À la uneActualitéFrance

Une rescapée du Bataclan : « La policière s’est énervée et m’a raccroché au nez »

Des bouquets de fleurs déposés devant la salle de concert du Bataclan à Paris, où 90 personnes ont été tuées lors des attentats du 13 novembre 2015.

Caroline Langlade était au Bataclan lors de l’attaque terroriste le 13 novembre dernier. Retranchée dans une loge de 9 mètres carré avec une quarantaine d’autres personnes, elle a tenté à plusieurs reprises de joindre la police. Si la première fois tout s’est bien passé, ce n’est pas le cas de la seconde, où elle est tombée sur une policière incapable de leur venir en aide.

« La personne m’a demandé de parler plus fort. Je lui ai expliqué que j’étais en otage, elle m’a répondu que j’étais en train de bloquer la ligne pour une réelle urgence », a-t-elle raconté. « La policière s’est énervée et m’a raccroché au nez en me disant ‘tant pis pour vous' », a ajouté Caroline Langlade.

 

 

*Source : bfmtv.fr

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

ActualitéEquitationSport

Comment faire du cheval pendant ses vacances ?

À la uneMédias

Que s’est-il passé sur le plateau de Touche pas à mon poste ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux