À la uneActualitéMédias

Alessandra Sublet, 8ème personnalité médiatique de l’année 2016

Jusqu’au 31 décembre, Radio VL vous donne rendez-vous chaque jour pour retracer le parcours d’une personnalité des médias qui a fait parler d’elle en 2016. En huitième position, nous retrouvons Alessandra Sublet : l’animatrice en vogue a enchaîné les échecs depuis son arrivée à TF1 et Europe 1.

Une arrivée surprise sur TF1

Arrivée fin 2015 sur TF1, Alessandra Sublet avait surpris tout le monde en quittant France 2 après la nomination de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions et l’échec de son émission Un soir à la Tour Eiffel. Loin de multiplier les projets sur TF1 les premiers mois, Alessandra Sublet n’avait présenté que quelques primes évènementiels qui n’ont pas brillé en audience. Les 30 ans de Bercy renommé pour l’occasion Accorhôtel Arena ou La grande histoire de la télévision avaient reçu un accueil mitigé. Mais TF1 n’a jamais douté de son animatrice.

Le fiasco du show d’ouverture de l’Euro 2016

TF1 a confié à Alessandra Sublet la présentation du grand show d’ouverture de l’Euro. C’est un choix étonnant de la part de la première chaîne d’Europe qui misait habituellement sur Nikos Aliagas pour présenter ses émissions de variétés. Une programmation faible avec peu d’invités sur scène, des problèmes techniques à répétition et une présentation très critiquée  ont été au programme de la soirée. Depuis ce fiasco, Alessandra Sublet a expliqué ne plus vouloir présenter les grands primes évènementiels de la chaîne pour se consacrer à ses autres émissions.

Une rentrée pleine de projets

Le mois de septembre a été pour Alessandra Sublet l’apothéose de sa carrière. TF1 et Europe 1 ont décidé de miser sur elle. TF1 lui confie l’animation d’un talk-show bi-mensuel diffusé le vendredi soir,  Action ou vérité. Ce divertissement s’inspire du mythique jeu pour interroger et s’amuser avec les invités du programme. Après le succès des deux premiers numéros, l’audience du programme s’effondre et peine à atteindre le million de téléspectateurs. Face à cet échec, la direction de la chaîne a décidé de rendre le programme évènementiel à partir de la rentrée de janvier.

« Si ce talk-show ne marche pas, ça sera compliqué derrière » avait expliqué Alessandra Sublet dans une interview à Paris Match.

Europe 1 a confié à l’animatrice la succession difficile de Cyril Hanouna entre 16h et 18h face à Laurent Ruquier. Cyril Hanouna avait complètement plombé les audiences de la station en deux ans de présentation des Pieds dans le plat. Loin de relever les audiences, Alessandra Sublet à la tête de la Cour des grands a atteint le plus bas score historique d’Europe 1 à cette heure-là. Elle réalise deux fois moins d’audience que le trublion de C8 avec seulement 236 000 auditeurs par quart d’heure. La station de la rue François 1er réfléchit à décaler le programme à 15h30 pour éviter la concurrence frontale avec Les grosses têtes sur RTL et Charline Vanhoenacker sur France Inter. L’émission devrait perdre une demi-heure d’antenne et pourrait même être co-présentée par Arthur selon les informations de nos confrères du Parisien.

Autant dire que 2017 s’annonce compliqué pour l’animatrice qui pourrait perdre ses deux rendez-vous phares en septembre prochain. Mais rien n’est fait. Il reste à l’animatrice 6 mois pour faire ses preuves et assurer sa place. Espérons que cette période sera suffisante pour s’imposer.

C’est tout pour aujourd’hui ! Rendez-vous demain à 9h pour découvrir la 7ème personnalité médiatique que Radio VL  a sélectionnée !

[button color= »blue » size= »big » alignment= »center » rel= »follow » openin= »samewindow » url= »http://radiovl.fr/tag/personnalites-mediatiques-2016/ »]Cliquez ici pour découvrir la suite du classement[/button]

 

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéCinémaMusique

10 films musicaux à revoir pour la Fête de la musique

ActualitéSéries Tv

Plus belle la vie : qui est Davy Sardou, l’interprète de "l’étrange Pascal" ?

ActualitéHigh Tech

On a testé pour vous ... l'expérience "Hôtel Dracula" en VR (Galeries Montparnasse)

ActualitéInternational

C’était en 1979… la fin du règne de terreur des Khmers Rouges 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux