À la uneFranceSanté

À Épernay, 140 patients vaccinés au sérum physiologique

sérum physiologique

140 patients, venus se faire vacciner contre le Covid-19, ce mardi 20 avril, dans un centre de vaccination à Epernay (Marne), ont reçu par erreur une injection de sérum physiologique au lieu d’une dose de vaccin Pfizer-BioNTech. «Sans conséquence pour leur santé», a rassuré le CHU de Reims.

«Mardi après-midi, 140 personnes ont reçu une injection composée uniquement de sérum physiologique. Cette injection est sans conséquence pour la santé, cependant, leur parcours vaccinal reste incomplet», déclare le centre hospitalier de Reims..

La confusion prête à sourire, mais elle aurait pu être dramatique si il s’agissait d’une autre solution plus dangereuse à la place du sérum physiologique. Fort heureusement, cette « maladresse » n’a aucune conséquence sur la santé des personnes concernées, car le sérum physiologique est une solution d’eau salée très utilisée pour lutter notamment contre la sécheresse oculaire, et tout a fait inoffensive. 

Le centre de vaccination s’est rendu compte de son erreur le lendemain matin, mercredi, et il a immédiatement contacté les 140 personnes concernées. Elles ont pu échanger avec un médecin pour répondre à leurs interrogations et surtout prendre un nouveau rendez-vous. Certaines ont reçu leur dose dès le vendredi 23. Les autres seront vaccinées mercredi 28 avril.

Ainsi, mercredi matin, «immédiatement après la constatation de l’incident une analyse des causes qui ont conduit à cette erreur a été menée» assure le CHU. «Une cadre de santé a été missionnée pour renforcer les procédures préexistantes de sécurité», ajoute-t-il , sans donner plus de précisions sur la nature de cette erreur.

Une enquête a été ouverte pour comprendre comment une telle erreur a pu être produite. Il se pourrait que cela se soit passé au moment de préparer les seringues. Avant d’être injectées, les doses du vaccin Pfizer doivent être mélangées avec du sérum physiologique. “Je pense qu’il y a eu une petite erreur, il faut faire une enquête, ne plus reproduire ce phénomène-là”, explique le docteur Hervé Ruinart, médecin généraliste à Reims.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #83

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Anna, fable post-apocalyptique choc

À la uneActualitéEnvironnementInternational

La Chine va cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger

À la uneActualitéBrèvesCulture

Louane et Julien Doré rejoignent le casting de The Voice Kids

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux