À la uneActualitéFranceSociété

La réforme de la sélection en master est en marche

Alors que les rentrées de fac s’étalent sur le mois de septembre, les débats sur la sélection des masters se poursuivent. Depuis la réforme instaurant le master en 2002, le débat est ouvert sur la sélection en deuxième année (M2). Au printemps dernier, la ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem avait officialisé la sélection en M2. Néanmoins ce n’était qu’une situation provisoire en vue d’un projet de réforme visant à renouveler cela. Lors d’un entretien aux Echos le lundi 12 septembre, elle parle de « finaliser une proposition » en octobre.

L’histoire

Alors que la sélection se faisait dans un flou juridique, au regard de l’organisation ou des débouchés, un décret autorisant environ 1 300 masters à sélectionner entre le M1 et le M2 était passé en mai. La proposition de la ministre compte remédier à cela en réinstaurant la sélection en première année pour les masters qui le souhaitent. Elle entend aussi réaffirmer la nécessité d’offrir une poursuite d’études aux titulaires d’une licence.

Les avantages

Cela éviterait à nombre d’étudiants de faire deux voire trois M1 différents ponctués par des refus pour niveau insuffisant. Le projet est donc de stabiliser les études et donc la vie étudiante, tout en poursuivant la clarification des critères de sélection. Ces critères seraient annoncés dès le M1, vérifiés par dossier ou par concours, …

A lire aussi : Najat Vallaud-Belkacem, sa rentrée 2016 dans le cyclone

2017 en vue

La proposition devra être mise en discussion, auprès des organisations étudiantes et des présidents d’université. Dans l’idéal, elle trouverait sa concrétisation dans un processus juridique à la rentrée 2017. Une fois passée au crible, remodelée par le débat et décantée. Mais uniformiser et clarifier le mille feuille estudiantin ne sera pas de tout repos, il ne reste plus qu’à souhaiter un joyeux consensus.

Crédit photo à la Une : L’Express.

Related posts
FranceSociété

Climatiseur mobile : lequel acheter ?

À la uneCulture

Vision artistique #4 – Rencontre avec Amandine, réalisatrice aux messages poignants

À la uneFranceInsoliteSociété

La question du jour : pourquoi on ne peut pas sourire sur une photo d’identité ? 

À la uneFrancePolitiqueSantéSociété

Billet : Bas le masque !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux