À la uneActualitéFranceInsolite

Un couple disparu depuis 75 ans retrouvé momifié dans un glacier des Alpes

Incroyable : Marcelin et Francine Dumoulin, portés disparus depuis 75 ans dans le massif alpin des Diablerets dans le sud de la Suisse, ont été retrouvés momifiés jeudi dans un glacier.

 

Marcelin et Francine Dumoulin étaient portés disparus depuis le 15 août 1942 dans le massif des Diablerets, dans le sud de la Suisse. Marcelin, cordonnier de 40 ans, et sa femme Francine, institutrice de 37 ans, étaient partis à pied le 15 août 1942 du village de Chandolin pour nourrir leur bétail dans les alpages. Ils devaient rentrer le soir même mais ne sont jamais revenus.

 

Il ne restait presque aucun espoir de les retrouver. Mais ils ont finalement été découverts momifiés dans les neiges du glacier de Tsanfleuron, à 2615 m d’altitude. Les corps étaient proches l’un de l’autres et des objets gisaient près d’eux également : des sacs à dos, une bouteille, un livre et une montre.

C’est un employé de la station Glacier 3000 qui les a trouvés jeudi dernier dans la soirée, à côté du téléski du Dôme “couchés (…) tout près l’un de l’autre”. Le directeur du domaine skiable Glacier 3000, Tschannen, effectuait un banal tour de piste jeudi soir lorsqu’il a aperçu “une masse qui sortait de la neige à une cinquantaine de mètres”.

Il a alors expliqué qu’il “s’agissait d’un homme et d’une femme portant des vêtements datant de la période de la dernière guerre (mondiale)”. Mais “la glace les a parfaitement préservés et leurs affaires étaient intactes.” Pour lui, “tout porte à croire qu’ils tentaient de rejoindre le canton de Berne à pied, comme cela se faisait parfois à l’époque. C’était le chemin le plus court.”

 

La nouvelle a ému les proches

L’annonce de leur découverte ce mardi, a ému leurs proches, heureux de pouvoir enfin organiser des funérailles. “Maman et Papa auront enfin leur sépulture” s’est réjoui une des sept enfants du couple, Marceline Udry-Dumoulin, âgée de 79 ans aujourd’hui. Elle s’était retrouvée orpheline à l’âge de 4 ans, à la suite de la disparition jusqu’ici inexpliquée de ses parents.

Elle a confié : “Nous avons passé notre vie à les rechercher, sans relâche. Nous ne croyions pas pouvoir leur donner un jour les obsèques qu’ils méritaient. Je dois dire qu’après 75 ans d’attente cette nouvelle m’apaise profondément”.

Lorsque les parents ne sont pas rentrés, après deux mois et demi de recherches infructueuses, les enfants avaient dû être placés dans des familles d’accueil de la vallée. Marceline raconte : “Peu de temps après, nous, les enfants, avons été séparés et placés dans différentes familles. Pour ma part, j’ai pu rester chez ma tante. J’ai eu de la chance. Nous vivions tous dans la région, mais nous étions devenus des inconnus les uns pour les autres. Puis un de mes frères, devenu prêtre entre-temps, a organisé une messe commémorative sur le glacier en 1957. Cela a été un grand moment de retrouvailles pour nous.”

Les proches du couple vont maintenant pouvoir se retrouver à nouveau pour un dernier adieu. “Pour l’enterrement, je ne mettrai pas du noir. Je pense que le blanc sera plus approprié”, dit la septuagénaire. “Cela représente l’espoir, que je n’ai jamais perdu.”

Aujourd’hui, les corps de leurs parents ont enfin été retrouvés. La police doit à présent effectuer une recherche ADN pour confirmer leur identité.

 

Pas les premiers corps perdus en montagne

Ce n’est pas la première fois que des corps sont retrouvés à la montagne. Avec la fonte des glaciers qui s’accélère, cela devient de plus en plus courant. Fidelis, Cletus et Johann par exemple, trois frères portés disparus en 1926, ont été retrouvés seulement en 2012 soit 86 ans plus tard ! Ou encore Jean-Pierre C., troisième membre d’une cordée ayant chuté en 1954, a seulement été identifié en 2008.

 

Related posts
À la uneActualitéBrèvesMusique

Agust D rappeur coréen du groupe BTS a réussi à détrôner Lady Gaga sur ITunes !

À la uneActualitéFrance

Les annonces d'Edouard Philippe sur la phase 2 du déconfinement

À la uneBrèvesFrance

Dècès de Guy Bedos : son fils Nicolas Bedos annonce la disparition de son père à 85 ans

À la uneSanté

La question du jour : pourquoi le climat change ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux