À la uneSport

Tour de France 2021 : Le recap de la première semaine

Ce lundi 5 juillet marque la première journée de repos pour les coureurs de cette 108ème édition du Tour de France. Il est temps de revenir sur ces 9 premières étapes chargées de péripéties. Chutes, intempéries…tout ne s’est pas passé comme prévu sur les routes du Tour.

Étape 1 : Brest > Landerneau

Une première étape de presque 200 kilomètres. Avec son lot de côtes répertoriées pour le classement de la montagne, cette étape allait plaire aux coureurs visant le maillot à pois. Bien évidemment, le vainqueur de la première étape s’empare inévitablement du maillot jaune. Les attaques ne se sont pas fait attendre dès le kilomètre zéro.

L’étape a été marquée par deux énormes chutes. La première à 45 kilomètres de l’arrivée, causée par une spectatrice imprudente, puis la deuxième, à 7 kilomètres de l’arrivée. La France est représentée d’une très belle manière. Julian Alaphilippe, actuel champion du monde, porte une attaque à 2 kilomètres de l’arrivée et dépose ses adversaires. Il remporte logiquement cette première étape, et s’empare du maillot jaune.

À lire aussi : Le Tour de France retire sa plainte contre la spectatrice responsable de la chute

Étape 2 : Perros-Guirec > Mûr-de-Bretagne Guerlédan

Un coup de maitre du petit-fils de la légende Raymond Poulidor. Mathieu Van Der Poel, le coureur aux milles casquettes, capable de défendre sa place de leader aussi bien sur route qu’en cyclo-cross ou VTT. Pour son premier Tour de France, le néerlandais s’offre ce que son grand-père, éternel deuxième, n’a jamais réussi à s’offrir : Le maillot jaune. La polyvalence du coureur est démontrée une fois de plus. Julian Alaphilippe est dépassé par les attaques en tête de peloton, et Van Der Poel dépose ses adversaires. Un très bel hommage rendu à son grand-père.

Étape 3 : Lorient > Pontivy

Au départ de Lorient, une première chute ne se fait pas attendre avec Geraint Thomas, favori et vainqueur du Tour de 2018. Une deuxième chute est provoquée à 10km de l’arrivée, incluant un autre favori du Tour, Primoz Roglic. À 4km une troisième chute, avec la présence de Tadej Pogacar, ou encore Arnaud Démare qui ne pourra pas assister au sprint massif quelques kilomètres plus loin. Pour cette arrivée adaptée aux sprinteurs, du beau monde est aux avant-postes. Cependant, Caleb Ewan chute et entraine Peter Sagan avec lui…c’est Tim Merlier qui remporte ce sprint final. Mathieu Van Der Poel est conservateur du maillot jaune.

Étape 4 : Redon > Fougères

Une quatrième étape complètement plate, qui devrait à nouveau satisfaire les sprinteurs. Et c’est ce qui s’est passé au finish, avec un sprint massif du peloton. Pourtant, Brent Van Moer était à quelques secondes de réaliser un exploit, après s’être échappé un long moment. Celui qui sort du lot à Fougères, c’est Mark Cavendish, à 34 ans. Une 31ème victoire d’étape sur le Tour pour cette véritable machine, alors qu’il ne devait pas, à l’origine, participer à ce tour. Il s’empare du maillot vert de meilleur sprinteur.

Étape 5 : Changé > Laval Espace Mayenne

La première étape de contre-la-montre de ce tour, qui déterminera donc quels seront les prochains leaders en haut du classement maillot jaune. Celui qui avait remporté le tour l’année dernière (en plus du maillot à pois et du meilleur jeune), a clairement montré qui était le patron. Le slovène Tadej Pogacar termine premier de cette épreuve, tandis que Mathieu Van Der Poel s’arrache pour ne pas qu’on lui vole son maillot jaune. Il terminera 4ème de cette étape, avec 31 secondes de différence.

Étape 6 : Tours > Châteauroux

Cavendish récidive ! Le sprint massif comme annoncé au début de l’étape permet au britannique de s’offrir, 10 ans après, le sprint de Châteauroux. C’est devant Jasper Philipsen, et les deux français Nacer Bouhanni et Arnaud Démare que Mark Cavendish remporte sa 32ème victoire sur le mythique Tour de France. Le coureur est définitivement une légende du sprint sur la Grande Boucle. Rien ne change en revanche pour le classement du maillot jaune, le néerlandais Van Der Poel est toujours à 8 secondes d’avance du slovène Pogacar.

Étape 7 : Vierzon > Le Creusot

Place à l’étape la plus longue de cette 108ème édition du Tour. Une épreuve de moyenne montagne longue de 250 kilomètres. En tête de course dès le départ, Matej Mohoric participe à plusieurs sprints pour récupérer quelques points du maillot de meilleur grimpeur. Il sera échappé du peloton pendant la majeure partie de la course, et terminera en solitaire cette étape, amplement méritée. Le coureur s’empare du maillot à pois. Au général, aucuns soucis pour Van Der Poel qui conforte son maillot jaune, tandis que Primoz Roglic, perd près de 4 minutes au général. Les séquelles de la chute se ressente pour le coureur.

Étape 8 : Oyonnax > Le Grand-Bornand

Cette avant-dernière étape de la première partie du Tour de France est marquée par l’étape en solitaire du belge Dylan Teuns qui a su anticiper les différentes ascensions que proposait ces 150 kms de montagnes. À 30km de l’arrivée, Tadej Pogacar, précédent vainqueur du Tour, propose une attaque qui laissera ses concurrents sur place. Il terminera 4ème de cette étape, et assommera le classement général, à plus de 3 minutes de ses principaux concurrents.

Étape 9 : Cluses > Tignes

À noter la présence de 5 ascensions différentes, dont le premier hors-catégorie (le Col du Pré, 1748m). C’est 56km de montées, avec une météo qui ne se montre pas aimable envers les coureurs. Tout comme lors de la 8ème étape. Ben O’Connor s’offre cette étape, juste avant la journée de repos. Alors qu’il était dans une échappée avec Nairo Quintana (qui se battait pour le maillot de meilleur grimpeur) et Sergio Higuita, il remportera l’étape en solitaire. Le colombien Quintana a rempli sa part du contrat en prenant 8 points d’avance à Michael Woods pour le maillot à pois, tandis que O’Connor se retrouve à deux minutes du leader Tadej Pogacar.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Attaque du Capitole : que retenir des déclarations de cette ex-collaboratrice de Trump ?

À la uneInternationalsociété

Le chanteur R.Kelly condamné à 30 ans de prison

À la uneFranceSociété

Salah Abdeslam : perpétuité incompressible pour le survivant du commando du 13 novembre 2015

À la uneFranceInternational

Réchauffement climatique : le Haut Conseil pour le Climat appelle le gouvernement à agir davantage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux