À la uneE-SportSport

Yannick Agnel reconnaît « la matérialité des faits » qui lui sont reprochés

L’affaire Agnel avance un peu plus chaque jour. L’ancien champion de natation aurait reconnut les faits reprochés tout en n’ayant pas l’impression qu’il y ait eu contrainte.

Après 48 heures de garde à vue, Yannick Agnel, poursuit pour « agression sexuelle sur mineur » a reconnu « la matérialité des faits » comme le rapporte  Edwige Roux-Morizot, procureure de la République de Mulhouse. « Il précise qu’il n’avait pas le sentiment qu’il y a eu contrainte ». La justice considère qu’il y a eu viol eu égard à la différence d’âge entre Yannick Agnel, alors âgé de 24 ans et la plaignante Naome H. qui elle en avait 13 au moment des faits.

La procureure apporte des précisions sur le nombre de faits reprochés à Yanncik Agnel : « Les faits reprochés sont des faits de viol et d’agression sexuelle. Les chefs de mise en examen, c’est sur toute l’année 2016. Cela s’est aussi produit en Thaïlande, à Rio, et à Tenerife. Ce qui tend à penser qu’il y a eu plusieurs faits.« 

Pour rappel, Yannick Agnel a connu une carrière de nageur brève mais intense. Aux JO 2012, il avait notamment décroché une médaille d’or sur 200 m libre et sur le relais 4×100 m libre. Dans le même temps, il avait aussi remporté une médaille d’argent sur le 4×200 m libre. A seulement 24 ans, le nageur avait stoppé sa carrière en 2016 après des années plus difficiles. Plus tard, il s’est finalement reconverti dans l’Esport en devenant directeur sportif d’un club. Il est également consultant à la télévision.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneCultureFrance

Entrée au Panthéon : qui était Missak Manouchian ?

À la uneFranceMédias

Après la polémique, Anny Duperey n'est plus marraine de SOS Village d'enfants

ActualitéSport

JO 2024 : comment on note aux épreuves de surf ?

À la uneMédiasMusique

The Voice : qui sont nos coups de cœur de la 2ème soirée d'audition ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux