À la uneCultureSéries TvSexe

30% des Américains abandonneraient le sexe pendant un an au profit du streaming

Une étude publiée dans le Wall Street Journal nous apprend que 30% des Américains préféreraient abandonner le sexe pendant un an plutôt que le streaming.

Aux Etats-Unis, le taux de natalité est au plus bas de toute son histoire. Netflix, Hulu, Amazon Prime et HBO seraient en partie responsables. C’est ce qu’exprime en tout cas une étude publiée en février 2019 par HSI (High Speed Internet, un fournisseur Internet états-unien). Avec 1000 américains de tous les âges sondés, on peut voir l’importance qu’ont prise les services de vidéo à la demande aujourd’hui et jusque dans la sphère très privée du couple.

Une des questions posées était donc : “Préféreriez-vous abandonner le sexe ou le streaming pendant 1 an ?”. A cela, 70% des sondés ont répondu qu’ils abandonneraient le streaming. Les 30% restants décideraient visiblement plutôt de regarder les séries sexuelles comme Sex Education ou Big Mouth au lieu de pratiquer. 

Netflix, sujet de disputes

Mais les services de vidéo à la demande ne font pas que gêner la reproduction des Américains. Ils seraient aussi source de tension. Toujours selon la même étude de HSI, un tiers des personnes interrogées se sont déjà disputé avec leur partenaire avec pour cause un désaccord sur la série ou le film à regarder. 7% des sondés sont même allés jusqu’à mettre fin à une relation à cause de différences dans les choix.

Du côté des grandes chaînes, on se défend. Netflix a réagi à l’article du Wall Street Journal en niant, bien sûr, toute responsabilité. Ils nient tout « acte répréhensible » dans la baisse du taux de natalité des Américains. Le service de streaming souligne que les abonnés passent en moyenne deux heures par jour et par foyer à regarder leurs programmes. « Nous sommes fiers de faire partie du Zeitgeist (l’esprit du temps, NDLR) culturel, mais obtenir le crédit des décennies de déclin sexuel est au-delà de nos capacités de programmation. » Il faut donc voir si cette étude poussera les jeunes américains à mettre en pause leur épisode de Game of Thrones pour s’atteler aux Game of Love. 

About author

Journaliste à la rédaction VL
Related posts
À la uneActualitéInternational

La photo qui bouleverse l'Amérique.

À la uneActualitéCultureMusiqueSorties

PNL annocent 4 nouveaux morceaux sur Apple Music

À la uneNon classéRugbySport

Les cinq joueurs clés du second sacre consécutif des Bleuets

À la uneActualité

Stars'UP : un festival dans "l'air du temps"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux