À la uneActualitéInternational

USA : un homme soupçonné de haine anti-blancs tue trois personnes en Californie

fusillade

Une fusillade a fait trois morts et un blessé mardi à Fresno en Californie. L’homme qui a ouvert le feu a déclaré à la police qu’il détestait les Blancs et le gouvernement.

Kori Ali Muhammad, connu de la police sous le surnom “Black Jesus” (Jesus noir), a été arrêté mardi après avoir ouvert le feu vers 10h45 (heure locale) dans quatre lieux du centre-ville de Fresno en Californie. L’homme aurait tiré jusqu’à 16 cartouches au hasard pendant quelques minutes. Le bilan fait état de trois morts et d’un blessé.

***4/18/17 UPDATE*** According to the Fresno Police Department, officers took Kori Ali Muhammad into custody today after…

Posted by Fresno County Sheriff's Office on Çərşənbə axşamı, 18 Aprel 2017

 

A lire aussi >> USA : chasse à l’homme pour retrouver l’auteur d’un meurtre diffusé sur Facebook

Un crime “racial”

Le lieutenant de police de Fresno, Mark Hudson, a indiqué à l’AFP que l’homme noir avait déclaré au moment de son arrestation qu’il détestait les Blancs et le gouvernement. Le suspect avait déjà fait ce type de déclaration sur Facebook. Selon le policier, l’homme a crié “Allah Akbar” (“Allah est grand” en arabe) lors de son arrestation. Le chef de la police de Fresno, Jerry Dyer, a toutefois déclaré aux journalistes locaux que la fusillade n’avait “rien à voir avec un acte de terrorisme malgré la déclaration [de Kori Ali Muhammad],” rapporte ABC News. Selon les enquêteurs, il s’agirait d’un crime “racial.”

Jerry Dyer a précisé que les victimes étaient toutes des hommes blancs. Le père du suspect, Vincent Taylor, a confié au Los Angeles Times que son fils était convaincu de participer à une guerre entre Blancs et Noirs. Kori Ali Muhammad était déjà recherché par les autorités avant la fusillade. Il est soupçonné d’avoir tué un agent de sécurité, blanc comme les autres victimes, devant un motel de la même ville la semaine dernière.

Déjà 4.415 morts par balle cette année aux USA

L’arme utilisée lors de la fusillade n’a pas été retrouvée. Le suspect encourt quatre chefs d’accusation pour meurtre et deux pour tentative de meurtre, selon les autorités.

D’après le site américain gunviolencearchive.org, plus de 30.000 personnes (dont 22.000 suicides) meurent par balle chaque année aux Etats-Unis. Depuis le début de l’année 2017, le site a enregistré 4.415 décès et 8.586 blessés par armes à feu. Parmi ces victimes (mortes ou blessées), on retrouve 184 enfants et 917 adolescents.

Le droit de porter des armes est garanti aux Etats-Unis par le deuxième amendement de la Constitution américaine. En 2015, le Washington Post annonçait que depuis 2013, il y avait plus d’armes sur le sol américain que d’habitants, près de 357 millions d’armes en circulation contre seulement 317 millions d’Américains. Le président américain Donald Trump n’a pas précisé quelle serait sa politique concernant cette question très controversée, mais il s’était déclaré partisan du Second amendement pendant sa campagne.

A lire aussi >> Mise en vigueur de la loi autorisant le port d’arme dans les universités au Texas

Related posts
À la uneCinémaCultureFrance

On a vu pour vous…Eiffel, son histoire d’amour qui lui a inspiré la Tour Eiffel

À la uneActualitéFrance

Une nouvelle vidéo d’Al-Qaïda menace la France, les préfets appelés à la « vigilance »

À la uneActualitéInternational

Tunisie : crise politique sans précédent, le Parlement suspendu par le président Kais Saied

À la uneActualité

SNCF : après l'accident mortel de Massy-Palaiseau, le réseau TGV reprend

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux