Ça y est, l’été arrive à grands pas et la période de recherche de stage va bientôt reprendre. Histoire que vous partiez plus sereins en quête du saint Graal, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles une fois venue l’étape de l’entretien.

Arriver en avance… mais pas trop

Inutile de vous tenir droit comme un piquet devant la porte trente minutes avant l’heure du rendez-vous. Vous perdrez du temps inutilement, et au lieu de vous détendre, il y a de grandes chances pour que votre dose de stress ne fasse qu’augmenter. Arrivez 10 minutes à l’avance, cela suffira amplement !

Se renseigner sur l’entreprise

Pour mieux anticiper les éventuelles questions de la personne en face de vous, il est fortement déconseiller de débarquer sans aucune connaissance de l’entreprise. On ne demande pas d’apprendre un PDF par coeur, juste les informations essentielles.

Vêtements confortables… mais pas trop

Le bon vieux jogging Adidas qui vous sert parfois de pyjama est évidemment déconseillé. Mais le costume et/ou la robe inconfortable qui vous mettra vite mal à l’aise, voire vous coupera la respiration, l’est aussi. À vous de trouver un bon compromis qui peut allier confort et tenue correcte.

Ne pas forcer sur le maquillage

On dit oui au maquillage. Mais on dit non au maquillage de soirée fait pour danser jusqu’au bout de la nuit lors d’un enterrement de vie de garçon/ de jeune fille. Optez pour quelque chose de léger, mais efficace. Vous pourrez adopter un maquillage plus marqué une fois que vous serez embauché si vous le souhaitez.

 

 

Avoir de l’assurance

On ne parle pas ici de jouer à celui qui connait tout surtout. Il faut faire attention à ne pas passer pour une personne hautaine et/ou condescendante. Mais faire en sorte d’éviter les bégaiements, de parler à voix haute et intelligible et de contrôler les tremblements de vos jambes sera déjà un bon début.

 

Montrer qu’on a de la motivation

Montrer que l’on est déterminé et motivé peut se faire par les mots (utilisez des mots clés comme « enthousiaste », « dynamique« ) et le ton employé (un ton trop désinvolte peut être mal vu par exemple), mais il ne faut pas oublier le langage corporel. Par exemple, ne soyez pas avachis sur votre siège et gardez le sourire, soyez le plus agréable possible (sans paraitre complètement hystérique).

 

Se vendre !

Dernier conseil, et pas des moindres : il faut se vendre ! Vous devez faire comprendre à votre recruteur que vous allez lui être indispensable et que vous êtes un élément qu’il ne peut pas se permettre de laisser filer. Pour ce faire, faites en sorte d’exprimer toutes les qualités et les atouts que vous avez en réserve (qui sont utiles au poste bien sûr, que vous puissiez faire le poirier sous l’eau n’est pas).