À la uneInsolite

5 DM à éviter pour draguer

La France est déconfinée et l’été arrive. C’est l’occasion pour beaucoup de recommencer à draguer sur les réseaux. Mais encore faut-il savoir le faire, Vl. propose une sélection de 5 choses à ne surtout pas faire en DM pour draguer.

1) « Tu suces ? »

En règle générale, la vulgarité ne mènera à rien. Rares sont les personnes qui répondront à ce genre de messages de manière positive. Au pire des cas, vous récolterez simplement une insulte.

2) « Sa va ? Tu fé kwa ? »

Les fautes d’orthographe ! Peu importe le message ou l’intention, ils passeront totalement à la trappe si c’est mal écrit. Ça donne simplement l’impression que la personne n’a pas soigné son message ou qu’elle est tout simplement débile.

3) « Ton père travaille chez Nintendo si j’en crois ton corps de DS »

Les phrases de beaufs sont probablement les pires. En plus de ne pas être drôle, elles rappellent juste les repas de famille avec un oncle bourré et très lourd. Mieux vaut ne rien dire.

4) Les Dick Pics

Envoyer ses parties génitales n’a absolument aucun intérêt en plus d’être vulgaire et probablement condamnable. Personne n’a envie de voir ça dans ses messages. Cette technique beaucoup trop répandue a rarement porté ses fruits. Et en prime vous prenez le risque de voir vos bijoux de famille affichés sur internet.

5) Les propositions trop directes

Toutes les phrases du type « Viens chez moi » ou « Je peux venir chez toi ? » sont à bannir. Il y a peu de chance qu’une personne soit assez naïve pour inviter un ou une inconnue chez elle. Proposer un verre serait déjà plus judicieux. 

A lire aussi : Top 10 des phrases de beauf utilisées pour draguer

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Les années coup de cœur : découvrez les premières images du reboot

À la uneActualitéFranceSport

Comment le Covid nous a ramené Benzema …

À la uneMédias

La chaîne France 4 va continuer d'émettre

À la uneFaits DiversFrance

Doc Gynéco condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violences conjugales

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux