À la uneActualitéFootSport

Week end foot : Scandale à la CAN, Benzema en grande forme

Un week-end foot encore agité, à la CAN, les quarts de finale ont tenu leurs promesses, même si l’un d’eux a été entaché d’un scandale incroyable. En Espagne, Benzema a été exceptionnel, un choc en Angleterre n’a pas été si prometteur et le Bayern a été puni par son dauphin en Allemagne. 

648x415_joueurs-tunisiens-arbitre-quart-finale-can-2015-31-janvier-2015

Les Tunisiens crient au scandale aujourd’hui, le football aussi.

Un arbitrage fait maison pour le pays hôte

Les quarts de finale de le CAN avaient lieu ce week-end à Bata et Malabo. Un événement tristement marqué par le scandale de la 90ème minute de Tunisie-Guinée Équatoriale. Dans un match que les Aigles de Carthage avaient dominé, Rajindraparsad Seechurn, l’arbitre mauricien du match, a changé la donne. Alors que la Tunisie menait 1-0 après le troisième but d’Akaichi dans la compétition, l’arbitre siffle un penalty à la dernière seconde, sur un contact inexistant. Balboa transforme, les joueurs de Georges Leekens s’énervent contre le corps arbitral et perdent pied dans la prolongation. Sur un nouveau coup franc généreux, Balboa s’offre un doublé et envoie le pays hôte en demi-finale pour la première fois de son histoire. Les Tunisiens, fou de rages, peuvent quand même s’en vouloir d’avoir loupé l’occasion de tuer le match, mais la colère se comprend tant les décisions ont été plus que douteuses. L’arbitre a été rapatrié aux vestiaires sous protections policière tellement la fureur des vaincus été immenses. La légitimité de la CAN 2015 est plus que jamais remise en cause. Dans la journée, la RDC avait décrochée sa qualification suite à une victoire sur le voisin congolais. Pourtant, les hommes de Claude Leroy ont mené par deux buts avant d’en prendre quatre dans les vingt dernières minutes, pour le plus grand bonheur des Léopards et de Kinshasa, qui a fêtée la victoire (4-2) toute la nuit. Ce dimanche, les débats ont été beaucoup moins équilibrés. Le Ghana a mis une fessée à la Guinée, qualifié au tirage au sort jeudi. Un (3-0) sans appel, avec un but magnifique d’Atsu, le plus beaux de la compétition, pour rejoindre le pays hôte au tour suivant. Ce soir, la Côte d’Ivoire a fait plier l’Algérie, fébrile depuis le début de la compétition. Malgré l’égalisation de Soudani suite à l’ouverture du score de Bony, les Fennecs ont subi la loi du nouveau buteur de Manchester City, auteur d’un doublé, et de Gervinho, de retour de suspension. Score finale (3-1), les Éléphants s’en sortent bien et s’offrent une revanche face à la RDC, vainqueur à Abidjan en octobre dernier.

Une journée peu productive 

Lavezzi a marqué un très joli but vendredi, il n'y en a pas eu beaucoup ce week-end.

Lavezzi a marqué un très joli but vendredi, il n’y en a pas eu beaucoup ce week-end.

La 23ème journée ne restera pas dans les annales. La plus pauvre en terme de buts depuis huit ans. Elle avait commencé vendredi soir, au Parc des Princes, où Paris affrontait la dernière équipe à avoir gagné en capitale, Rennes. Au terme d’un match sans intensité, le PSG s’impose (1-0) grâce à un but de Lavezzi, conclu après un superbe mouvement entre Ibrahimovic, Pastore, Rabiot et l’Argentin. Samedi après-midi, les Marseillais ont rejoint leur rival à la seconde marche du classement en s’imposant sur le même score, au Vélodrome, sur un penalty de Gignac. Toujours sur le même score, l’AS Saint Etienne a perdu des points précieux à Caen, et reste sur deux défaites consécutives. Lyon et Monaco ont fait un très petit (0-0) et ne font pas forcément une belle opération au classement.

Pelouse impraticable à Metz, envahie par la neige.

Pelouse impraticable à Metz, envahie par la neige.

Le reste n’est pas plus emballant. Bordeaux, en panne complète, a été neutralisé à la maison (1-1) par Guingamp. Claudio Beauvue a inscrit son dix neuvième but toute compétition confondue sur un superbe enchainement avant que Maxime Poundjé ne réponde d’une frappe magnifique. À noter que Plasil a été exclu par l’arbitre pour un accrochage litigieux avec ce dernier. Il n’est pas le seul à avoir subi les décisions étranges des arbitres français. Antoine Kombouaré a été expulsé de son banc lui aussi lors du match nul de Lens contre Bastia (1-1), quelques jours après l’invalidation de la montée des Nordistes par le tribunal de Besançon. Montpellier, en forme depuis le début d’année 2015, a fait un nul (0-0) à Lorient sur une pelouse synthétique qui a eu le don d’énerver Rolland Courbis. Même score à Metz face à Nice sous une tempête de neige qui a ravagé le terrain. Nantes et Lille se sont séparés côte à côte (1-1), à la Beaujoire. Enfin Toulouse remporte enfin un match sur son terrain, face à Reims, (1-0) et sort un peu la tête de l’eau.

Benzema ronaldesque, le Bayern corrigé

Un doublé magnifique de Benzema ce week-end.

Un doublé magnifique de Benzema ce week-end.

Pour le retour de la trêve hivernal, la Bundesliga a eu la surprise de voir le leader chuter chez son dauphin Wolfsbourg (4-1). Le Bayern Munich n’avait plus encaissé quatre buts depuis sa défaite face au Real en mai 2014, néanmoins il reste en tête, loin devant les autres. En Angleterre, le choc entre Chelsea et Manchester City s’est joué en quelques minutes. Peu avant la mi-temps, Loic Rémy ouvre le score dans un but Made in Ligue 1 sur un service de Eden Hazard. Dans la foulée, Silva déviait une frappe d’Aguero dans le but laissé désert par Courtois, Mourinho et Chelsea prennent un point (1-1) et garde 5 points d’avance sur leurs adversaires du jour. À noter l’ovation de Stamford Bridge à Frank Lampard, rentré en jeu en seconde mi-temps. Manchester s’est imposé (3-1) tout comme Liverpool (2-0), contre West Ham. Arsenal s’est offert un récital cet après-midi à l’Émirates, (5-0), avec notamment un nouveau but de Olivier Giroud. Un autre attaquant Bleus a brillé. Karim Benzema a comblé l’absence de Ronaldo hier au Bernabeu. Auteur d’un doublé, dont un deuxième but magnifique d’une frappe enroulé au coin de la surface, il a été le grand artisan du succès (4-1) des Madrilènes contre la Real Sociedad de David Moyes. Griezmann a brillé avec l’Atlético, buteur lors de la victoire (1-3) à Eibar. Vainqueur (3-2) de Villareal avec des buts de Messi et Neymar notamment, le Barça reste à 1 points du leader Merengue. En Italie, la Juve n’a pas su profiter du match nul de la Roma à Empoli (1-1) en partageant les points avec l’Udinese (0-0). Jeremy Menez a confirmé sa bonne saison actuelle ce soir avec un doublé contre Parme, qui a permis au Milan de renouer avec la victoire (3-1).

Related posts
À la uneActualitéBrèvesInternational

Anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme

À la uneActualitéCultureSport

Longines Grand Prix De Paris : tout simplement historique

À la uneActualitéBrèves

Mai 2020 : Une ferme en hauteur en plein Paris ?

À la uneActualitéFrance

Grève: Nombreuses perturbations sur Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux