À la uneCulturePop & Geek

La console Game Boy fête ses 30 ans

Première console portable de Nintendo lancée en 1989, la Game Boy fête le 21 avril ses 30 ans. Retour sur une console historique à travers cinq jeux mémorables.

C’est “35 heures de jeu dans la poche avec quatre piles-bâtons“, clamait la publicité de Nintendo en 1989. Pour les enfants des années 1990, la ou le Game Boy, on peut dire les deux, était incontournable. Des heures passées à jouer en voiture, le soir, ou dans la cour de récré. Avec ses quelques boutons, la mère des consoles portables était d’apparence très rustique mais a été, et est toujours, énormément appréciée des fans de jeux vidéo. En tout, presque 120 millions d’unités vendues entre 1989 et 2003, jusqu’à laisser la place à la fameuse Nintendo DS, sortie fin 2004 en Europe.

Des jeux cultes

Le succès de la Game Boy est passé par la constitution d’un catalogue de jeux très varié. En tout, c’est plus de 2000 cartouches différentes qui ont été disponibles sur cette console.

Le premier, un des principaux, c’est Tetris, le jeu d’arcade sorti en 1989. Avec plus de 35 millions d’unités vendues à travers le monde, Tetris est le plus gros succès de la Game Boy. Il est d’ailleurs aussi un des plus gros succès de tous les temps en jeu vidéo.

capture d'écran du jeu Game Boy Tetris

En 1990, Mario arrive sur console portable. Avec Super Mario Land, le plombier moustachu fait une entrée fracassante avec un épisode très atypique. Combat contre des soucoupes volantes et parcours dans des pyramides, Super Mario Land a fait son succès par sa grand particularité.

Voir aussi : Oscar Lemaire : “Mario, c’est un peu l’expérience ultime du jeu vidéo”

Trois ans plus tard, arrive un autre personnage culte de la pop culture. C’est The Legend of Zelda: Link’s Awakening, qui est lancé sur la Game Boy. Vraie réussite graphique et musicale, avec, comme pour Super Mario Land, une histoire très atypique et inhabituel. Il sera d’ailleurs réédité l’année prochaine sur Nintendo Switch, pour fêter les 25 ans du jeu. 

Deuxième apparition de Mario en 1994 avec Donkey Kong 94. Joyau oublié du jeu de plateforme, il rend hommage au jeu d’arcade de 1982, qui avait lancé le premier “Jumpman” qui deviendra Mario. 

capture d'écran du jeu Game Boy Donkey Kong 94

Et enfin, en 1995, afin d’essayer de pallier la baisse des ventes, Nintendo lance Pokemon bleu, rouge et jaune. La licence désormais incontournable, a permis de relancer la Game Boy. Elle est depuis présente sur toutes les générations de Nintendo. Le jeu a aussi permis de relancer le cable link, accessoire ayant seulement  été utilisé sur Tetris.

N’oublions pas bien sûr Wario Land 1, 2 et 3, Metroid 2, ou encore Kirby’s Dream Land. Ce dernier jeu qui fut la première réussite du créateur de Super Smash Bros. Tous ces jeux ont fait le grand succès de la Game Boy, tant auprès du grand public que chez les grands fans de jeux vidéo.

About author

Journaliste à la rédaction VL
Related posts
À la uneActualitéBrèvesCinémaCulture

Joker : des scènes enlevées car trop folles

À la uneActualitéCinémaCulture

Le Mans 66, une grande Histoire vitesse grand V

À la uneActualitéBrèvesPop & Geek

À la découverte du Village Esport de Paris

À la uneActualitéBrèvesPolitiqueSociété

Sa deuxième demande de remise en liberté rejetée, Balkany reste derrière les barreaux

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux