À la uneActualitéInsolite

Top des pires lubies de millionnaires

Quand on est riche à millions, parfois, on ne sait plus quoi faire de son argent. Si certains reversent généreusement plus de la moitié de leurs gains à des œuvres caritatives, d’autres, plus farfelus, investissent dans des projets bizarres, originaux ou juste inutiles. Petit tour d’horizon de tout ce qu’on peut rêver d’avoir/d’entreprendre quand on est blindés de tunes.

 

6. Dépenser 20 000 euros pour un sapin de Noël  

Outre le fait qu’un millionnaire a les moyens de se gaver de petits fours au caviar et de homard royal, puis de faire glisser tout cela avec un Jéroboam de Dom Pérignon classé, il peut également se payer un arbre de Noël au prix d’une belle voiture. Mais attention : ce roi des forêts démesuré n’est pas décoré de vulgaires guirlandes et de boules en feutrine que votre enfant vous a confectionné à l’école, non. Il est entièrement serti d’or et de diamant, d’où la facture exorbitante qui laisse ensuite peu de chance –pour nous, s’entend– d’acheter un cadeau à mettre en dessous du sapin.

En même temps, dans une villa de 300m², on n’allait pas mettre un Nordmann tout riquiqui d’un mètre vingt à peine…

Top des pires lubies de millionnaires

 

5. Disséminer des billets de banque dans chaque coin de la ville

Coup de com’ ou réel philanthropie de la part de ce millionnaire américain qui entretient le mystère sur son identité ? Qu’importe, cette chasse au trésor dans les rues de San Francisco en Californie enchante la population. En effet, près de 4000 dollars, répartis dans plusieurs enveloppes, sont cachés un peu partout dans la ville. Et ce pour le bonheur des petits chanceux qui les trouvent.

L’homme, qui s’est dit, sur la chaîne ABC, être animé par la beauté du geste, ne compte d’ailleurs pas s’arrêter là. « Beaucoup de mes amis et les gens qui travaillent pour moi, ne peuvent se permettre d’acheter une modeste maison à San Francisco. Cela m’a fait un peu réfléchir. Je suis donc déterminé à donner une partie de l’argent que je gagne, et en plus de cette charité, de le faire de façon ludique et créative » affirme-t-il. Eh bien… merci !

Top des pires lubies de millionnaires

 

4. Payer pour devenir… SDF

« Deux choses sont infinies, disait Albert Einstein, l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue ». Et il avait bien raison notre moustachu préféré puisque, pour la bêtise humaine, chaque jour que Dieu fait nous en apporte la confirmation.  Enième exemple flagrant : ces millionnaires russes qui, s’ennuyant dans leur routine de rentiers,  dépensent pour devenir SDF. Mais seulement pour quelques heures. Ils organisent même des petits jeux entre eux : c’est à celui qui rapportera le plus d’argent en faisant la manche.

Ainsi, quand des sans-abris peinent désespérément à se sortir de la misère, eux s’y plongent donc pour le plaisir. Pathétique…

Reportage sur ces richissimes russes qui veulent devenir SDF (1:50)

[youtube id= »sk2eybrMEb0″]

 

3. Racheter une rue de Paris

« La Jeune Rue » : c’est le projet fou de Cédric Naudon, un millionnaire français. Un « street concept» à environ 30 millions d’euros et qui vise à redynamiser les alentours de la rue du Vertbois, dans le IIIe arrondissement de la capitale, entre Haut-Marais et Sentier. Une boulangerie, une boucherie, un restaurant italien, un bar à huîtres, un cinéma mais aussi une galerie d’art ouvriront ainsi au début de l’été 2014. « Une rue gourmande » qui ne se voudrait « pas élitiste » mais qui risque pourtant d’attirer pas mal de « bobos ». Tant pis, l’intention n’en demeure pas moins louable.

Top des pires lubies de millionnaires

 

2. Modifier le climat

Une utopie signée… Bill Gates. En effet, l’homme le plus riche du monde –qui finance déjà de nombreuses campagnes de vaccination par le biais de sa fondation– mise sur la géo-ingénierie pour lutter contre le réchauffement climatique. Avec Murray Edwards, un autre milliardaire canadien, il a donc investi dans la société Carbon Engineering, qui a construit une usine pour « aspirer » l’air ambiant et le nettoyer. Bill Gates finance également Silver Lining, qui planche sur une onéreuse technique révolutionnaire : pulvériser des gouttelettes d’eau de mer dans les nuages afin de réfléchir davantage de rayonnement solaire. Car oui, sauver le monde, ça coûte cher.

Top des pires lubies de millionnaires

 

1. Devenir immortel

L’argent permet beaucoup de choses : se faire des amis, corrompre ses supérieurs pour accéder à des postes hauts placés ou se tirer d’embarrassantes affaires judiciaires… et même vaincre la grande faucheuse. Enfin ça, c’est selon le magnat russe Dmitry Itskov, 33 ans, à l’origine de l’opération Avatar. Inspiré par le film de James Cameron, il ambitionne « d’atteindre l’immortalité en finançant une extension de votre vie ». Soit un hologramme dans lequel on aura transféré votre intelligence. Plutôt effrayant et digne d’un film de science-fiction.

Sinon, il y a aussi la cryogénie. Qui peut coûter jusqu’à 150 000 euros. Une bagatelle pour le commun des mortels…

Top des pires lubies de millionnaires

 

Et pour vous prouver que les riches sont vraiment une catégorie à part, sachez que, selon Tom Croley, fondateur du site Richhabits.net :

  • 76% des riches font du cardio-training 4 fois par semaine contre 23% des pauvres
  • 81% des riches tiennent une to-do list contre 19% des pauvres
  • 6% des riches disent ce qu’ils pensent contre 69% des pauvres
  •  79% des riches passent cinq heures ou plus chaque mois sur internet contre 16% des pauvres
About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Le problème à trois corps : la série la plus ambitieuse de Netflix ?

À la uneCinéma

Halloween Ends : Michael Myers et Laurie Strode de retour dans une ultime bande-annonce

À la uneMédias

Star Academy : c'est pour quand le retour de l'émission ?

ActualitéPop & Geek

5 choses à savoir sur le jeu The Last Of Us

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux