À la uneActualitéEntrepreneurFranceMédias

Toyota diffusera prochainement un spot publicitaire certifié Origine France Garantie

Le groupe Toyota a organisé ce matin une conférence de presse dans le salon Gustave Eiffel situé au premier étage de la Tour. Au cours d’une présentation d’une heure environ, plusieurs sujets ont été abordés comme la production de la Toyota Yaris, le Made in France et évidemment la diffusion de leur nouveau film publicitaire…

Animée par Sébastien Grellier, directeur communication presse de Toyota France, cette table ronde était composée de six intervenants venus débattre et répondre à diverses questions. Des ambassadeurs du constructeur automobile étaient notamment présents comme Didier Gambart, président de Toyota France et Eric Moyère, directeur de la stratégie et de la communication du site de production de Valenciennes, mais aussi des entrepreneurs, tous rassemblés autour d’une même fierté : la certification Origine France Garantie (OFG).

Créé en 2011, ce label assure aux consommateurs français que ce qu’ils achètent a bel et bien été élaboré dans l’Hexagone. En huit ans d’existence, 700 entreprises et plus de 2000 gammes de produits ont été certifiées. La Toyota Yaris en fait partie depuis 2012, faisant du véhicule citadin la première voiture à obtenir ce titre valorisant. Car oui, on l’oublie souvent mais même si la marque est japonaise, la Yaris est produite à Valenciennes pour sa clientèle française et européenne, et ce depuis plus de 18 ans. 4100 personnes y travaillent et fabriquent 11oo engins automobiles par jour.

Une pub qui s’inscrit dans cet esprit bleu blanc rouge

Le film publicitaire présenté aujourd’hui à la particularité d’être également labellisé OFG. “Tous les acteurs, toute la production, la réalisation, les décors, le stylisme […] devaient être origine France” explique Thibaut Guigonis, responsable de The&Partnership, l’agence à l’origine de ce spot pour la Toyota Yaris. “On est allé chercher des marques qui produisaient en France, au moins à 50%, pour permettre justement d’obtenir le certificat” a-t-il précisé ensuite. Au total, c’est plus de 150 produits qui sont plus ou moins visibles tout au long de la pub.

Intitulé “C’est très français“, le film joue sur les habitudes souvent stéréotypées de la population française : par exemple, le nombre de bises que s’échangent les habitants de telle ou telle région ou l’éternel débat pain au chocolat/chocolatine… Sur le ton de l’humour, le spot se veut très léger, tout en valorisant un maximum les vertus du “produit en France”. Il sera diffusé à la télévision à partir du 03 mars prochain.

Au terme de cette conférence, nous avons questionné les six fervents défenseurs du label OFG, en leur demandant s’ils pensent qu’aujourd’hui les jeunes consommateurs ont un attachement particulier pour le Made in France. “Il y a un intérêt mais forcément il y a la barrière du prix qui vient tout de suite avec” a concédé Guillaume Gibault, fondateur de la marque de sous-vêtements “Le Slip Français”. Néanmoins, ce dernier s’est dit agréablement “surpris” du nombre de stagiaires de 3ème qui viennent toquer à la porte de beaucoup d’entreprises labellisées. “Il y a un engouement ! Il y a un millier d’étudiants qui fait son rapport sur le Made in France, l’engagement, l’économie circulaire…” a-t-il affirmé avec satisfaction. Pour Thomas Huriez, fondateur de 1083 (une enseigne de jeans français), il ne suffit pas de se cacher derrière cette certification pour vendre. “Le produit doit être beau ! Un jean, il peut être super Made in France, super bio, super pas cher, si il ne fait pas de jolies fesses, on ne va pas l’acheter.” a-t-il expliqué avec une pointe d’humour non dissimulée.

Didier Gambart, le PDG de Toyota France voit les choses d’un autre œil. Il avoue avoir du mal à attirer une clientèle jeune puisque “d’une manière générale, [ils] se désintéressent de l’automobile“. Il admet en revanche que cette partie de la population “est plus sensible aux valeurs corporate” comme l’écologie qui, dit-il, “les passionne“. C’est en faisant un lien avec les fonctions hybrides de ses véhicules que M. Gambart a mis fin à cette session de questions-réponses, et par la même occasion, à la conférence de presse de ce vendredi.

Related posts
ActualitéCultureSéries Tv

Demain nous appartient : La petite-fille d'une icône française rejoint le casting.

À la uneCinémaLa Loi des Séries

La tête dans le culte : Les Bronzés / Les dents de la mer (LLDS #297)

ActualitéMédias

Coup de gueule de Thierry Ardisson sur France Inter.

À la uneActualité

LREM : Agnès Thill exclue pour ses propos sur la PMA

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux