FootSport

Aulas finit par séduire Alex Morgan

Cela fait déjà plusieurs mois que le président de l’Olympique Lyonnais (OL), Jean-Michel Aulas, lorgne sur l’attaquante américaine Alex Morgan. La joueuse, véritable star des réseaux sociaux, va donc faire rentrer l’équipe féminine de Lyon dans une autre dimension.

Jean-Mich est fier de lui

Jean-Mich est fier de lui

Qui a dit qu’un dragueur relou de soirée ne chopait jamais ?

Et bien Jean-Michel Aulas, l’un des présidents de club les plus médiatiques de Ligue 1, vient de nous prouver le contraire. En effet, le président de l’OL est parvenu à faire signer pour 6 mois l’avant-centre d’Orlando Pride, Alex Morgan. Et cela après de longs mois à tenter de la convaincre via Twitter, son réseau social de prédilection. Une méthode un peu lourde, qui provoqua diverses moqueries de la part des twittos, mais qui aura fini par porté ses fruits malgré l’ignorance de Morgan au départ.

 

Traduction : “@alexmorgan 13 vous pouvez venir jouer dans la meilleure équipe d’Europe avec le plus beau stade”

Aulas montrant à Alex Morgan la Ligue des Champions remporté par son équipe féminine en mai dernier.

Traduction : “@alexmorgan13 et après Rio, en route pour l’Olympique Lyonnais avec la meilleure équipe d’Europe …. Nous attendons ….”

Un gros coup sportif et marketing

En signant la star américaine de 27 ans, très certainement la joueuse la plus connue du monde, Aulas réussit donc deux gros coups. D’abord sur le plan sportif : Alex Morgan compte 116 sélections avec l’équipe féminine des USA (pour 69 buts inscrits) et fait partie des meilleures joueuses du monde. Et elle a surtout remporté les Jeux Olympiques de 2012 et la Coupe du Monde 2015. Ensuite sur le plan marketing : à l’instar de Cristiano Ronaldo chez les hommes, l’image d’Alex Morgan dépasse le simple cadre du football.

Elle compte plus de 6 millions d’abonnés Twitter et Facebook confondus. Elle a été élue sportive la plus sexy de la planète par Victoria’s Secret. Elle dispose de nombreux contrats publicitaires (Nike et Coca-Cola en tête) et a aussi partagé la couverture américaine du jeu vidéo FIFA 2016 aux côtés de la superstar du FC Barcelone Lionel Messi. Le club de Lyon peut donc s’attendre a de fortes externalités positives en matière de sponsoring.

Morale de l’histoire : ne vous arrêtez pas à un râteau, la persévérance paye. N’est-ce pas Jean-Mich ?

Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

À la uneFootSport

Lionel Messi remporte son 7ème ballon d'or

À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux