À la uneActualité

Aéroport de Roissy : une vingtaine de touristes dévalisés

Samedi matin, une vingtaine de touristes qui attendaient une navette à l’aéroport de Roissy, se sont fait voler leurs valises par des délinquants munis de bombes lacrymogènes.

 

Samedi matin, vers 8h30, une vingtaine de touristes (12 français, 4 américains et 3 marocains) attendaient leur navette à leur hôtel, tout près de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

C’est alors que deux grosses berlines s’arrêtent devant eux. Huit personnes encagoulées et habillées en noir en sont sorties et ont aspergé les voyageurs de gaz lacrymogène, avant de leur dérober leurs valises. Les délinquants ont ensuite pris la fuite à bord des deux véhicules. D’après la radio Europe 1, un des touristes aurait été blessé à la main par l’un des braqueurs.

Aucun d’entre eux n’a été interpellé pour le moment. Les investigations sont menées par la section de recherches de Versailles et la brigade de recherches de Montmorency.

 

Une affaire similaire avait été relatée l’année dernière. Un car transportant des chinois avait été dévalisé devant un hôtel de Gonesse, dans le Val-d’Oise, près de l’aéroport, qui reste un théâtre d’agressions et de vols fréquents.

 

Le patron d’Air France veut « des mesures d’urgence »

L’aéroport de Roissy a également fait les gros titres ce week-end à cause des temps d’attente excessif dénoncés par les voyageurs. A cause du manque d’effectifs de policiers de l’air et des frontières, les 3h d’avance ne suffisent plus. Le Point rapportait alors qu’il n’y avait que deux guichets d’ouvert pour 500 passagers, ce qui bien entendu a créé un retard important et des temps d’attente croissant à l’enregistrement.

Pour Jean-Marc Janaillac, PDG d’Air France-KLM, « il y a des mesures urgentes à prendre de la part des pouvoirs publics en termes d’acceptation de nouveaux matériels qui permettraient la reconnaissance faciale des personnes, comme ce qui existe à Londres ou à Amsterdam, par exemple ». 

Le patron d’Air France évoque les temps d’attente « très très importants », qui représentent parfois plus d’une heure et demi à Roissy et même dans certains cas plus de deux heures à Orly. Il a alors appelé à l’affectation d’un « plus grand nombre de fonctionnaires de la police de l’air et des frontières » ainsi que  » peut-être, pour certaines destinations, un allégement des [procédures] totalement rigides de consultation ou de vérification des passeports ».

Related posts
À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette dernière soirée des Battles ?

À la uneSport

IndyCar - Théo Pourchaire va effectuer ses débuts en IndyCar à Long Beach !

ActualitéInternationalNon classéSport

5 événements qui ont marqué l’Histoire des Jeux olympiques

ActualitéSéries Tv

Que sont devenus les acteurs de La petite maison dans la prairie ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux