À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

La « Manif pour tous » redescend dans la rue

Mardi soir, quelques centaines de sympathisants de la « Manif pour tous » ont défilé contre l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules. Dans la journée, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) s’est prononcé favorable à cette extension voulue par Emmanuel Macron.

La « Manif pour tous » est redescendue dans les rues de Paris de Lyon et de Nantes. Quelques centaines de personnes protestaient contre l’avis favorable du CCNE à l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules.

A Paris, la manifestation s’est passée devant le CCNE. Environ cinq cents personnes, selon les organisateurs, ont exprimé « le droit à un père et une mère. » Les sympathisants de la « Manif pour tous » veulent également prévenir la gestation pour autrui (GPA), qui, selon eux, sera la prochaine étape. Et ce, bien que le CCNE s’est prononcé contre.  « Vous êtes vigilants, attentifs et prêts à venir manifester pour l’enfant en quelques heures » dit la présidente du mouvement Ludovine de la Rochère aux manifestants qui chantent « Papaoutai » de Stromae.

A quelques centaines de mètres de là, une contre-manifestation a rassemblé environ deux cents pro-PMA. Parmi eux, la députée de la France Insoumise Danièle Obono a voulu être là « pour marquer la mobilisation et face aux mouvements réactionnaires, conservateurs qui sont vent debout contre cette égalité des droits. »

La question clivente de la PMA

Le CCNE a précisé que le sujet avait fait débat et que la décision n’est pas unanime. Selon un sondage réalisé par BVA pour L’Obs, 58% des Français sont favorable à l’extension de la PMA. Les responsables de la « Manif pour tous » rispostent qu’un sondage qu’ils ont demandé à l’Ifop révèle que 82% des Français s’y opposent. Or il semble que cette conclusion est un détournement de la question initiale: « Selon vous, l’Etat doit-il garantir aux enfants nés par PMA le droit d’avoir un père et une mère? » Pour Erwan Lestrohan, de l’institut de sondage BVA, « on ne peut pas dériver une conclusion à partir d’une question portant sur un autre débat. […] Là, on a une opinion portant sur le rôle de l’État dans la parentalité des enfants nés par PMA… mais qu’on présente comme une opposition à la PMA sans père. C’est une lecture des résultats du sondage qui ne correspond pas véritablement à l’opinion exprimée, la question mesure moins la favorabilité à la PMA que le rapport à la parentalité. »

À​ ​lire​ ​aussi: Questions Directes : la PMA et la GPA au coeur du débat

Related posts
À la unePolitiqueSéries Tv

Une série est en préparation sur Brigitte Macron

ActualitéSéries Tv

On a revu pour vous ... le pilote de Vinyl, réalisé par Martin Scorsese (HBO)

ActualitéCinéma

5 films à revoir dans la carrière de Jean-Marie Poiré

ActualitéSéries Tv

On a revu pour vous ... La vie devant elles saison 1 (France.TV)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux