À la uneActualitéSanté

19% des jeunes français pensent qu’il est possible de guérir du Sida

À l’occasion de la Journée de lutte contre le Sida du 1er décembre prochain, VL et le laboratoire Terpan ont réalisé un sondage auprès des jeunes Français sur leurs connaissances de la maladie. 539 jeunes français entre 15 et 29 ans à travers toute la France ont participé à l’enquête.

Peut-on guérir du Sida ?

Un sondé sur cinq pense à tort qu’il est possible de guérir du Sida. Le laboratoire Terpan signale tout de même que “les avancées en matière de traitement permettent dorénavant de contrôler la multiplication du virus à l’intérieur de l’organisme, mais la combinaison d’antirétroviraux est à prendre durant toute sa vie.”

Pour rappel, le VIH peut se transmettre par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et le lait maternel. De plus, 11% des sondés pensent encore que la maladie peut se transmettre via la piqûre d’un moustique.

La protection et le dépistage sont devenus primordiaux aujourd’hui

Les infections sexuellement transmissibles (IST) de type syphilis, chlamydia ou encore hépatites B et C sont en recrudescence chez les jeunes. Le seul moyen qui reste assez efficace pour se protéger est le préservatif. Pourtant, le sondage a révélé que les jeunes Français sont 13% à ne “pas toujours” l’utiliser avec de nouveaux partenaires.

Un dépistage du VIH ou d’une IST est donc fortement recommandé. Il est possible d’y avoir recours dans un centre de planification ou un laboratoire.

Dans le cas de la prévention, le rôle du médecin généraliste est important. Cependant, 24% des sondés pensent que celui-ci peut réaliser le dépistage à son cabinet, ce qui est faux. Le Dr Annie-Laurence Godefroy précise que ” le rôle du médecin est d’informer sur les modes de transmission et d’expliquer les moyens de prévention.”

À lire aussi : La « chaude-pisse » devient résistante aux antibiotiques

Les applications de rencontres augmentent-elles les risques de contracter une IST ?

Selon 67% de jeunes, les applications de rencontres expliqueraient la recrudescence des IST. Celles-ci ont connu une grande popularité ces dernières années. Des chercheurs américains ont constaté en 2015 que ces applications favorisent le développement du VIH et des IST dans le Rhode Island. 76% des jeunes Français ont déclaré être plus méfiants envers leurs partenaires rencontrés en passant par ce genre d’applications.

Le Dr Annie-Laurence Godefroy mentionne même qu‘”une première consultation de contraception remboursée à 100% vient d’être créée pour les jeunes en vue de parler de contraception mais aussi de sexualité et de prévention des infections sexuellement transmissibles comme nous le faisons dans les centres du Planning familial (MFPF) depuis toujours.”

À lire aussi : Jeunes et préservatifs : où en est-on aujourd’hui ? Terpan nous éclaire

About author

Étudiante en Master Anglais Recherche à l'Institut Catholique de Paris Mémoire sur Jim Morrison Rédactrice à VL
Related posts
À la uneActualitéFranceInternational

Italie : Un missile français saisi chez des militants d’extrême droite

ActualitéArtCultureInternationalMusiquesociétéSociété

Le zoulou blanc qui combattait l’apartheid en chantant est mort.

À la uneSéries Tv

Dorothée : Nicolas et Marjolaine fêtent leur 30 ans

À la uneActualité

Elisabeth Borne remplace François de Rugy, une nouvelle abérration écologique?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux