À la uneActualitéCultureFestivalFranceMusiquePolitique

5 raisons pour lesquelles on a kiffé la Fête de l’Humanité

La cultissime Fête de l’Humanité a fait trembler le nord de Paname le week-end dernier. Après avoir bravé la grève, on a survécu à cet évènement plutôt tapageur et on en est ressorti avec de jolis souvenirs plein la tête. Avec du recul (pile une semaine après), on pense que c’est le moment de partager avec vous les raisons pour lesquelles on a adoré !

L’effervescence pendant les concerts et dans les stands  

Qui dit festival, dit bien évidemment musique avec un grand M et la Fête de l’Humanité ne déroge pas à la règle. Alors que la grande scène passait d’un karaoké géant pendant le passage d’Eddy de Pretto à un club électro sur les sonorités électro de Paul Kalkbrenner, le climat du côté des stands n’était pas moins chaud. Véritable marathon de la danse, en une allée on avait bougé nos hanches sur des rythmes latino, participé à une chorée traditionnelle bretonne et fait une danse orientale entre deux pas de boogie woogie. De quoi perdre 5 kilos si seulement… bref c’est là qu’on arrive au point suivant !

La bonne bouffe et l’alcool pas cher 

Vous êtes plus tajine aux olives marocain, falafel libanais ou poulet Yassa sénégalais ? A la Fête de l’Huma il est possible de faire de vraies découvertes culinaires. On traverse les cultures, avec ou sans couverts. Et puis faut se l’avouer, on a jamais le verre vide très longtemps avec des prix si attractifs… (L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération). 

Les rencontres inspirantes et l’atmosphère feel good 

Ici, les festivaliers viennent presque autant pour la programmation que pour le reste. La Fête de l’Huma est unique (oui oui). C’est bien plus que des artistes qui se succèdent, c’est surtout des good vibes. On vit d’amour et de bières fraiches. D’ailleurs, on a demandé à quelques personnes ce qu’ils trouvaient de singulier à ce rassemblement et ça vaut le détour !

Les débats

Ca peut paraitre absurde de mettre les mots « fête » et « politique » ensemble et pourtant ! Pendant les trois jours de festival, on a pu débattre sur le climat par exemple ou encore se servir de l’évènement comme tribune pour les droits des femmes tout en restant dans un mood convivial. 

Le soleil 

C’est aussi l’un des critères essentiels pour un festival idéal ! Et le beau temps était au rendez-vous du 13 au 15 septembre au parc de la Courneuve. On est d’accord que c’est toujours mieux de déambuler de stands en stands, participer à des marches ou tout simplement assister à un concert en plein air quand il y a du soleil ? 

A lire aussi : Paris est têtu festival : une progra’ haute en couleur pour célébrer la communauté LGBT+

About author

Journaliste culture, mode et lifestyle... Bref, elle est amoureuse de Paris et écrit sur ce qui enjolive la vie !
Related posts
À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

À la uneCinémaCulture

STAR WARS 9 "L'ASCENSION DE SKYWALKER" bande annonce finale

À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneSéries Tv

QUELLES SONT LES SÉRIES NETFLIX LES PLUS VUES ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux