Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

Sport

WWE – SummerSlam 2022 : Retour sur un show spectaculaire

Samedi dernier, la WWE a présenté son Premium Live Event annuel de l’été, SummerSlam. VL Media fait le point sur un show qui sera loin d’être oublié, notamment le Main Event grâce à un Brock Lesnar des grands soirs, et Roman Reigns dominateur jusqu’à la moelle.

La patte de Triple H

C’est dans le Nissan Stadium de Nashville (Tennessee) que s’est déroulée cette édition 2022 de SummerSlam, le premier show organisé sans Vince McMahon aux commandes, lui qui avait annoncé sa retraite une semaine avant l’évènement alors qu’il était en charge du booking de la WWE. Désormais c’est son beau fils, Paul Levesque (alias Triple H) qui a pris les devant. Et de la meilleure des manières.

A peine le spectacle commence que les surprises s’enchainent dès le premier match de la soirée. Après une victoire très solide de Bianca Belair, conservant son titre féminin de RAW face à une Becky Lynch toujours aussi excellente, la musique d’une certaine Bayley retentit alors qu’elle était absente des rings pendant plus d’un an. Puis quelques minutes plus tard, c’est celles de Dakotai Kai et de Io Shirai (désormais Iyo Sky) qui vibrent dans Nashville et qui font éruption. Les deux jeunes femmes qui font leur retour à la WWE, se sont alignées aux côtés de la Role Model pour faire face à Belair et Lynch sur le ring avant de repartir. On peut penser que ce tout nouveau trio va faire sensation ces prochaines semaines à venir, mais derrière ça, se cache un message important : Triple H est à la manette. Et on ne peut que apprécier.

Iyo Sky, Bayley et Dakota Kai : un trio à suivre du côté de RAW, vraisemblablement. (crédit : WWE)

Logan Paul la sensation de la soirée, Bobby Lashley efficace et le retour de Edge !

Cette édition 2022 de SummerSlam ne s’est pas arrêtée là, loin de là. Tout juste après le match féminin, c’est autour de Logan Paul, le célèbre Youtubeur américain, de nous surprendre. Et il faut dire que c’est plutôt réussi face à un Miz qui a apporté de son expérience pour lui permettre de se surpasser. Athlétique, charismatique et voltigeur, Logan Paul a fait mieux que son premier match à WrestleMania 38 déjà remarquable, et se permet de remporter son deuxième match à la WWE. De plus, il nous offre un magnifique frog splash depuis la troisième corde sur le Miz et explose la table des commentateurs, sans compter l’apparition de AJ Styles qui se débarrasse de Ciampa. Que dire de plus ?

Un grand moment pour Logan Paul. (crédit : WWE)

Ensuite c’était au tour de Bobby Lashley de rentrer en scène et de défendre son titre des Etats-Unis face au jeune Theory, détenteur de la mallette Money In The Bank, lui permettant de l’utiliser n’importe où et n’importe quand contre un Champion du Monde. Il ne s’agissait pas de la mallette sur ce combat, mais bien de regagner le titre US qu’il avait perdu. Malheureusement le pauvre Theory sera anéanti en espace de quatre minutes et quelques, grâce à la domination impressionnante de Lashley qui met tout le monde d’accord. Bonjour, au revoir.

S’en est suivi le tag team match opposant Rey & Dominik Mysterio, face aux membres du Jugdement Day, Finn Balor et Damian Priest. Si ce match ne comptait aucune disqualification, on a pu remarquer l’incohérence autour de la stipulation puisque si les 4 catcheurs étaient en même temps sur le ring au début, ils se sont regroupés sous forme de relai (les règles classiques d’un tag team match), ce qui a un peu découragé le rythme du combat. Heureusement, il a servi à accueillir le retour de Edge, revanchard sur ses anciens amis du Judgement Day qui l’ont trahi quelques mois plus tôt. Après une arrivée exceptionnelle sous les flammes, ”The Rated-R Superstar” est venu aider la famille Mysterio à remporter le match, grâce à un spear sur Balor, suivi du 619 du grand Rey Mysterio. Un retour qui s’est fait remarquer, dont on attend la suite des évènements.

Edge, un retour enflammé. (crédit : WWE)

Seth Rollins et Riddle s’invitent dans la partie

Dans la suite de cet évènement, Pat McAfee, l’ancien joueur NFL, s’est imposé haut la main face à Happy Corbin dans un match efficace de 10 minutes, où le commentateur actuel de SmackDown a encore fait parler de ses qualités athlétiques avec un magnifique Canadian Destroyer pour plier le combat, avant qu’on enchaine sur la revanche la plus attendue depuis un mois. Les Usos remettent à nouveau leurs deux titres de champion par équipe incontestés de la WWE face aux Streets Profits de Angelo Dawkins et de Montez Ford, après un match époustouflant et controversé lors du show ”Money In The Bank”, et cette fois ci c’est le Hall of Famer Jeff Jarrett qui est nommé arbitre du match dans son Tennessee natal. Si leur combat revanche ressemble à leur premier match, les Usos ont été encore plus dominants et ont prouvés que c’était eux les patrons. Les Streets Profits quant à eux essuient une nouvelle défaite, ce qui a bien agacé Montez Ford. Une séparation en vue ? Il faudra suivre ça dans les prochaines semaines.

Alors que son match était annulé, Riddle débarque dans le stade et fait un appel du pied à son proche rival Seth Rollins qui l’avait blessé la semaine dernière dans une attaque brutale. Et comme un SummerSlam n’est pas un SummerSlam sans Rollins, il fallait bien qu’il ait sa petite apparence. Il a donc répondu à son appel en courant, ce qui a déclenché une petite brawl entre les deux hommes. Au final, Rollins a encore mis Riddle à terre avec un Curb Stomp avant de repartir, bien qu’on aurait préféré qu’il ait un match. Mais cela ne s’arrêtera pas, loin de là.

Roman Reigns – Brock Lesnar : un dernier match spectaculaire

Dans l’avant-dernier match de la soirée, Liv Morgan conserve son titre féminin de SmackDown en quatre minutes face à une Ronda Rousey qui, frustrée de sa défaite, s’en prendra à Morgan et à un arbitre après une fin controversée qui a vu la championne prendre son adversaire par surprise en faisant un tombé pendant que Rousey faisait sa soumission fétiche. Et finalement, cette fin justifie les moyens.

Pour conclure ce SummerSlam qui faisait déjà l’unanimité sur les réseaux, quoi de mieux pour finir la soirée qu’une rivalité qui dure depuis des années et qui prend fin ce soir-là au Nissan Stadium de Nashville, lorsque Brock Lesnar et Roman Reigns s’expliquent pour la dernière fois dans un Last Man Standing Match ? Les deux hommes se connaissent très bien depuis WrestleMania 31 en 2015 et sont sur le point de s’affronter pour la septième fois en one-on-one dans l’histoire de la WWE, celui-ci comptant pour les titres mondiaux incontestés de la compagnie. Les deux ceintures que Reigns a réussi à aligner à WrestleMania 38 face à ce même Lesnar. Et bien que le match au Texas fut une déception générale, ce combat là va avoir son lot de suspense, de rebondissements, de spots des plus légendaires qu’on ne risquera pas d’oublier. Ca commence déjà par une entrée exceptionnelle de Brock Lesnar, arrivant dans un tracteur et habillé en cowboy comme si il était dans sa ferme du Minnesota puis se gare devant le ring pour se servir de la pelle comme piédestal. Et ça finit par un Roman Reigns qui termine seul et unique survivant, debout sur des débris de table, au bout de 23 minutes de folie.

Que s’est-il passé entre ces deux scènes ? Tout simplement le chaos. Dès le début du match, Lesnar et Reigns se détruisent à tour de rôle à l’extérieur du ring, entre deux tables cassées. Lesnar comprend très vite qu’il va falloir faire quelque chose. Il ré-utilise le tracteur pour transporter le champion, comme si il allait l’enterrer. Mais ça ne suffit pas, car Reigns répond. Alors il met en point un stratagème inédit : Il retourne dans son véhicule et place la pelle sous la jupe du ring, pour finalement la soulever et incliner le ring dans une position qui n’a jamais été vue auparavant et fait tomber le champion à l’extérieur, avec 40 000 personnes en délire. Une scène des plus inédites dans l’histoire du catch.

Brock Lesnar, un déménageur de l’extrême. (crédit : WWE)

Le match continue donc en dehors du ring, désormais inutilisable. Paul Heyman, le conseiller de Reigns, supplie Lesnar de quitter les lieux avec les titres. Mais Brock n’a pas de pitié pour son ancien avocat, et le fait passer à travers la table des commentateurs. C’est à ce moment-là, que Theory apparait pour la deuxième fois de la soirée pour tenter d’utiliser sa précieuse mallette du Money In The Bank après avoir perdu contre Bobby Lashley en début de soirée. Mais il se fait directement recaler par un F-5 de Lesnar. Tous ces rebondissement feront ressortir le meilleur de Reigns : un visage fumant, une colère profonde qui s’abattra sur l’invité et le challenger car ce dernier se relève à chaque offensive. Les Usos seront même conviés à achever la Bête avec Roman, comme des chasseurs. Au bout d’un spear, un coup de mallette et deux coups de ceinture, le chef tribal met fin définitivement au combat en recouvrant Lesnar de décombres. Le Champion incontesté garde son royaume, à l’issue d’un match qu’on n’oubliera jamais.

Roman Reigns, au sommet de son art. (crédit : WWE)

SummerSlam 2022 sera un PLE à garder dans les mémoires, que ce soit pour les surprises apportées, ou pour le Main Event qu’on nous a offert. Un évènement qui promet plein de choses pour la suite. A consommer sans modération si vous n’avez pas encore regardé le show, ou si vous voulez le revoir.

About author

22 ans, amateur de catch américain, basket-ball, de musique et de course automobile.
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Killer Kelly, la nouvelle recrue d'Impact Wrestling

ActualitéSport

5 événements sportifs qui ont subi un boycott

À la uneFootSport

Qui était Fernando Chalana, ce joueur mythique des Girondins, décédé à 63 ans ?

ActualitéSportTennis

5 dates clés dans la carrière de Serena Williams

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux