À la uneActualitéSport

Tour de France : Primoz Roglic remporte la 17ème étape sans adversité

Roglic

Primoz Roglic a remporté ce mercredi la 17ème étape du Tour de France entre La Mure et Serre-Chevalier. A l’issue de cette étape de montagne qui a vu les abandons de Thibaut Pinot et Marcel Kittel, Christopher Froome conserve son maillot jaune. Fabio Aru a lâché et n’est plus que 4ème au général, derrière Rigoberto Uran et le Français Romain Bardet.

 

Il s’en est passé des choses ce mercredi lors de cette première étape alpestre de ce Tour de France 2017, longue de 183 km ! Trois cols impressionnants étaient au programme : le col de la Croix de fer (24 km à 5,2%), le col du Télégraphe (11,9 km à 7,1%) et celui du Galibier (17,7 km à 6,9 km).

Dès le début, une chute impressionnante survient. Plusieurs coureurs sont impliqués. Comme le maillot à pois français Warren Barguil (Sunweb) et le maillot vert allemand Marcel Kittel (Quick Step). Le Britannique Stephen Cummings (Dimension Data) fait aussi partie du lot.

Juste après cette chute, des coureurs en profitent pour s’échapper. Parmi ces coureurs se trouvent l’Australien Michael Matthews (Sunweb), vainqueur la veille de la 16ème étape du Tour et le Belge Thomas de Gendt (Lotto Soudal). Matthews en profite d’ailleurs pour engranger les 20 points du sprint intermédiaire après la descente du Col d’Oron (5,1 km à 6,7%).

A 126 km de l’arrivée, le Colombien Nairo Quintana place une accélération, tout comme l’Espagnol Alberto Contador. Les deux sont suivis de près par le Français Pierre Latour (AG2R).

Pinot et Kittel abandonnent

Deuxième coup de tonnerre de l’étape : le Français Thibaut Pinot, 4ème du dernier Tour d’Italie, abandonne sur les pentes de la Croix de Fer. Le coureur de la FDJ n’aura donc pas réussi à enchainer avec le Tour de France. Un peu plus tard, ce sera au tour de Kittel, le maillot vert, d’abandonner. Celui qui a remporté cinq étapes sur ce Tour n’a pas récupéré de sa chute en début d’étape. Conséquence : Michael Matthews devient le leader provisoire du classement du maillot vert. Il compte 160 points d’avance sur l’Allemand André Greipel (Lotto Soudal).

Juste avant l’ascension du col de la Croix de fer, l’Espagnol Dani Navarro (Cofidis) avait rejoint De Gendt en tête de course. Et au sommet de ce terrible au col, Navarro prend les 15 points de la montagne, juste derrière le Belge (20 points).
Alors que les poursuivants commencent à reprendre du temps sur les échappés, Contador est victime d’un problème mécanique qui lui fait perdre une trentaine de secondes. Pendant ce temps, Bauke Mollema produit un immense effort et imprime le rythme en tête de course.

Roglic fait le trou

Mais c’est lors de l’ascension du dernier col, celui du Galibier, que la victoire va se dessiner. Primoz Roglic contre l’attaque de Dan Martin. Le Slovène de l’équipe Lotto NL – Jumbo fait le trou alors que Quintana est complètement largué. L’enchaînement Giro – Tour de France lui aura décidément été fatal, tout comme Pinot. Les deux Français Bardet et Barguil attaquent à leur tour.

Parmi les favoris, le maillot jaune Chris Froome (Sky) et Rigoberto Uran parviennent à suivre. Aru quant à lui lâche. Au sommet du col du Galibier, Roglic prend les 20 points de la montagne. Il est suivi par Atapuma (UAE EMIRATES), 15 points et de Barguil, 12 points.

A 24 km de l’arrivée, Roglic compte 1’35 » sur ses plus proches poursuivants. Alors qu’il descend le dernier col de l’étape, on se doute qu’il ne pourra pas être rattrapé.

En revanche, l’Italien Fabio Aru, dauphin de Froome au général, est au plus mal et concède du temps au groupe maillot jaune. Au final, c’est le Colombien Uran qui fait la bonne affaire et prend la 2ème place du général devant Romain Bardet.

Related posts
À la uneMédias

Koh Lanta : c'est quoi ces accusations rapportées contre Denis Brogniart ?

À la uneFrancePolitique

Maltraitance animale : c'est quoi ce "référent" mis en place par le gouvernement dans les commissariats ?

ActualitéCinéma

15 films importants dans la carrière de Louis de Funès

À la uneMusiqueSéries Tv

"Dragon Ball in concert" : nous étions au Dôme de Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux