Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

ActualitéSportTennis

6 matchs de légende de l’histoire de Wimbledon

À quelques jours du grand tournoi de Wimbledon, retour sur 6 matchs de légende de l’histoire du tournoi. Tournoi a retrouvé en clair sur BeIn Sport jusqu’au dimanche 11 juillet.

Lundi prochain aura lieu l’édition 2022 de Wimbledon, un tournoi que Rafael Nadal ne manquera pas malgré ses douleurs au pied et une finale de Roland-Garros jouée sous anesthésie pour l’espagnol. L’espagnol a marqué l’histoire du tournoi tout comme ces concurrents, alors à l’approche de Wimbledon retour sur 6 matchs de légende de l’histoire du tournoi.

BJÖRN BORG – JOHN MCENROE

L’édition 1980 de Wimbledon a été marqué par cette finale entre le Suédois, Björn Borg et l’américain, John McEnroe. Victoire du Suédois, 1-6, 7-5, 6-3, 6-7, 8-6. Un match marqué par ce tie-break, le plus surréaliste de toute l’histoire du tournoi. Une fin de 4eme manche inoubliable pour les deux joueurs comme pour le tennis mondial. Sept balles de match pour Borg, sept balles de set pour McEnroe. Une finale qui marque aussi la consécration de ce qui peut-être le plus grand exploit de l’histoire du tennis : le triple “Channel-Slam” de Borg. Le tournoi de Wimbledon c’est des duels royaux, des marathons interminables, des coups de légendes et des symboles forts, alors la finale de 1980 entre Borg et McEnroe reflète l’histoire de Wimbledon.

RAFAEL NADAL – ROGER FEDERER

Le duo qui à frappé fort pendant des années. C’était lors de la finale de 2008, opposant l’Espagnol, Rafael Nadal au Suisse, Roger Federer. Nadal s’impose 6-4, 6-4, 6-7(5), 6-7(8), 9-7 et remporte l’édition 2008 de Wimbledon. Probablement les deux meilleurs joueurs de l’histoire, c’était la plus prestigieuse rivalité. Le niveau de jeu et le scénario de cette finale auraient suffi à la faire entrer dans le panthéon du tournoi. Le contexte s’est chargé de lui donner une dimension éternelle.

Avec un ciel chargé d’averses, au point que la finale est retardée d’une demi-heure à cause de la pluie. Federer concède rapidement les deux premiers sets mais une bonne heure plus tard, le Suisse revient transfiguré, notamment au service, et relance le match. Federer manque une première balle de set, puis sauver une première balle de match, lorsque survient cette passe d’armes légendaire à 7-7 et ces deux plus célèbres passings long de ligne de l’histoire de tournoi. Un match qui a rendu complètement fou le public. Le 5e set appartient à la légende, lui aussi. Alors que l’obscurité commence dangereusement à guetter, il est de nouveau interrompu une demi-heure par la pluie à 2-2, 40-40. Nadal finit par s’imposer après près de 5h de match. Nadal surpasse Borg et fait le doublé Roland-Garros-Wimbledon. Rafael Nadal, numéro mondial, rentre dans l’histoire et Wimbledon en fait un roi.

JOHN ISNER – NICOLAS MAHUT

Un 1er tour inoubliable, qui a marqué les esprits. 11h05 en trois jours, c’est le temps qu’a duré ce 1er tour entre John Isner et Nicolas Mahut.

C’était comme assister à quelque chose tout droit sorti de la Quatrième Dimension

Craig Boyton, coach de l’Américain John Isner

Un match qui laissera une trace indélébile au tennis mondial et au tournoi de Wimbledon. Autant marquant, que le tournoi avait décidé de rendre hommage aux deux joueurs, en célébrant le match le plus long de l’histoire de Wimbledon. Le Français, Nicolas Mahut a également livré les secrets de ce match dans un livre : Le match de ma vie. Une plaque a même été déposée sur le court numéro 18.

Interrompu une première fois par la nuit à deux sets partout, le match est entré dans le paranormal le deuxième jour quand, après 7h06 d’échanges supplémentaires, les deux joueurs n’en avaient toujours pas fini à 59 partout dans ce fameux cinquième set. Entre-temps, Mahut avait sauvé la bagatelle de quatre balles de match dont une dernière à 59-58 d’un ace, faisant preuve d’une force mentale exceptionnelle.

A partir de 5-4, je servais à chaque fois pour rester dans le match. J’essayais juste de gagner le jeu, le point que je jouais. C’est tout. Encore et encore. A chaque fois, c’était pareil

Nicolas Mahut

L’Américain John Isner s’impose malgré un état psychologique fragile suite aux efforts du match.

