À la uneActualitéInternational

Accusé de violences sexuelles, le procureur de New-York démissionne

Eric Schneiderman, a annoncé ce lundi sa démission de son poste de procureur de New-York suite à des témoignages d’anciennes compagnes l’accusant de violences répétées.

Impliqué dans le mouvement #MeToo

Star du parti démocrate et complètement opposé à Donald Trump sur sa politique environnementale, Eric Schneiderman avait lancé des poursuites contre la compagnie d’Harvey Weinstein pour le scandale d’harcèlement sexuel.

“Ces dernières heures, des accusations graves, que je réfute, ont été lancées contre moi”, a déclaré le procureur, âgé de 63 ans.

“Si elles ne sont pas liées à ma conduite professionnelle ou aux activités de mes services, elles m’empêcheront de diriger le travail du bureau (du procureur) en cette période critique”, a-t-il dit en annonçant sa démission.

Dans un article publié lundi sur le site de l’hebdomadaire The New Yorker, deux femmes ont témoigné à visage découvert contre Eric Schneiderman, tandis que deux autres évoquent des faits présumés sous couvert d’anonymat.

“L’étranglement était très ferme”

Michelle Manning Barish et Tanya Selvaratnam, les deux victimes présumées racontent que M. Schneiderman, ancien élu démocrate au Sénat de l’État de New York, les a frappées violemment à plusieurs reprises alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool.

“C’était horrible”, a déclaré Michelle Manning Barish au sujet de la première fois qu’Eric Schneiderman l’a giflée violemment. “C’est arrivé de nulle part.” Il aurait commencé à l’étrangler, une pratique qu’il aurait employé également avec Tanya Selvaratnam.

“L’étranglement était très ferme”, a décrit Michelle Manning Barish. “C’était terrible. J’ai donné des coups de pied. Dans tout mon corps, je sentais que j’étais battue par un homme.”

Un porte-parole de la police de New York avait indiqué lundi qu’aucune plainte n’avait été déposée contre Eric Schneiderman à ce stade.

“Je n’ai agressé personne”, confie le coupable présumé. “Je n’ai jamais eu de relation sexuelle non consentie, ce qui constitue une ligne que je ne franchirais pas”.

Procureur depuis 2010, Eric Schneiderman est devenu, depuis l’élection de Donald Trump, l’un de ses opposants les plus actifs au sein de l’institution judiciaire américaine.

Eric Schneiderman sera remplacé temporairement par une femme, Barbara Underwood, avant qu’un nouveau procureur ne soit désigné par le Parlement de l’État de New York pour occuper la fonction jusqu’en novembre, date d’un scrutin prévu de longue date. Aux États-Unis, les procureurs sont élus au suffrage universel.

Related posts
À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... Lucky Man, la chance insolente du héros de Stan Lee

À la uneCinémaCulturePop & Geek

« On a gagné, M. Stark » : Avengers Endgame devient le plus gros succès de l’histoire du cinéma !

À la uneActualitéFranceInternationalPolitiqueSociétéSociété

Mort de Mamadou Barry, ce que l'on croit savoir

CultureFemmesInternational

Hommage : Agnès Heller une philosophe engagée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux