À la uneActualitéFranceSociété

Des scooters électriques en libre-service à Paris

Nouveau coup de génie pour Mober ! Après l’Autolib et le Vélib, la startup propose désormais ses scooters en libre-service. Sans engagement ni abonnement, ce nouveau moyen de locomotion écologique est déjà disponible sur Paris. 

Asphyxie dans le métro, grèves du RER, routes embouteillées ; circuler à Paris aux heures de pointe n’est jamais une sinécure. Se dégoter une place ou camper son véhicule une fois à destination n’est pas moins laborieux. C’est pourquoi les locations d’Autolib’ et de Vélib’, voiturettes et vélos en libre-service dans la capitale, jouissent d’un essor florissant. Le deux roues pour les courtes distances, l’auto pour les plus longs courriers. Finis les tracas de stationnement et les parkings onéreux. Je prends ici, je rends là-bas. Voyage d’un point à un autre l’esprit léger, le pied ! La startup Mober, fondatrice de cette nouvelle vague de transport, recenserait au total 45 millions de locations par an.

Le Vélib’ et l’Autolib’ réunis en un

Mais ces deux moyens de locomotion admettent chacun leur limite. Malgré sa petite taille, l’Autolib’ n’échappe pas aux encombrements du trafic routier. Et si le Vélib’ s’y soustrait, il est néanmoins pénible d’arpenter de longues distances à la seule force des guiboles. Et bien imaginez les deux réunis en un, l’agilité d’un deux roues muni d’une puissance motorisée ! C’est la nouvelle idée révolutionnaire de Mober : des scooters électriques en libre-service. La société a tout fraichement disséminé au coeur de Paris ses nouveaux engins écolos. Sauf que contrairement aux innovations précédentes, pas de borne précise où les déposer ou de câble à connecter pour la recharge. Laissez-les où cela vous chante, sur n’importe quel emplacement dédié aux deux roues, Mober s’enquiert du reste. Grâce à l’application et la géolocalisation, les équipes savent précisément où se situe chaque machine, et celles dont la batterie nécessite remplacement. 

mober appliL’utilisation ne peut pas être plus simple. Sans engagement ni abonnement. Il suffit de scanner son permis deux-roues, et à la manière de Uber, réserver sur la plateforme un scooter au lieu souhaité. Un code est transmis pour l’allumage et le déverrouillage du top-case, où l’utilisateur a le choix entre deux casques de tailles différentes. Proche des modèles en 50cc, leur vitesse n’excède pas 45km/h. Disponible 24h/24 et 7 jours sur 7, le prix de l’emprunt est à ce jour de 0.19€ par minute.

Mais, que les débutants se rassurent. Si vous n’êtes pas familier de la conduite en deux-roues, Mober propose des sessions de formation afin de s’y accoutumer.

Aujourd’hui, les scooters sont en majorité dans les 9ème, 10ème, 11ème et  12ème arrondissement de Paris.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinéma

Le Comte de Monte-Cristo : les premières images sont là

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Mister Spade (Canal+)

À la uneMédiasMusique

"LOL : qui rit sort" : c'est quoi la "Barbichette Song" ?

À la uneSociété

C'est quoi l'opération escargot qui a lieu ce lundi ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux