Economie

Acheter une voiture pour son enfant : les meilleurs conseils

Pour aider son enfant ou tout simplement pour lui faire plaisir, certains parents choisissent d’acheter eux-mêmes la première voiture de leur progéniture. Une fois cette décision prise, il faut penser à certains points importants pour s’assurer de ne pas faire d’erreurs. Si vous désirez offrir une voiture à votre enfant, nous vous disons tout ce qu’il faut savoir pour un achat réussi.

Voiture neuve ou d’occasion : quel véhicule choisir pour votre enfant ?

Au moment d’acheter la voiture que vous souhaitez offrir à votre enfant, deux options s’offrent à vous concernant le type du véhicule : neuf ou occasion.

Le véhicule d’occasion pour plus d’économies

Les voitures d’occasion sont en général moins chères que celles neuves. Ces dernières sont parfois hors de prix pour certains budgets. Vous pouvez heureusement obtenir une voiture presque neuve à moitié prix en optant pour un véhicule d’occasion. Lorsqu’une nouvelle voiture apparait sur le marché, elle peut en effet subir une décote importante dans les années qui suivent sa sortie. Il suffit alors de patienter 6 à 12 mois seulement pour la retrouver en occasion à un prix relativement bas.

Lorsque vous optez pour l’achat d’un véhicule d’occasion pour votre enfant, vous avez le choix entre plusieurs marques et modèles de voitures à bon prix. Vous bénéficiez en effet d’un choix aussi large que pour l’achat de voitures neuves. Le véhicule que vous souhaitez acheter est aussi immédiatement disponible. Plus besoin d’attendre la production en usine lorsque le modèle choisi est en rupture de stock chez les concessionnaires. Le véhicule d’occasion est aussi un bon moyen pour votre enfant pour se faire la main sur une voiture qui a déjà roulé. De plus, l’assurance que vous paierez pour votre voiture vous reviendra moins cher.

La voiture neuve et ses avantages

En ce qui concerne l’achat d’une voiture neuve, ce choix peut aussi présenter de nombreux avantages. Bien que la voiture d’occasion vous revienne moins cher, il est possible que cette bonne affaire vous réserve de mauvaises surprises. Il peut arriver que le véhicule d’occasion présente des dysfonctionnements que vous ne remarquerez qu’après l’achat.

Les réparations associées risquent de vous faire perdre beaucoup de temps et d’argent. Avec une voiture neuve, vous n’avez pas besoin de changer quoi que ce soit dès les premières années d’utilisation. Par ailleurs, il est rare de retrouver un modèle qui vient tout juste de sortir dans le circuit des voitures d’occasion. Si vous désirez acquérir de nouveaux modèles, vous les retrouverez certainement chez les revendeurs de véhicules neufs.

Pourquoi préférer une voiture munie d’une boîte automatique ?

Le premier avantage à posséder une voiture à boîte de vitesses automatique est le fait de ne plus avoir à faire des passages de vitesse manuels. Cela permet de gagner du temps pendant la conduite. Les différentes manipulations peuvent être très fréquentes et les faire régulièrement peut vous épuiser rapidement. Décider d’acheter une voiture automatique d’occasion est une très bonne idée, surtout lorsque votre enfant n’est pas encore un conducteur confirmé.

La boîte automatique est alors un moyen efficace de lui faciliter la conduite, surtout au cœur des embouteillages, où la situation peut rapidement devenir tendue et difficile à gérer. Pour effectuer des dépassements rapides ou lors de conduites en montagne, plus besoin d’être en alerte pour bien faire ces manipulations.

Quels sont les frais supplémentaires dont il faut tenir compte ?

Lorsque vous achetez une voiture pour votre enfant, des frais annexes s’ajoutent toujours à la facture. Il est utile de les anticiper pour éviter d’être dépassé par les événements.

La carte grise et les réparations

Si vous avez décidé d’acheter un véhicule d’occasion pour votre enfant, les premiers frais qui vous incombent sont ceux liés à l’obtention de la carte grise. Les frais d’établissement de la carte grise dépendent essentiellement du nombre de chevaux fiscaux de la voiture. L’obtention de ce document est une démarche essentielle pour prouver que vous êtes réellement le propriétaire du véhicule concerné. Pour avoir une idée de ce que cela risque de vous coûter, vous pouvez faire une simulation en ligne.

Si vous avez opté pour un véhicule d’occasion, des réparations ou une remise en état de l’auto peuvent être nécessaires. Pensez à faire un contrôle technique avant l’achat pour vérifier l’état du véhicule et anticiper les dépenses en obtenant un devis auprès d’un garagiste expérimenté.

Les taxes

Pour l’achat d’un véhicule neuf en France, plusieurs taxes sont à payer dont la première est la TVA qui est en général de 20 %. S’il s’agit d’un véhicule d’occasion, le paiement de la TVA n’est pas nécessaire lorsque le vendeur est un particulier. Dans les autres cas, la TVA peut être exigible.

Il existe aussi d’autres taxes à payer lors de l’achat d’un véhicule :

  • le malus écologique,
  • la taxe régionale,
  • la taxe fixe de 11 €,
  • la taxe de redevance pour acheminement de la carte grise.

Concernant le malus écologique, c’est une taxe payée une seule fois pour les véhicules à forte pollution lors de leur première immatriculation en France.

L’assurance auto

Tout véhicule motorisé doit être couvert par une assurance auto et celui que vous achetez pour votre enfant n’y déroge pas. Le prix de l’assurance est calculé à partir de paramètres comme la puissance du véhicule, sa valeur ou le profil du conducteur. En vous penchant sur ce dernier point, vous constaterez que les assureurs ne sont pas très friands des jeunes conducteurs. On note en effet que ces derniers sont très souvent impliqués dans des accidents de la route.

Cela ne rassure pas les assureurs qui réclament une prime d’assurance un peu plus élevée pour les conducteurs de moins de 26 ans. Si votre enfant est assez mature ou que vous désirez développer son sens des responsabilités, vous pouvez l’inciter à payer les mensualités de l’assurance auto en totalité ou en partie. Si vous faites payer l’assurance à votre enfant, vous pouvez prendre toutefois en charge la partie restante des primes d’assurance auto.

Recherchez la fiabilité pour ce jeune conducteur

Pour vous assurer de la sécurité de votre enfant lorsqu’il sera au volant, il est vital d’acheter un véhicule sûr. Privilégiez les voitures disposant d’un contrôle électronique de stabilité et d’une distance de freinage à sec inférieure à 145 pieds à partir de 96 km/h, durant les tests de freinage. Le véhicule doit témoigner d’une fiabilité supérieure à la moyenne et avoir de bonnes notes pour au moins quatre des tests de résistance aux chocs.

Pour les personnes les plus exigeantes et qui désirent être totalement rassurées sur le point précédent, vous pouvez opter pour un véhicule disposant de systèmes d’aide à la conduite. Le véhicule peut aussi être équipé de fonctions comme l’alerte de collision, la détection de piétons, le freinage automatique d’urgence ou encore l’alerte d’angle mort.

Évitez à tout prix les voitures avec une trop grande puissance de moteur, car ils entraînent une conduite imprudente, ce qui fait augmenter le risque d’accident. Dans l’idéal, votre choix devra se porter sur une voiture de taille moyenne et facile à manœuvrer. Le véhicule doit avoir une bonne visibilité pour permettre à votre enfant de repérer sans problème les dangers sur son chemin. Tout ceci pour offrir une meilleure sécurité et une conduite confortable.

Faites un essai de conduite : votre enfant doit se sentir à l’aise

Avant d’acheter une voiture, votre enfant peut faire un essai du véhicule que vous souhaitez acquérir. Cela permet non seulement de vérifier l’état et le bon fonctionnement du véhicule, mais aussi d’apprécier son confort. Vous pouvez vous faire accompagner de votre enfant pour qu’il teste le véhicule ou le faire seul.

La tâche consistera en l’évaluation du comportement routier du véhicule. Vous pouvez aussi vérifier si la position de conduite est confortable. Vérifiez également l’intérieur du véhicule pour déterminer s’il est en bon état et si le siège ajusteur fonctionne correctement.

Faites attention à tous les détails qui peuvent gêner lors de la conduite du véhicule. Si le concessionnaire ou le revendeur ne vous permet pas de faire un essai de conduite, interrompez le processus d’achat et n’achetez pas le véhicule proposé. Vous trouverez très certainement le même modèle de véhicule chez un autre vendeur qui sera plus enclin à vous laisser le tester. Lorsqu’il s’agit d’un véhicule d’occasion, une telle attitude du vendeur peut cacher un problème au niveau de l’automobile.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
Economie

Gérer ses finances comme un pro : comment choisir la meilleure banque en ligne ?

Economie

France-Kazakhstan : un modèle d’équilibre diplomatique ?

Economie

Comment décrypter le VIN d'une voiture ?

Economie

Un code promo Melbet est simple et abordable

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux