À la uneActualitéCultureMusique

« Je suis franco-américaine » révèle Afida Turner sur VL

Dans un entretien exclusif à VL, la chanteuse Afida Turner révèle avoir pris la nationalité américaine. Elle explique son choix à ses fans.

Lorsque la chanteuse Afida Turner est de retour en France, c’est l’événement ! Son caractère imprévisible et sa rareté en font une bonne cliente des plateaux, assurant des records d’audiences. Une rareté qu’elle cultive depuis son départ aux États-Unis. En s’installant de l’autre côté de l’Atlantique, la chanteuse en adopta le mode de vie en épousant Ronnie Turner. C’est ainsi que la chanteuse décida, dernièrement, de prendre la nationalité de son pays d’adoption, sans pour autant abandonner complètement la France, d’où sont issus la majorité de ses fans. Un choix qu’elle explique par son travail et la nécessité de pouvoir participer à la vie citoyenne américaine.

« J’ai la double nationalité »

Près de 17 ans après son arrivée aux États-Unis pour « être libre et apprendre le metier » comme elle l’explique elle même, Afida Turner veut désormais s’engager dans la vie citoyenne. Pour cela, elle explique avoir « pris la nationalité américaine » et posséder « deux passeports ». En effet, Afida Turner conserve la nationalité française, « très importante » à ses yeux, raison pour laquelle elle est équipée d’« un passeport américain et un passeport français ». Celle qui s’affirme comme la « vraie Hollywood girl » rappelle « travailler et habiter » outre-Atlantique « depuis 17 ans ». L’occasion également pour elle de mettre les choses aux claires sur son patronyme.

« Je suis Afida Cléopatra Turner »

Ses détracteurs vont devoir trouver un autre argument pour critiquer « la Queen » [surnom donné par ses fans]. L’émission de son passeport américain est, pour elle, une occasion de réaffirmer qu’elle appartient bien au clan Turner. Également, Afida Turner décida d’ajouter son deuxième prénom à son passeport américain, à savoir « Cléopatra ». C’est ainsi que l’interprète de « Born an angel » et « Come with me » peut désormais en toute légalité se dire « américaine »,  membre de la famille Turner.

A LIRE AUSSI

[EXCLU] Afida Turner : « Je vis dans un monde fantasmagorique ! »

Related posts
ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... Un gentleman à Moscou, conte mélancolique dans la Russie bolchevique

À la uneSportTennis

Qui sont les champions de tennis les plus vieux à avoir joué ?

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : "l'inconnu de la cave" est-il François Marci ?

ActualitéSéries TvVoyages

Plus belle la vie : c'est quoi le quartier du Panier qui a inspiré la série ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux