À la uneActualitéFrance

Qui en veut au lycée Janson-de-Sailly de Paris ?

Lycée

” Interdit au juifs”. 3 mots qui ont fait scandale au lycée parisien Janson-de-Sailly ces deux derniers jours. En cause, une des photos de page Google de l’établissement affichait cette mention antisémite.

“Qui en veut au lycée Janson-de-Sailly ?” C’est une question que beaucoup se sont posée. Ce lundi, la 1e adjointe au maire de Levallois-Perret, Isabelle Balkany, lance l’alerte sur le réseau social Twitter. Émoticône colérique, la communication est parfaite et l’information transmise. “Depuis la première heure, l’établissement n’a de cesse de faire en sorte que cette photo, particulièrement choquante, disparaisse dans les plus brefs délais”répond par communiqué le proviseur, Patrick Sorin.

Simple mésaventure ?

Car en réalité, l’image d’apparence antisémite provient d’un article du site tribunejuive.info. Cet article prévenait alors l’action déplacée d’un groupe d’étudiants. Une conversation publique sur une application précisait : Ouvert à tous sauf aux Juifs”.
On aurait été choquée si le message était apparu sur la page de notre lycée” déclarent Mathilde et Emma, actuellement en classe de 1ère. “C’est rabaissant et raciste”, poursuivent-elles. Devant l’incompréhension, le proviseur se défend. “Je tiens à préciser que cela ne relève en aucun cas de notre responsabilité”. Il poursuit, “la première démarche a été en direction du site à l’origine de la photo. La seconde envers Google qui a accusé réception en indiquant que ‘la demande sera traitée aussi rapidement que possible’ “. Une promesse vite tenue pour l’entreprise américaine. À 3 heures du matin, la bévue est réparée. Une nouvelle bien accueillie pour Isabelle Balkany qui partage “Cet immonde panneau a enfin été supprimé ! Merci à tous ceux qui sont intervenus”. L’image est cependant toujours présente sur Google Image, l’auteure de dudit article, Line Tubiana a déclaré au Figaro “qu’il n’est pas question de retirer le cliché de notre site”, ce malgré le capharnaüm. 

Janson de Sailly

Il est toujours possible d’apercevoir l’image de la mésentente sur Google Image (capture d’écran)

 

Mais pourquoi la question de l’antisémitisme se pose ?

Cet incident fait en réalité écho aux précédents cas d’antisémitisme en rapport avec l’établissement. En Juillet 2016, une enseignante du lycée dérape sur les réseaux sociauxElle écrit alors le président François Hollande a gravi les échelons politiques parce qu’il était juif. Plus grave encore le même jour elle poste un autre message :  “ La Shoah a été prévue et organisée par les Juifs”. Cela intervient un an avant l’affaire du groupe What’s app, déclenché par des élèves. Cet incident est donc le dernier volet de la trilogie. Un incident à minimiser selon cet étudiant de Janson, “l’image étant récente et liée au nom du lycée, Google la référence automatiquement à côté”. Ce dernier parle plus d’un algorithme faussé, même si l’antisémitisme à l’intérieur de l’établissement “n’est plus à prouver”.

À LIRE AUSSI… Montreuil : Des tags antisémites dans une école primaire

Related posts
À la uneBrèvesFaits DiversReportages

Disparitions mystérieuses : la piste Lelandais?

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Ulysse 31, le dessin animé qui revisite la mythologie grecque en version SF | La loi des séries #323

À la uneSéries Tv

Les mystères de l'amour : Isabelle Bouysse revient dans la série

À la uneBrèvesHigh TechInsolitePop & Geek

Un Iphone a plus de 7000 dollars ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux