SportTennis

Tsonga sort sur blessure, Gasquet seul tricolore en lice

Blessé aux adducteurs, Jo-Wilfried Tsonga a été contraint d’abandonner alors qu’il menait 5-2 face à Ernest Gulbis lors du troisième tour de Roland-Garros ce samedi. Tandis qu’il faisait partie des meilleurs espoirs français de ce tournoi, Richard Gasquet est désormais le seul prétendant tricolore de la compétition.

C’est les larmes aux yeux que le Manceau a quitté le cours Philippe Chatrier, lui qui semblait dominer ce début de rencontre. Après avoir mené 5-2, le français décide de faire appel au kiné pour cause d’une douleur aux adducteurs, apparemment due à une mauvaise glissade lors du premier jeu. Lors de son retour sur le terrain, « Jo » va serrer la main de son adversaire, la mine déconfite par un abandon qu’il vit comme un « supplice ». Cet échec est l’une des plus grosses déceptions de sa carrière puisqu’il se disait être à « 100 % » avant le début de ce grand chelem. A noter que Tsonga avait déjà été blessé aux adducteurs lors d’un entraînement à Rome et avait été forcé de prendre deux semaines et demie d’arrêt afin d’envisager plus sereinement Roland-Garros.

Cette édition 2016 est décidément marquée par les nombreuses absences et pas des moindres avec la blessure au poignet de Nadal en plus du forfait de Federer, sans oublier l’absence de Gaël Monfils, considéré comme l’une des meilleures pépites françaises de ce tournoi, notamment dans le cœur de John McEnroe (rien que ça) qui voyait en lui « le plus grand potentiel français ». Le forfait de Tsonga, 7e au classement ATP, est le troisième du top 10 de la compétition. Néanmoins, la compétition n’en est pas moins belle avec notamment la qualification d’un autre français, un certain Richard Gasquet.

Gasquet, dernière cartouche tricolore

Ainsi, suite à l’accumulation des blessures des français et l’élimination de son compatriote Gilles Simon face à Victor Troicki en trois sets (6-4, 6-2, 6-2) au troisième tour, Gasquet s’offre donc la place de favori tricolore, celui qui peut-être fera vibrer le court Philippe Chatrier en devenant, pourquoi pas, le successeur de Yannick Noah, unique vainqueur français du tournoi. Le challenge est plutôt bien parti puisque Richard Gasquet s’est qualifié pour les quarts de finale ce dimanche en battant le japonais Kei Nishikori en quatre sets (6-4, 6-2, 4-6, 6-2).

Une première dans la carrière du biterrois qui affrontera du haut niveau en quart de finale puisqu’il rencontre Andy Murray (n°2 mondial). L’exploit est possible pour Richard : rappelons que Radek Stepanek, mais également son compatriote Mathias Bourgue, ont déjà fait trembler l’écossais par deux fois depuis le début du tournoi en l’obligeant à s’imposer en cinq sets. A l’inverse, Gasquet réalise un parcours tranquille malgré le niveau des adversaires qu’il rencontre, en disputant son premier match en plus de trois sets face à Nishikori. Que des bons présages donc, pour espérer entrer dans l’élite de cette édition 2016. Tant qu’à disputer son premier quart de finale à Roland-Garros après treize tentatives, autant en profiter pour bousculer les favoris en rêvant par exemple d’une finale sur le court central.

Marius Bocquet

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneBasketSport

C'est quoi cette affaire autour de Robert Sarver, le propriétaire des Phoenix Suns ?

À la uneSport

WWE - Le vidéaste Logan Paul challengera Roman Reigns en novembre à WWE Crown Jewel 2022

ActualitéSportTennis

5 dates clés dans la carrière de Roger Federer

ActualitéFootSport

C’était en 1993… la victoire de l’OM en Ligue des Champions

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux