À la uneFranceSociété

Uniforme : c’est quoi l’expérimentation que veut mettre en place le gouvernement ?

Dès la rentrée de septembre 2024, le ministère de l’Education souhaite mettre en vigueur son expérimentation sur le port de l’uniforme à l’école. Cela fait parti des mesures énoncées le mercredi 6 décembre par Gabriel Attal.

Le port de l’uniforme va être le sujet d’une expérimentation qui commencera en septembre 2024, voir dès le printemps pour les collectivités les plus motivées. Parmi elles, les villes de Tourcoing, Reims, Nice, et Perpignan, les départements de l’Allier et des Alpes-Maritimes et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

En quoi consiste cette mesure ?

Gabriel Attal, le ministre de l’Education, souhaite expérimenter la tenue unique à l’école. Chaque établissement dans les collectivités volontaires devront faire valider le projet en conseil d’administration ou en conseil d’école. Une fois validée, la mesure s’inscrira dans le règlement intérieur de l’école. Dans chaque collectivités qui se portent volontaires pour cette expérience, les familles recevront cinq polos, deux pulls et deux pantalons par enfant selon les informations communiquées par le ministère aux collectivités territoriales en question. Les familles n’auront aucun frais à charges pour ce kit qui coûte 200 euros. C’est l’Etat, la mairie, le département ou la région volontaires qui prendront en charge les frais en se les divisant. Chaque enfant pourra avoir un vêtement neuf de rechange par an.

Cependant, cette expérience posent des questions, notamment par rapport au genre. Pour le moment, le ministère de l’Education n’a pas encore tranché sur le port de jupes ou de bermudas pour l’été. Nous ne savons également pas encore si les filles et les garçons auront exactement le même uniforme. Pour les maternelles, le gouvernement hésite sur le port d’une blouse ou d’un tablier et si l’uniforme devra être porté dans son entièreté.

L’uniforme choisi sera le même partout en France. Les collectivités pourront cependant le personnaliser avec un écusson par exemple. Un suivi scientifique sera mis en place. Cela permettra d’évaluer le climat scolaire, l’impact sur les résultats et l’ambiance générale de la classe a promis Gabriel Attal.

À lire aussi : Que retenir du discours de Gabriel Attal pour le collège et le lycée ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Ici tout commence : un énorme cliffhanger avant la pause pour les JO

À la uneInternational

Présidentielles 2024 : c’est quoi le “Project 2025” de Trump ?

À la uneSéries Tv

“Maison de retraite” : le film de Kev Adams devient une série pour TF1

ActualitéFrance

Ça consiste en quoi le métier de « chasseur de tornades » ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux