ActualitéInternationalPolitique

5 femmes qui se sont battues pour l’avortement

Norma McCorvey, l’inconnue qui a tout fait changer

En 1970, enceinte pour la 3ème fois dans sa vie, Norma McCorvey souhaite avorter. Habitante au Texas, elle ne pouvait pas, l’avortement étant autorisé seulement en cas de danger pour la mère ou l’enfant. Alors, conseillée par 2 avocate féministe, Norma saisit la justice sous le nom de Jane Roe et confronte le procureur de Dallas Henry Wade. L’enfant nait mais l’affaire se poursuit jusqu’à atteindre la Cour Suprême. Après des années de combats, cette affaire offre une grande victoire à tous les défenseurs du droit à l’avortement. Le 22 janvier 1973, la Cour suprême des Etats-Unis instaure l’arrêt « Roe v Wade ». Cet arrêt, en danger aujourd’hui, permet à une femme de mettre légalement un terme à sa grossesse.

Giselle Halimi, l’avocate engagée

Née Zeiza Gisèle Elise Taïeb, Gisèle Halimi est une avocate franco-tunisienne. Dans les années 1970, après avoir déjà défendu plusieurs militants de l’indépendance de l’Algérie, elle s’engage dans le féminisme. Elle est la seule avocate à signer le manifeste des 343 en 1971. Celui-ci réunit des femmes déclarant avoir déjà avorté et réclamant son libre accès en France. Elle fonde Choisir la cause des femmes aux côtés de Simone de Beauvoir et Jean Rostand. Giselle réussit à faire acquitter 3 femmes accusées d’avortement illégal. L’avocate mène le combat jusqu’à la loi Veil, en 1975. 

Simone de Beauvoir, la lutte littéraire

Simone de Beauvoir, femme de lettres française, est une des pionnières du combat pour l’avortement en France. Dans son livre « Le deuxième sexe », publié en 1949, elle analyse la condition féminine avec notamment une partie sur l’avortement, considéré comme un homicide. Le livre fait scandale mais Simone de Beauvoir n’abandonne pas le combat. Aux côtés de Giselle Halimi, elle rédige le manifeste des 343 qu’elle fait publié dans le Nouvel Observateur en 1971. Elle fonde le mouvement Choisir avec l’avocate. Sa philosophie et ses actions ont été décisive dans la légalisation de l’avortement.

Simone Veil, avancée majeure

Simone Veil, née Jacob, est une femme politique française qui a permis une grande avancée dans le combat pour l’avortement. De confession juive, Simone est contrôlée par les Allemands et déportée à Auschwitz-Birkenau en avril 1944. Elle est libérée par les Alliés et poursuit ses études. Après un parcours judiciaire, elle se lance dans la politique. Elle devient ministre de la Santé dans le gouvernement de Jacques Chirac en 1974. Elle se charge de préparer un projet de loi sur l’IVG pour dépénaliser l’avortement. Une partie de la droite parlementaire et l’extrême droite la critique vivement. Le texte est finalement approuvé par l’Assemblée nationale le 29 novembre 1974. Son entrée en vigueur le 17 janvier 1975 est une victoire dans le combat pour l’avortement en France.

Martha Rosenberg : le combat n’est jamais fini

Martha Rosenberg est une militante argentine qui n’en a pas fini de se battre pour l’avortement. Depuis 1986, elle organise des Rencontres Nationales des femmes, chaque année dans une région différente. Accompagnée d’autres militantes, elle lance une campagne nationale pour l’avortement en 2003. Le foulard vert devient le symbole de la lutte pour l’avortement en Argentine. Martha et les autres militantes le portent dans toutes les manifestations dans le pays. Avec le soutien de plusieurs partis, elle participe à l’élaboration d’un programme pour la légalisation de l’avortement en 2018. Ce programme sera repris et légèrement modifié par le Président Alberto Fernandez qui se l’approprie. Le 30 décembre 2020, l’avortement est légalisé en Argentine. Mais pour Martha Rosenberg, le combat n’est jamais fini et elle continue de transmettre ses valeurs aux jeunes hommes et femmes du pays.

Vidéo image une

A lire aussi : Avortement : c’est quoi “l’arrêt de 1973” sur lequel veut revenir la Cour suprême ? | VL Média (vl-media.fr)

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéCultureSéries Tv

Qui était Mark David Chapman, l’assassin de John Lennon ?

À la uneInternational

Pourquoi Nikolaï Ogolobiak, serial killer sataniste, a été gracié par Poutine ?

ActualitéCinémaCulture

10 répliques cultes de "Le Père Noël est une ordure"

À la uneInternationalPolitique

D’où vient l’antagonisme entre la Corée du Nord et le Japon ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux