui a tout pour ramener un maximum de statuettes, s’il sort avant décembre. Dont une pour le jeune acteur ?

Ridley Scott, 79 ans, Britannique

On ne présente plus Ridley Scott, créateur de la saga Alien, réalisateur des vénérés Blade Runner, Thelma et Louise, Gladiator, American Gangster, ou encore Seul sur Mars, nommé 7 fois aux Oscars 2016. Si le vétéran a connu quelques passages à vide ces dernières années (pensez Exodus ou The Counsellor), il revient en force en 2017, grâce notamment au recyclage (sans connotation négative) de certains des projets qui l’ont rendu célèbre. Scott dirigera en effet l’un des castings les plus excitants de l’année (Katherine Waterston, Michael Fassbender, Danny McBride, Noomi Rapace, James Franco, Billy Crudup, Guy Pearce) dans Alien : Covenant, suite de Prometheus qui renoue avec la créature culte qui avait fait du réalisateur une star en 1979 (Alien, le 8e passager). Autre retour très attendu : Blade Runner 2049, que Ridley Scott produit, et qui voit Harrison Ford reprendre l’un de ses rôles les plus célèbre, celui du détective privé Rick Deckard. Disparu depuis 30 ans, il est retrouvé par un jeune agent, lui aussi Blade Runner (agents spéciaux chargé de traquer les Replicants, des cyborgs devenus indésirables) interprété par Ryan Gosling. Le film étant réalisé par l’exceptionnel Denis Villeneuve (Premier Contact, Prisoners), le niveau d’excitation est forcément maximum.

A lire aussi : Les 10 blockbusters qu’il ne faudra pas rater en 2017 

Outre l’une des séries les plus excitante de l’année (Taboo, qu’il produit via sa société Scott Free Productions), Ridley Scott est également producteur d’un autre film très attendu pour 2017, l’adaptation par Kenneth Branagh du Crime de l’Orient Express, le roman culte d’Agatha Christie. Avec un casting qui là aussi fait rêver : Johnny Depp, Daisy « Rey » Ridley, Michelle Pfeiffer, Lucy Boynton (inoubliable dans Sing Street), Penelope Cruz, Judi Dench ou encore Willem Dafoe. Papy Scott fait toujours de la résistance (à la retraite), pour notre plus grand plaisir !

A lire aussi : On a vu pour vous… le pilote de Taboo, la série de Tom Hardy

Related posts
À la uneSéries Tv

La série Les gouttes de Dieu aura droit à une saison 2

À la uneSéries Tv

Est-ce que le tournage de la saison 8 de Sam a commencé ?

À la uneInternational

Comment fonctionne la Cour pénale internationale ?

À la uneEconomie

Les nouvelles règles sur l’achat de cigarettes en Belgique entrainent des confusions

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux