À la uneActualitéFranceRégions

Un maire d’Aveyron envoie 12 500 cartes postales à Emmanuel Macron

Le maire d’Onet-le-Château dans l’Aveyron (12) a envoyé 12 500 cartes postales à Emmanuel Macron. L’élu dénonce la baisse des dotations de l’Etat que connaît sa ville depuis plusieurs années.

6 millions d’euros. Ce chiffre représente la perte estimée par le maire d’Onet-le-Château concernant la dotation d’Etat sur les sept dernières années. La commune enregistre une baisse de plus de 74% sur cette période. Le maire de la ville se retrouvant sans réponse s’est senti abandonné par les autorités locales. Jean-Philippe Keroslian a alors décidé d’envoyer 12 700 cartes postales adressées à Emmanuel Macron. Une carte postale équivalent à un habitant. « C’est pour que le président de la République comprenne que notre commune n’est pas une micro-commune, que notre commune veut aller de l’avant, et que tous les habitants sont concernés parce qu’on est arrivés au bout des économies que nous avons réalisées, au bout des subventions qu’on pouvait demander à des communes partenaires » se confie-t-il à BFMTV.

Une absence d’explication

Onet-le-Château fait partie des communes les plus peuplées du département. Pourtant avec ses 12 500 habitants, la ville touche une dotation annuelle inférieure à celle de Quins et ses 849 résidents (327 000 euros pour 383 000 euros). Cela représente une aide de seulement 25€ par habitant. « On est la seule commune en Aveyron à avoir été autant martyrisée. Ça fait trois ans qu’on demande gentiment à comprendre les raisons de la baisse de dotation, personne ne nous répond. Nous avons alerté à maintes reprises les préfets successifs, nous avons demandé des explications à des secrétaires d’Etat de passage, à des ministres de passage, nous avons vu un sénateur, interpellé le rapporteur général de la Commission des Finances du Sénat. Et malheureusement, on n’a reçu aucune réponse crédible. » déclare-t-il à France 3 Occitanie.

Totalement étouffée financièrement, la commune ne dispose plus des fonds nécessaires pour l’entretien de nombreux bâtiments. Jean-Philippe Keroslian espère un soutien du président de la République pour mettre fin à cette situation.

A lire aussi : Un été au tribunal : A Lille, 4 mois ferme pour un frotteur dans le métro en récidive

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMusique

Après 6 ans d'absence, Adele est de retour avec un tout nouveau titre

À la uneSport

Soupçonné de l’avoir tué, le mari de l’athlète kényane Agnes Tirop a été arrêté

À la uneSéries Tv

De quoi parlera la série dérivée de Dune ?

À la uneFaits Divers

Des lycéens nantais menacés de mort après une vidéo où ils miment une prière musulmane

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux