EquitationSport

Victoire du Colombien René Lopez dans le Derby 5* de La Baule

Ce midi sur la piste du Jumping International de La Baule se déroulait le fameux derby tant attendu du public et des cavaliers. De nombreux français ont participé à cette épreuve, dont Harold Boisset qui nous a ramené la seconde place. C’est René Lopez, le numéro 1 de la Colombie qui a su s’imposer en étant le seul parcours sans faute du classement. Steve Guerdat quant a lui s’en est sorti avec la troisième place.

Un derby contesté

C’était l’épreuve phare de la journée. Le public fut enthousiaste du début à la fin, retenant son souffle a chaque barre. Mais les cavaliers ne l’ont pas vécu de la même façon. Selon Steve Guerdat et la plupart des cavaliers participants, le derby de cette année comportait moins de difficultés que les années précédentes : un manque flagrant d’obstacles naturels, les buttes pas assez hautes, le terrain trop haut … Beaucoup d’améliorations à prendre en compte pour l’année prochaine. Rémi Clero, le président du concours, s’est défendu en nous rappelant que la piste a été entièrement refaite cette année, le terrain étant jeune il a été compliqué de faire autrement. Si le public a été ravi de profiter de ce spectacle, les cavaliers en ressortent un peu déçus. Il n’y a eu qu’un seul sans faute, et beaucoup de chevaux ont refusé de passer le gué naturel au milieu de la piste, comme Tarquin de Max Thirouin qui lui a valu son élimination.

Lire aussi : Patrice Delaveau remporte le Grand Prix 5* de La Baule

Première place pour la Colombie et podium pour les français

C’est le premier colombien, René Lopez qui a remporté l’épreuve. Il a réalisé le seul parcours sans faute de l’épreuve. Lors de la remise de prix, ému, il a affirmé que cette victoire lui tenait à coeur, car il considère la France comme un pays qui lui a apporté beaucoup de choses positives dans sa vie. Juste derrière, le montpelliérain Harold Bosset s’est classé second avec Vakhenaton. Il a pourtant fait un meilleur temps que Lopez (137,63 secondes contre 139,48), mais il n’a pas échappé à une petite barre sur un des oxers du parcours. Sur la troisième marche du podium nous retrouvons Steve Guerdat, qui lui aussi a fait tomber une barre avec Venard de Cerisy. Il a affirmé adorer les derby, il trouve que c’est un très bon exercice pour les chevaux et a sincèrement regretté que celui-ci ne soit pas plus difficile au niveau des obstacles naturels. Un autre français dans le classement, Emeric George et Atomic Bombe sont septièmes avec 8 points de pénalité.

Related posts
BasketFootNon classéRugbySportTennis

Bleuets, CAN, Ligue des nations : le debrief sport du week-end

À la uneActualitéSportTennis

Le Bilan chiffré de Roland-Garros 2019

À la uneActualitéFootSport

La France file en quart de finale

À la uneFootNon classéSport

Coupe du monde féminine : les huitièmes de finale à la loupe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux