À la uneActualitéFranceNon classéSanté

Étude santé : les étudiants ont une mauvaise hygiène bucco-dentaire

Selon une étude Santé menée par Opinion Way pour la SMEREP (Société Mutualiste Étudiante Régionale), les étudiants fréquentent peu les cabinets dentaires. Visites trop rares chez le dentiste, brossages de dents pas assez fréquents… l’hygiène bucco-dentaire de ces derniers mériterait quelques améliorations.

De mauvaises habitudes

Les étudiants vont se faire taper sur les doigts, à coups de brosse à dents. Selon l’étude d’Opinion Way, 58% des étudiants ont déclaré ne pas aller chez le dentiste tous les ans. Les causes ? pas de douleurs notables aux dents mais également, le prix des interventions et/ou consultations (pour 41% d’entre eux). À cela, il faut en suite ajouter un entretien approximatif de leur dentition. En effet, il est recommandé ( par l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) ) d’effectuer un brossage de dents  au moins deux fois par jour, un conseil qui n’est pas suivi par tout le monde (voir infographie ci- dessous)

 

« Des répercussions sur l’ensemble de la santé »

« Nous observons un manque notable de bonnes habitudes de santé qui concerne une partie conséquente de la population étudiante. Les enjeux sont pourtant essentiels car la santé bucco-dentaire a des répercussions sur l’ensemble de la santé. C’est un axe de santé public essentiel à cet âge qui met parfaitement en valeur, l’importance de la prévention étudiante : faire adopter des réflexes aux jeunes adultes pour préserver leur santé dès à présent et pour leur vie future », explique Hadrien Le Roux, Président de la SMEREP.

L’impact des addictions

La SMEREP et l’UFSBD lancet une campagne  de sensibilisation à l’hygiène et à la santé bucco-dentaire des étudiants dans 13 universités d’Ile-de-France au travers du Programme « La Master Class du Smile ». Plusieurs problèmes seront abordés, notamment l’impact des addictions la santé bucco-dentaire. En effet, selon les chiffres donnés par la SMEREP, 25 % des étudiants fument régulièrement tandis que 38 % déclarent une consommation régulière ou excessive d’alcool.

Pour en savoir plus sur les programmes de prévention, c’est ici 

Related posts
À la uneInternational

La mission Dart : quel était le but de cette mission spatiale ?

À la uneSéries Tv

Le bazar de la charité, Les combattantes : vers une 3ème série avec la même équipe ?

À la uneCinéma

C'est quoi Athena, ce film qui cartonne sur Netflix ?

À la uneSéries Tv

The last of Us : le trailer enfin dévoilé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux