À la uneActualitéCinémaCulture

Mon Chien Stupide : Coup de cœur pour la crise de la cinquantaine

Après Ma femme est une actrice et Do not Disturb, Yvan Attal est de retour devant et derrière la caméra. Cette fois-ci, il incarne un écrivain en pleine crise existentielle dont le succès est derrière lui.

Prenez un écrivain qui n’a plus de succès, irritable à souhait, sa femme qui boit et consomme des antidépresseurs, des enfants surfeurs, fumeurs et rebelles. Oui, vous avez le cocktail parfait pour mettre en place des personnages clichés d’une comédie (dramatique) française. Pourtant, cette fois-ci, rajoutez un chien. Puis Yvan Attal comme réalisateur et acteur principal et vous obtenez Mon Chien Stupide, un film plus qu’amplement réussi.

Le speech du film est pourtant simple. Henri est en pleine crise de la cinquantaine, écrivain à la recherche d’un nouveau succès. Il coule une vie de famille sans saveur au milieu de sa femme dépressive et ses 4 enfants à fort caractère. Son rêve, tout abandonner pour partir à Rome, retrouver l’inspiration. Jusqu’à ce qu’un chien vienne faire irruption dans leur vie. Et quel film ! Yvan Attal nous plonge dans une symphonie très touchante d’une vie de famille qui paraît plus désolidarisée que jamais. Par le prétexte d’un nouveau chien, Stupide, qui fait son apparition. Elle se déchire peu à peu sous les décisions lubriques du père qui apparaît brisé, mais que l’on ne veut pourtant et surtout pas plaindre.

Un casting qui a du chien

Le duo Yvan Attal, Charlotte Gainsbourg (ensemble à l’écran comme dans la vie) leur fils, Ben Attal ou encore Panayotis Pascot livrent une performance vraiment très intéressante. Avec une alchimie proche du néant au sein de cette famille, les différents personnages arrivent à leur manière à montrer leur opposition face à la figure du père, qui abandonne volontairement sa paternité. Alors oui, le film à ses longueurs et on peut parfois paraître être perdu au milieu de toutes ces disputes. Mais avec un comique et un tragique qui se mélange à merveille sans pour autant tomber dans un pathos exagéré, le film est une réussite. Mention spéciale pour la dernière scène qui est du grand art.

Inspiré du roman du roman de John Fante Mon Chien Stupide sort en salle le 30 octobre prochain.

A lire aussi : « Play » : le film d’une vie qu’on a envie d’aimer

About author

Corentin Briot Journaliste VL média
Related posts
À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

À la uneCinémaCulture

STAR WARS 9 "L'ASCENSION DE SKYWALKER" bande annonce finale

À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneSéries Tv

QUELLES SONT LES SÉRIES NETFLIX LES PLUS VUES ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux