Twitter a annoncé son désir d’œuvrer sur une politique plus stricte concernant les contenus publicitaires et plus spécifiquement les publicités politiques.

 

Le contrôle des contenus publicitaires existe déjà, mais va être amélioré. Bruce Falck, un des responsables Twitter, parle de « Centre de Transparence Publicitaire. » Cette cellule aura pour mission de gérer spécifiquement les publicités, plus particulièrement celles à caractère politique. Il précise également l’amélioration future des contrôles pour leurs clients et l’adoption de politiques de publicité plus strictes : chaque fois qu’apparaîtra une publicité électoraliste, il sera demandé à l’annonceur de spécifier son orientation politique, pour plus de clarté. Le visuel sera aussi modifié pour une meilleure distinction.

Cette nouvelle intervient alors qu’une enquête va être ouverte par une commission parlementaire américaine. Des représentants de Google, Twitter et Facebook vont être auditionnés. La raison : la Russie a été soupçonnée d’avoir aidé Donald Trump à accéder à la Maison Blanche, selon la CIA. Facebook aurait été impliqué contre son gré, avec des milliers de faux comptes, utilisés pour influencer le vote pour les présidentielles américaine et française. Le fondateur, Mark Zuckerberg, avait alors rappelé que plusieurs de ces comptes avaient été supprimés.