GORAN IVANISEVIC – PATRICK RAFTER

C’était lors de la finale de 2001 entre Goran Ivanisevic, le Croate et Patrick Rafter, l’Australien. Une finale épique, une ambiance unique et un dénouement d’une rare force émotionnelle. La finale entre les deux joueurs est l’un des plus belles éditions de l’histoire du tournoi. Cette finale est un miracle pour le Croate qui était retombé à la 100e place à l’ATP et qui n’avait plus gagné le moindre tournoi depuis 1998.

Le Croate effectue la course en tête. Il mène un set à rien puis deux manches à une. Sauf que cette histoire-là ne peut s’écrire trop simplement. Alors Rafter recolle, à chaque fois. Vient le 5e set. Le plus beau, le plus intense, le plus dramatique. Les deux joueurs y accordent leurs violons et font preuve d’un cran certain. A 4-4, Rafter est mené 0-30 sur sa mise en jeu. Mais il tient. A 7-6 en sa faveur, l’Australien se retrouve à deux points du sacre. 15-30. Mais c’est au tour de Goran de serrer la vis. À 7-7, Ivanisevic obtient deux balles de break. Il décoche un monumental retour de coup droit sur une 2e balle trop kickée de son adversaire. Dans une minute, pour la première fois de sa vie, il va servir pour gagner Wimbledon. Son rêve de toujours. Ivanisevic remporte cette magnifique finale et en ressort extrêmement fier.

NOVAK DJOKOVIC – ROGER FEDERER

Roger Federer marque encore une fois l’histoire du tournoi, en 2019 cette fois et face au Serbe, Novak Djokovic. Une finale extraordinaire qui pourrait résumer à elle seule le sel de la rivalité entre Roger Federer et Novak Djokovic. Cette finale, Federer la survole en effet dans à peu près tous les compartiments statistiques : il remporte 14 points de plus, frappe 40 coups gagnants de plus, réussit deux breaks de plus, beaucoup plus d’aces, commet moins de doubles fautes, et l’on en passe. Mais c’est Djokovic qui gagne tous les points qui comptent double. Ce match, on s’en souvient surtout pour son 5e set, et notamment pour ces deux balles de match que Roger, qui avait déjà eu une balle pour mener 2 sets à 1, va obtenir à 8-7, 40-15 sur son service. Le Serbe est ainsi devenu le premier à remporter une finale de Wimbledon après être passé à un point de la défaite depuis 1948.

STEFAN EDBERG – BORIS BECKER

Après la génération Borg-Connors-McEnroe, Boris Becker et Stefan Edberg ont marqué le tournoi dans la seconde moitié des années 80 jusqu’au début de la décennie suivante.

“J’AI CARRÉMENT FAILLI OUBLIER DE ME RÉVEILLER POUR LA FINALE DE WIMBLEDON CONTRE STEFAN EDBERG. LA NUIT PRÉCÉDENTE, J’AVAIS PRIS MA DOSE HABITUELLE DE SOMNIFÈRES, MAIS À 4 HEURES DU MARTIN JE NE DORMAIS TOUJOURS PAS. COMME L’ENTRAÎNEMENT ÉTAIT PRÉVU POUR 11 HEURES, JE POUVAIS ME PERMETTRE DE REPRENDRE UN COMPRIMÉ. JE ME SUIS RÉVEILLÉ À 10H30, COMME TOUJOURS DANS LES VAPES. LE JOUR DE LA FINALE DE WIMBLEDON ! JE ME SUIS ALORS PRÉCIPITÉ DANS LE PETIT JARDIN DEVANT LA MAISON QUE J’AVAIS LOUÉE ET J’AI JOGGÉ COMME UN FOU. UNE IDÉE FIXE : ME LIBÉRER, ÉLIMINER TOUTE CETTE CHIMIE DE MON CORPS. JE SUIS ARRIVÉ EN RETARD À L’ENTRAÎNEMENT ET J’AI COMMENCÉ LE MATCH COMME UN SOMNAMBULE.

Autobiographie de Boris Becker

Edberg va être grand. A 3-2, Becker offre à son adversaire une ouverture avec une volée de coup droit vendangée synonyme de balle de break : le Suédois bondit sur l’occasion d’un retour de revers gagnant. Becker ne gagnera plus un jeu. Edberg, en pur-sang, achève cette finale au triple galop. Jamais on ne l’a vu s’encourager comme ça. Quelques semaines plus tard, le Suédois deviendra numéro un mondial, consécration définitive de son talent de joueur et de son âme de champion.

À lire aussi : Est-ce que Nadal sera à Wimbledon ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéFrance

C'est quoi un "baliste", ce poisson qui a mordu des touristes sur les plages du sud-ouest ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

ActualitéPop & GeekSéries Tv

Avant She-Hulk, il y avait ... L'incroyable Hulk (1977-1982)

À la uneSport

[INTERVIEW] Killer Kelly, la nouvelle recrue d'Impact Wrestling

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux