À la uneCulture

5 éléments pour comprendre … le mythe de Médusa

À l’occasion des 40 ans du premier Choc des Titans de 1981, VL vous propose 5 éléments pour comprendre le destin tragique de la jeune Gorgone. Aujourd’hui encore, le symbole de Médusa est souvent utilisé dans la culture populaire comme la marque Versace ou des albums de musique. 

Disclaimer : il existe de nombreuses versions du mythe de Médusa et aucune n’a été jusqu’à aujourd’hui certifiée. Mais le monstre connu de tous n’a pas toujours eu son apparence repoussante et ses pouvoirs horribles. VL vous propose de découvrir ci-dessous 5 éléments sur son histoire : 

Les origines de la Méduse

Fille de deux divinités marines, Phorcys et Céto, la Méduse avait pourtant une apparence 100% humaine. À l’inverse, ses deux sœurs Sithéno et Euryale étaient des gorgones. Les gorgones sont des monstres alliant le corps d’une femme et celui d’un serpent. Elles avaient également le pouvoir de pétrifier tous ceux qui les regardent dans les yeux. Arrivée à l’âge adulte, la jeune Médusa était devenue une magnifique femme aimée de tous. Bien que les hommes essayaient de la conquérir, cette dernière n’y prêtait pas attention. Elle voulait, depuis petite, devenir prêtresse d’Athéna. Pour ce fait, les apprentis du temple devaient avoir une conduite exemplaire pour ne pas entacher la déesse. Les jeunes prêtresses devaient faire une croix sur l’amour et rester pour toujours vierge.

L’objet d’une vengeance

Elle était dotée d’une grande beauté et d’une magnifique chevelure. De nombreux dieux et hommes étaient éperdument amoureux d’elles et ne se rendaient plus au temple d’Athéna pour aduler la déesse mais pour admirer sa disciple. Par ailleurs, Poséidon, Dieu de la mer, avait un différend avec la propriétaire du Temple. Pour se venger, il décida que sa disciple la plus dévouée et exemplaire devrait être souillée. 

Alors qu’elle se reposait au bord de l’eau, ce dernier s’approcha d’elle et tenta de la séduire. Mais la Méduse le repoussa en affirmant ses vœux de pureté à sa déesse. Le dieu n’entendait pas que l’on puisse lui refuser ses faveurs. Bien que la jeune femme se sauva au sein du temple pour prier et demander la protection d’Athéna, Poséidon sortît de la mer pour aller la prendre de force sur l’autel de la déesse. 

Une horrible malédiction

Folle de rage, la déesse apparut et blâma la jeune femme, à peine violée, d’avoir souillé son temple et exubérée sa beauté aux yeux des hommes. En gage de son « déshonneur », la déesse décida de la punir en transformant sa chevelure en serpents et en lui donnant la malédiction de pétrifier chaque personne qui croisera son regard.

Beaucoup de personnes s’interrogent, aujourd’hui encore, sur la raison de cette malédiction si horrible. La déesse vengeresse s’était inspirée des deux soeurs de la jeune femme. Cette dernière était née avec une beauté sans pareille, alors que ses sœurs gorgones étaient « hideuses ». C’est donc pourquoi Athéna, en se vengeant, décida de la rendre aussi hideuse qu’elles et de lui donner le même pouvoir destructeur. 

L’exil du monstre

Suite à la malédiction, Médusa pleura toutes les larmes de son corps avant que son ami Iphiclès s’approcha d’elle pour la consoler. Elle le regarda et en l’espace d’un instant, son confident s’était transformé en statue de pierre. 

Pour ne pas faire plus de mal, elle s’exila sur des terres inhabitées. Mais lors de sa fuite, chaque personne qui la regardait dans les yeux se pétrifiait également. Tandis qu’elle ne voulait que s’enfuir, la rumeur d’un monstre aux cheveux de serpent se répandait. 

Recluse dans un temple abandonné, de nombreux guerriers tentaient de la retrouver et de la tuer. Mais chacun restait de pierre à son regard et érigeait une forteresse tout autour du temple. Un jour, la jeune femme cherchait de quoi manger proche de sa nouvelle demeure et tomba nez à nez devant un buste cassé représentant Athéna, le temple où elle se cachait était en fait l’une des premières demeures de la déesse. Dans son adoration sans limite, elle rapporta la statue au sein de son repère et reprit ses vœux de prêtresse.

Sa mort tragique 

Selon les textes de Pindare et Apollodore, un roi du nom de Polydecte voulait courtiser Danaé. Cependant, son fils Persée ne pensait pas que l’homme était assez bien pour elle. Le roi lui avait donc promis que s’il lui ramenait la tête de Médusa, il n’épouserait pas sa mère. C’est alors que Persée se lança dans sa quête aidé par Hermès et Athéna. La déesse lui offre, par ailleurs, un bouclier si poli qu’il reflétait comme un miroir.

Il rencontre en premier temps les sœurs des Gorgones, les Grées, des créatures vieilles de naissance qui ne s’exposent ni à la lumière du soleil ni à celle de la lune. Ensuite les nymphes, qui lui indiquèrent la direction du temple abandonné de Médusa. En prime, elles lui offrirent des sandales ailées qui permettent de voler, le casque d’Hadès qui a la faculté de rendre invisible ainsi qu’une besace pour y mettre la tête de la Méduse.

En arrivant sur les lieux, il se faufila entre les centaines de statues de pierre qui l’entouraient. Couvert du masque d’invisibilité et en détournant le regard, le jeune homme s’approcha d’elle en se servant du bouclier miroir comme guide. Avant qu’elle ne le remarque, il lui trancha la tête. Persée s’envola ensuite pour donner la tête du monstre au roi, mais en chemin son sang se déversa sur le désert de Libye, ce qui donna naissance aux nombreux serpents qui se terrent sous le sable.

Certains spécialistes affirment qu’Athéna voyant la dévotion de Médusa, même recluse et abandonnée de tous, aurait voulu aider Persée pour soulager ses peines en la tuant. Ce serait donc pourquoi, après sa mort, Médusa servit d’emblème à la déesse et de porte-bonheur.

À lire aussi : 5 éléments pour comprendre … le mythe des sirènes

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinéma

Un espion ordinaire, Tokyo Shaking..Les 5 sortes cinéma à ne pas manquer cette semaine

À la uneFaits DiversFrance

Un enfant de deux ans agressé par une toxicomane à Paris

À la uneSéries Tv

Only murders in the building : Steve Martin, Martin Short et Selena Gomez dévoilent la série de Star

À la unePolitique

Le gouvernement lance une campagne de communication pour lutter contre l’abstention

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux