À la uneActualitéFaits DiversFemmesFranceHommesSociété

Une ado de 15 ans violée aux yeux de tous

Une jeune fille a été agressée sexuellement au regard de tous. Personne n’a réagi. Elle a porté plainte dès le lendemain. L’homme a été interpellé à Marseille. 

Mercredi 17 avril, une adolescente de 15 ans a été violée en pleine après-midi. Elle voyageait dans un ter reliant les gares de Gardanne et Aix-en-Provence.

Aucun voyageur n’a signalé les faits malgré la présence d’agents de la police ferroviaire à bord. 

À la suite de cet événement tragique, un homme de 28 ans a été interpellé à la gare Saint-Charles. Un contrôle avait été mis en place dans ce lieu pour l’identifier et l’interpeller. Il a été piégé grâce à sa carte de transport en commun, puis placé en détention provisoire. 

La voyageuse avait seulement 14 minutes de trajet avant d’atteindre sa destination.

Le lendemain, à la gendarmerie de Gardanne, la jeune fille a porté plainte pour viol. Immédiatement, une information judiciaire a été ouverte. La brigade de recherches d’Aix-en-Provence a pu récupérer et regarder les images des caméras de surveillance de la rame.

Pour la SNCF, cette histoire est « inqualifiable, effroyable ». Une enquête interne a donc été ouverte. « On sait que trois agents de la police ferroviaire étaient présents à bord, mais pas dans la même voiture, de l’autre côté de la rame ».

La SNCF tente de trouver des solutions

Pourtant, et ce depuis 2017, des moyens de surveillance supplémentaires ont été mis en place pour sécuriser la ligne Marseille-Aix-en-Provence notamment. 

Chaque rame est équipée de 14 cameras de surveillance. Des agents exerçant différentes fonctions se relaient en gare et dans les trains. La SNCF a expliqué comment elle procédait : « On mobilise soit un contrôleur, soit des équipes mobiles d’intervention, avec des agents d’escales, des contrôleurs et des agents de police ferroviaires. Il peut y avoir jusqu’à 12 agents des trois métiers différents. Nous avons aussi des équipes de médiation, qui se déplacent en civil et nous signalent certains comportements. C’est un dispositif variable ». La compagnie de chemins de fer indique également mis à disposition des passagers des boutons d’urgence tous les « 5-10 mètres ».

La SNCF a mis en place un numéro de téléphone pour dénoncer menaces, dangers, agressions, comportements étranges… Disponible 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, le 3117 permet aux victimes et/ou témoins de dénoncer tout fait désagréable pendant leurs trajets.« C’est un numéro qui sert à signaler des faits graves, mais aussi à dénoncer des incivilités ». Un numéro pour envoyer un sms au lieu d’appeler est également disponible – c’est le 31177. 

Sur la ligne Aix-en-Provence-Marseille, les signalements et dépôts de plainte ont diminué de 41 % entre 2017 et 2018. La SNCF tente de sécuriser davantage les voyages, notamment en réorganisant ses équipes. 

About author

19 ans Etudiante en journalisme (ISFJ)
Related posts
À la uneFootSport

Ligue 1 - 2ème Journée : Lyon rugit de plus belle !

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... The Righteous Gemstones (HBO), loué soit Danny McBride

À la uneActualitéArtInternationalPolitique

Affaire Epstein : un tableau de Bill Clinton en travesti découvert

À la uneActualitéHigh Tech

Un trou noir de la taille de 7 systèmes solaires

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux