À la uneFrancePolitique

5 choses à savoir sur Jordan Bardella, le nouveau président du RN

A tout juste 27 ans, Jordan Bardella est le premier président du parti à ne pas porter le nom Le pen

Une enfance modeste au sang mêlé

Né le 13 septembre 1995 à Drancy, dans une cité HLM de Seine Saint Denis, Jordan connait une enfance plutôt modeste. Il est le fils de Olivier Bardella, patron de PME et de Luisa Bertelli-Mota, agente territoriale spécialisée des écoles maternelles. Sa famille maternelle est d’origine italienne, elle quitte le triangle industriel dans les années 1960, cette zone du nord de l’Italie qui était un des fers de lance de la révolution industrielle de la fin du XIXe siècle. Son arrière grand père paternel, quant à lui, était algérien et d’ethnie Kabyle, il est arrivé en France dans les années 1930 pour travailler dans le bâtiment. Jordan Bardella vient donc d’une famille issue de l’immigration.

Il obtient son baccalauréat économique et social (ES), avec la mention très bien, au lycée privé Jean-Baptiste-de-La-Salle à Saint-Denis. Il entreprend par la suite des études de géographie à l’Université Paris-Sorbonne. Mais il n’ira pas jusqu’à la fin de sa troisième année, préférant s’engager tout de suite en politique. C’est donc un assez bon élève qui n’a pas peur de sacrifier ses études pour s’engager. Et ce choix s’est révélé pour le moins assez probant !

Jordan Bardella

Un militant invétéré, une ascension fulgurante

Jordan Bardella adhère au Front National (FN) à l’âge de 16 ans. Il expliquera plus tard, avoir pris sa carte « pour Marine Le Pen plus que pour le Front national ». En 2014, il devient secrétaire départemental du FN en Seine-Saint-Denis. Il se rapproche alors de Frédéric Chatillon. Il aura d’ailleurs une histoire avec sa fille. Du 16 février au 30 juin 2015, il est l’assistant parlementaire du député européen FN Jean-François Jalkh. Il est en 2015, élu au conseil régional d’Île-de-France.En septembre 2017, suite à la démission de Florian Philippot, il devient porte parole du Front National, aux côtés de Julien Sanchez et Sébastien Chenu.

Un moment important de son parcours est le 12 mars 2018, lorsque Marine Le Pen le nomme directeur national du Front national de la jeunesse (FNJ), qui deviendra par la suite Génération nation (GN). Marine Le Pen désigne Jordan Bardella comme tête de liste du RN aux élections européennes de 2019 en France. Le parti arrive en tête et à seulement 24 ans, Jordan Bardella devient le deuxième plus jeune député européen élu au Parlement européen. En juin 2019, Jordan Bardella devient le nouveau deuxième vice-président du Rassemblement National. Lors du congrès de juillet 2021, il est nommé premier vice-président. Enfin, ce samedi 5 novembre, à 27 ans, le jeune homme qui supporte le parti depuis déjà plus de dix ans a obtenu 85 % des voix contre 15 % pour Louis Alliot. Marine Lepen lui passe donc le relais, pour assurer la présidence du Rassemblement National (RN).

Le « bébé marine »

« Bardella c’est un bébé Marine » s’est exprimé Philippe Olivier, conseiller spécial de la présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée nationale. Le jeune homme au sourire éclatant, savoure son sacre avec 85 % des suffrages receuillis sur 26 000 votants. Un succès qui fait presque l’unanimité. Ce succès il le doit à sa mère idéologique, son inspiration adolescente, sa raison d’engagement, son modèle de conviction : Marine… Elle l’a très tôt adopté dans ses rangs.

Comme le dit justement Renaud Cabaye, secrétaire général du RN à l’Assemblée, « Marine Le pen a récupéré un diamant brut en 2016. Elle l’a façonné au fil des années. Maintenant, il brille par lui-même ». Après un demi-siècle de gouvernance Lepéniste, le parti d’extrême droite désormais présidé par le « chouchou » de Marine Le pen, signe une nouvelle ère dans l’histoire du parti politique. Cela dit, l’ancienne présidente laissera t-elle à son fils spirituel l’indépendance et le pouvoir qu’il est en droit d’exercer ? Pour le moment c’est elle qui concentre l’extrême droite française, elle est d’ailleurs déjà désignée candidate à la présidentielle de 2027.

Jordan Bardella sur le plateau de BFMTV

Un membre du clan

En plus d’être le protégé de Marine Le Pen, Jordan Bardella entretient une relation amoureuse avec Nolwen Olivier, la fille Marie-Caroline Le Pen et de Philippe Olivier et nièce de Marine Le Pen. Il est ainsi devenu un habitué de la propriété familiale de Montretout, où il côtoie la famille Le Pen et s’enracine dans ce clan bien protégé. Cette appartenance au clan a d’ailleurs été, à plusieurs égards, décriés au sein du parti RN. Si jamais Jordan Bardella et Nolwen Olivier ont des enfants, le jeune homme politique fera bel et bien parti de la famille Le Pen.

Le cyborg du parti

Son parcours politique n’a pour le moment aucune faille. Sans être passé par l’ENA ou Sciences Po, Jordan Bardella coche toutes les cases du jeune loup politique qui bluffe par son aisance oratoire, son habileté. Le profil convient parfaitement à la stratégie de normalisation du RN, qui voit en lui l’ambassadeur d’une politique lisse, exemplaire et incisive propre à revendiquer les valeurs identitaires du parti. C’est l’ambition et la performance de ce jeune homme qui lui valent le surnom de « cyborg » auprès des cadres du Rassemblement National. A seulement 27 ans le jeune président s’inscrit donc au coeur du parti et donc de l’échiquier politique actuel.

A lire aussi : Après la démission de Liz Truss, quel nouveau premier ministre pour le Royaume Uni ?
About author

Journaliste
Related posts
À la uneMusiquePeople

Qui est Madimmi, cette jeune chanteuse en duo avec Marc Lavoine ?

À la uneSéries Tv

La Nuit où Laurier Gaudreault s'est réveillé : première bande annonce pour la série de Xavier Dolan

À la uneFemmesSantéSexe

5 choses à savoir sur les règles

À la uneBons PlansSociété

5 stations de ski où aller sans se ruiner

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux