À la uneCinéma

17 Blocks, Conjuring 3…les 5 sorties cinéma à ne pas manquer cette semaine

Le documentaire sur 20 ans de Davy Rothbart, le troisième opus des Conjuring ou encore Chloé Zhao et son film aux trois Oscars : Voici les 5 films à ne pas manquer cette semaine au cinéma.

Toutes les citations utilisées dans cet article proviennent du site officiel Allociné.

Le discours par Laurent Titard

Ce film adapté du livre éponyme de Fabcaro, fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020. Laurent Titard après avoir lu Zaï Zaï Zaï Zaï, a pris contact avec Fabcaro. Laurent était persuadé qu’une collaboration avec Fabcaro verrait le jour. Quand Le discours est sorti, Laurent dévore le livre et n’hésite pas une seule seconde à proposer une adaptation cinématographique au dessinateur. Fabcaro s’est au départ montré réticent : “je lui ai dit que c’était inadaptable ! Un texte aussi introspectif allait être ennuyeux à l’écran. Tout se passe dans la tête d’Adrien et, en plus, tout tourne autour d’un repas”.

Le choix de l’acteur principal a été un défi pour Laurant Titard, mais ayant adoré Benjamin Lavernhe dans Le Sens de la fête notamment, il lui proposa le rôle. Le film comprend également Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, mais également Julia Piaton.

Conjuring 3 par Michael Chaves

Le film qui devait à l’origine voir le jour en salle obscure vers septembre 2020, s’est vu repousser par les studios Warner, pour cause de la pandémie. Ce troisième Conjuring est le huitième opus de l’univers Conjuring qui compte également les trois films Annabelle, ainsi que La Nonne en 2018 et La Malédiction de la dame blanche en 2019. 

Ce n’est plus Jawes Wan, spécialiste de l’horreur, qui se charge de ce troisième épisode. Il est néanmoins à la production du film. Michael Chaves est le réalisateur, il avait notamment réalisé La Malédiction de la Dame blanche. Le scénariste en charge de Conjuring 3 est David Leslie Johnson-McGoldrick, qui prend la suite de Chad et Carey Hayes, ayant écrit les deux premiers opus. À la composition musicale, c’est toujours Joseph Bishara, qui s’est chargé d’un bon nombre de film de l’univers. 

Nomadland par Chloé Zhao

La journaliste Jessica Bruder et son livre Nomadland : Surviving America in the Twenty-First Century est l’inspiration principale de ce film. L’intrigue traite du mode de vie nomade de certains citoyens américains. Pour avoir un rendu proche de la réalité, l’association « Homes on Wheels » qui vient en aide au nomades est représentée dans le film par l’intermédiaire de Suanne Carlson et Bob Wells. Grâce à eux, Chloé Zaho a pu acquérir un document de casting, pour choisir les nomades qu’elle veut voir dans son film. Elle s’est entretenue par la suite avec chaque nomade un à un.

Le film est récompensée cette année par trois Oscars (le meilleur film, la meilleure réalisation et la meilleure actrice). Chloé Zaho est la deuxième femme à remporter l’Oscar de la meilleure réalisation. 

17 blocks par Davy Rothbart

Il s’agit ici d’un documentaire sur une famille américaine tourné pendant 20 ans. Davy Rothvart rencontre la famille Sanford en 1999. Il fréquente d’abord Smurf âgé de 15 ans et Emmanuel âgé de 9 ans. Le petit est intrigué par le caméscope de Davy, il lui apprend à s’en servir. Le fils cadet emprunte alors la caméra le weekend et filme sa famille. C’est le départ d’une aventure d’une vingtaine d’années. Davy est devenu ami de la famille au fil du temps, le décès d’Emmanuel a boulversé la suite :

« La violence des armes à feu, toujours constante dans le quartier, débarqua dans leurs vies avec des conséquences horribles et déchirantes. Je suis parti à Washington le jour suivant pour aider comme je le pouvais et Cheryl m’accueillit avec une question : « Où est ta caméra ? Tant de personnes meurent par armes à feu dans le quartier » me dit-elle, « mais aucune d’entre elles n’a sa vie entière documentée aussi minutieusement que celle de ma famille ». D’une manière ou d’une autre, au milieu de sa douleur, Cheryl avait la distance et la sagesse de comprendre la valeur et l’importance que l’histoire de leur famille pouvait revêtir ».

Beaucoup de plans sont donc enregistrés par Emmanuel lui-même ainsi que par Smurf et Denice. Le réalisateur se rappelle d’une terrible scène, lorsque la soeur d’Emmanuel nettoyait le sang de son frère dans le hall de l’immeuble : « L’accord entre la famille et moi était que tout devait être filmé, même les moments les plus douloureux. Nous savions donc que ce moment horrible devait être enregistré. Néanmoins, aussi courageuse et résiliente que Denice l’était à ce moment-là, j’avais les yeux embués et la boule au ventre. Finalement, j’ai juste posé la caméra et l’ai aidé à finir cette tâche insupportable. »

200 mètres par Ameen Nayfeh

Le film traite d’une relation plus que compliqué d’une famille séparée par le Mur israélien, se trouvant à 200 mètres de distance chacun. À savoir que le réalisateur Ameen Nayfeh s’est lui-même retrouvé séparé de sa famille qui vivait dans un village en Palestine.

« Je peux sans doute affirmer que 99% des Palestiniens ont à traverser, au quotidien, des épreuves similaires pour surmonter des obstacles absurdes. On se bat, tout ça pour de petites victoires, simplement accomplir des tâches simples et basiques. »

Le réalisateur avait dès le départ Ali Suliman en tête pour l’acteur principal. On le connait pour ses rôles dans Le Royaume par Peter Berg ou encore dans Mensonges d’État par Ridley Scott. Nayfeh à propos d’Ali Suliman : « je ne connaissais pas grand chose d’Ali si ce n’est son formidable talent d’acteur. Je me suis d’ailleurs toujours demandé comment je pourrais bien le diriger, lui qui a travaillé avec des cinéastes mondialement connus ! En fin de compte, faire un film à ses côtés a été une véritable bénédiction. Il est toujours très généreux, plein d’idées et de solutions à tout. A un moment donné, il m’a même aidé sur le casting. »

À lire aussi : Les sorties cinéma de la semaine dernière

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFaits DiversFrance

Un enfant de deux ans agressé par une toxicomane à Paris

À la uneSéries Tv

Only murders in the building : Steve Martin, Martin Short et Selena Gomez dévoilent la série de Star

À la unePolitique

Le gouvernement lance une campagne de communication pour lutter contre l’abstention

CinémaLa Loi des SériesMusique

Top Gun, James Bond, Stranger Things : les prochaines grosses sorties | Seriefonia #39

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux