Génération bénévole

D‘après une récente étude de l’association Recherches et solidarités, les moins de 30 ans représentaient 31 % des donateurs en 2014. Retour sur les motivations de cette génération au grand cœur…

Une enquête de la fondation Recherches et solidarités en partenariat avec l’Institut des dirigeants d’associations et fondations révèle que les moins de 30 ans ont donné davantage aux associations que les plus de 70 ans sur l’année 2014. L’étude indique également que les jeunes consacrent en moyenne 1,8% de leurs revenus aux organisations caritatives, contre 1,1% pour l’ensemble de la population, et ce malgré les difficultés économiques auxquelles nombre d’entre eux sont confrontés.

Jeunes et engagés

Cette générosité, loin de se révéler soudaine et ponctuelle, rejoint un phénomène d’engagement associatif accru de la jeune génération française. En 2013 déjà, une enquête Ifop révélait qu’en trois ans, le bénévolat avait progressé de 32% chez les 15-35 ans. Face à cet essor, l’association Tous Bénévoles, qui permet à chacun de trouver une mission associative appropriée à ses compétences, a créé le Prix « Jeune & Bénévole » en 2011 pour récompenser les meilleurs témoignages de ces jeunes.

Le service civique: un dispositif qui séduit la jeunesse

Parallèlement, une autre démarche associative attire la jeune génération : effectuer une mission de service civique. Instauré par la loi du 10 mars 2010, le « service civique » concerne les personnes de 16 à 25 ans et leur propose d’effectuer des missions d’intérêt général. D’une durée comprise entre six et douze mois, il est indemnisé par l’Etat entre 467 euros et 573 euros net par mois pour 24 à 48 heures hebdomadaires, auxquels s’ajoutent 106 euros versés par l’organisme ou l’association qui reçoit les volontaires. Un dispositif qui séduit la jeunesse : depuis sa création, il a permis à 120 000 volontaires de trouver une mission. Le 11 janvier 2016, François Hollande a ainsi annoncé vouloir l’étendre à 150 000 jeunes en 2017

Se montrer utile et tisser des liens

Ces diverses formes d’engagement s’expliquent par une volonté de se montrer utiles et solidaires, de diffuser des valeurs humanitaires, mais aussi de tisser des liens sociaux. « Si j’ai voulu aider une fondation, c’est pour améliorer la situation de personnes en difficulté » explique Alice, bénévole depuis un an. Parallèlement, la jeune génération se révèle d’une grande aide pour les associations, notamment en raison de leurs compétences en communication et technologies modernes. Ils apportent également dynamisme et créativité à ces organismes, deux atouts essentiels pour redonner du courage aux plus démunis. Et surtout, ils prouvent que la solidarité et l’engagement font partie de la vie et lui donnent du sens.

Crédit Photo à la Une: laruche.wizbii.com

Related posts
À la uneInsolite

Quarante ans plus tard, une part de gâteau du mariage royal du prince Charles et Lady Diana mise en vente

À la uneFranceSanté

Emmanuel Macron répond aux questions des Français sur le vaccin

À la uneSéries Tv

La Casa de Papel : découvrez la bande annonce de la saison 5

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Jugée coupable, la saga de l'été de France 3

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux