Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

ActualitéFaits Divers

5 éléments pour comprendre… l’affaire Dean Corll, le “Candyman”

Dean Corll Candyman tueur en série US military

© US Military

Tout comme John Wayne Gacy “le clown tueur”, Dean Corll dit “le Candyman” fait partie des tueurs en série les plus emblématiques de l’Amérique.

Dean Corll a marqué les esprits du monde entier. Obsédé par les enfants, la région de Houston au Texas était son terrain de jeu. Mais c’est seulement après sa mort que ses crimes vont être connus par les autorités. Retour sur l’histoire du “Candyman” (l’homme aux bonbons, en français), le serial killer américain des années 70.

Enfance et adolescence

Né le jour du réveillon de Noël 1939, à Fort Wayne (Indiana), Dean Arnold Corll passe les premières années de sa vie sous l’influence d’un père strict et violent. Ses deux parents divorcent finalement à ses 4 ans. Lui et son frère prennent la route avec leur mère pour déménager dans une roulotte près de Memphis (Tennessee). À cette époque, Dean est perçu comme un enfant réservé et sérieux qui savait se soucier du bien-être des autres.

En 1950, les médecins lui diagnostiquent un souffle cardiaque. Il est ainsi dispensé de pratiquer le sport à l’école. Toutefois, cela ne va pas l’empêcher d’obtenir son diplôme huit années plus tard au sein de la Vidor High School. À sa sortie d’école, Dean intègre la Corll Candy Company, l’entreprise familiale de confiseries située dans une banlieue de Houston, en tant que vice-président. Tout se passe pour le mieux jusqu’au jour où un client se plaint. Selon les dires de ce dernier, Dean lui aurait fait des avances sexuelles.

La découverte de son homosexualité

Dean Corll est enrôlé dans l’armée américaine le 10 août 1964. Après avoir suivi un entraînement traditionnel, il est affecté comme réparateur radio à Fort Hood. Si ces supérieurs n’avaient rien à lui reprocher, de son côté le jeune adulte a déclaré plus tard avoir détesté cette expérience. Ce qui justifierait l’une des raisons pour laquelle il a donné sa décharge au bout de dix mois. Néanmoins, c’est là bas qu’il apprend pour la première fois qu’il est attiré par les hommes. D’après ses camarades, Dean a d’ailleurs eu quelques conquêtes pendant son service militaire.

Très proche des enfants

Nous sommes au milieu des années 60. Dean rentre de l’armée et retourne à Houston Heights. Son poste de vice-président chez Corll Candy Company l’attend gentiment. Il n’hésite donc pas à multiplier les heures consacrées à son job pour répondre à la forte demande du public. Par ailleurs, il se fait également connaître dans le quartier en fournissant ses bonbons aux enfants locaux (ce qui lui vaut le surnom de “Candyman”).

De cette manière, il fait la rencontre de David Brooks, un enfant âgé de 12 ans avec qui il se lie d’amitié. Les deux compères se réunissent régulièrement avec d’autres gamins derrière l’usine de fabrication de confiseries. Certains d’entre eux le voient même comme une figure paternelle. Cependant, les choses commencent à déraper progressivement dès lors qu’une relation sexuelle se développe entre Dean et David. Ne voyant aucun acte de pédophilie, l’adolescent se rendra donc régulièrement dans l’appartement du Candyman qu’il considère comme sa deuxième maison.

Jeffrey Konen, le premier d’une longue série

Au cours de l’année 1970, Dean Corll passe à la vitesse supérieure : il assassine sa première victime du nom de Jeffrey Konen. Le corps sans vie de l’étudiant de 18 ans, marqué par des signes de viol, est retrouvé uniquement trois ans après. Et encore ce n’était que le premier d’une longue série… En effet, peu de temps après son premier meurtre, le jeune David surprend Dean en train d’agresser sexuellement deux ados accrochés à un lit à baldaquin. Surpris, le trentenaire lui promet de lui acheter une Chevrolet en échange de son silence et lui propose également 200 dollars pour chaque garçon qu’il pourrait attirer dans son appartement. Ce à quoi David répondit avec un grand “oui !”.

Victimes Dean Corll Candyman
Portrait de certaines victimes – © Psycho-criminologie.com

Durant deux ans, les complices gardent le même mode opératoire. David ramène les garçonnets au Candyman qui ensuite en fait son affaire personnelle (drogue, viol, torture, meurtre…). Mais en 1972, une troisième personne se joint au groupe. Il s’agit d’Elmer Wayne Henley. D’abord identifié comme une victime potentielle, Dean Corll pense qu’il peut faire un bon allié. Les voilà désormais trois.

Aujourd’hui, le trio de criminels —Dean David Elmer — est accusé d’avoir tué au moins 28 jeunes hommes entre 1970 et 1973. La plupart d’entre eux se sont avérés être des amis du groupe et furent retrouvés enterrés dans des propriétés appartenant au Candyman.

Assassiné par son complice

En cette soirée du 7 août 1973, la tension est à son comble. Elmer a eu le malheur de ramener deux filles dans la résidence de Dean à Pasadena. Ce dernier se montre furieux et hurle sur son complice de 17 ans lui reprochant d’avoir “gâché la soirée”. Sans qu’ils ne le sachent, Dean va droguer les trois jeunes pour les ligoter.

Je vais tous vous tuer ! Mais d’abord je vais m’amuser !

Dean Corll

À leur réveil, il veut tous les tuer. Elmer tente alors de jouer la carte de la négociation en promettant qu’il aidera Dean à torturer ses amies s’il le détache. Coup de poker ! Dean le détache. Mais quelques instants avant de commettre à nouveau l’irréparable, Elmer est pris d’un coup de sang et tire à plusieurs reprises sur Dean Corll. Le Candyman est mort. Son corps nu est allongé sur le sol. Elmer appellera finalement la police dans la soirée pour dénoncer son meurtre, puis également pour avouer toutes les atrocités que lui et ses deux acolytes ont commis pendant trois ans.

À lire aussi : 5 éléments pour comprendre… l’affaire John Wayne Gacy

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
ActualitéFrance

C'est quoi un "baliste", ce poisson qui a mordu des touristes sur les plages du sud-ouest ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

ActualitéPop & GeekSéries Tv

Avant She-Hulk, il y avait ... L'incroyable Hulk (1977-1982)

ActualitéInternational

Sur quels types d'affaires le FBI peut-il enquêter ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux