À la uneActualitéInternational

Elections législatives au Liban, le Hezbollah toujours leader

Le Liban a connu ses premières élections législatives en 9 ans. Avec un taux de 49,2 % de participation, le pays ne s’attend pas à de grands changements.

Appelés aux urnes pour la première fois depuis presque une décennie, les Libanais avaient la possibilité de s’exprimer sur une nouvelle loi. Avec une loi électorale basée sur la proportionnelle. 3,7 millions de personnes avaient le droit de vote, soit 800 000 de plus qu’il y a 9 ans. Seulement 49,2% d’entre eux ont déposé leur bulletin dans l’urne, contre 54% lors du dernier scrutin, en 2009.

Le Hezbollah en position de force

Malgré l’attente des résultats officiels, les sondages, politiciens et médias libanais annoncent que le Hezbollah Chiite devrait remporter plus de la moitié des sièges au Parlement. Pour rappel, ce groupe islamiste chiite est à la fois allié au régime iranien et au pouvoir syrien.

S’il y a confirmation des résultats préliminaires, le Hezbollah obtiendrait une majorité simple au parlement composé de 128 sièges. Le nombre de sièges devrait néanmoins être insuffisant au Hezbollah pour disposer de la majorité nécessaire au vote des lois majeures.

Nouveau gouvernement, même premier ministre

Soutenu par l’occident, le premier ministre Saad Hariri devrait être reconduit à la tête du gouvernement. D’après la répartition confessionnelle des pouvoirs, le premier ministre doit être issu de la communauté sunnite.

De son côté, l’Arabie-Saoudite apporte son soutien à l’alliance anti-Hezbollah menée par Hariri. Une alliance qui avait remporté la majorité au parlement lors des élections législatives de 2009. Le Parlement avait étendu à trois reprises depuis 2009 son propre mandat, dont la durée originelle était de quatre ans.

Des élections sous tension

Pour préserver la sécurité des votants, plus de 20 000 soldats ont été déployés dans les lieux de votes. Après que des partisans du tandem chiite Hezbollah-Amal ont essayé de planter un drapeau du Hezbollah au milieu d’un rassemblement de partisans, des coups de feu ont été tirés en l’air par un des partisans chiites. Les forces de l’ordre sont intervenues et ont arrêté le tireur.

Dans la journée, le président Michel Aoun a exprimé le souhait que l’opération de vote se déroule sans débordements sécuritaires.

Related posts
À la uneActualitéFrance

Les dates clés de l'instauration des congés payés en France

À la uneCinémaPop & Geek

Qui est Kang le Conquérant, le prochain grand méchant du MCU ?

À la uneCinéma

Disparition à 75 ans du réalisateur de 37º2 le matin, Jean-Jacques Beineix

À la uneInsolite

10 records du monde totalement délirants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux