À la uneActualitéFrance

Une île de déchets plastiques est visible au large de la Corse

Une île de déchets plastiques dérivent actuellement entre la Corse et l’île d’Elbe. Des milliers de tonnes de déchets sont emportés par les courants.

Mardi 21 mai, France bleu donné l’information sur la présence de cette île de déchets en mer méditerranée. Elle mesurerait plusieurs kilomètres de long.Selon François Galgani, responsable de l’IFREmer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) à Bastia, il semblerait que ce ne soit pas la première fois qu’un tel amas de déchets se présente.

“C’est une situation qui est chronique, c’est-à-dire que la disposition des courants fait que régulièrement on a de très très fortes concentrations dans cette zone-là. […] Le risque c’est que, quand on a des conditions météo défavorables, par exemple le vent de nord-est en été, on a des arrivées massives sur le littoral corse”


 François Galgani

Pourquoi ne pas nettoyer ?

Résultat de recherche d'images pour "mer polluée"

François Galgani explique le nettoyage a un coût financier.

De plus, le scientifique ajoute, “Si vous allez chercher des filets de pêche sur les fonds, ce sont des objets qui coûtent très très cher (…) qu‘on peut réutiliser et donc recycler. On peut nettoyer également sur les plages parce qu’on donne une valeur patrimoniale au site donc c’est plus de touristes qui viennent. Par contre en mer, le problème c’est que les déchets qui flottent ne sont pas recyclables. Il sont très dégradés, il y a différents types de plastiques et donc ça coûte très très très très cher de recycler donc ça ne se fera pas”.

Les autorités se disent que ces amas ne sont que temporaires. En effet, les déchets ne restent que quelques jours ou quelques semaines mais ne sont jamais permanent car les courants les emportent.

Cependant, cela n’empêche pas que les déchets demeurent en mer et que les mers se remplissent de plastiques et autres détritus. De plus, le plastique s’accumule dans les tissus des poissons et diffuse des produits toxiques. Or ces poissons sont ensuite péchés et mangés et habitants du coin.

A LIRE AUSSI :

Related posts
À la uneActualitéFrancePolitique

Quand Emmanuel Macron utilise une application pour surveiller ses ministres

À la uneActualitéCultureFranceSorties

Le Moulin Rouge fête ses 130 ans !

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... The Hot Zone (National Geographic), Julianna Margulies face au virus Ebola

À la uneActualitéFranceSorties

Nouvel hotspot : le coffee-shop Saint-Laurent à Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux