EmissionsTout Pour Réussir

Alma : “Profiter de chaque instant à l’Eurovision” – Tout Pour Réussir #16

Tout Pour Réussir, dix minutes d’interview avec Saad Merzak, chaque mardi. Un retour sur la carrière d’une personnalité du monde médiatique, artistique ou économique, et les raisons de leur succès. Aujourd’hui dans Tout Pour Réussir, Saad reçoit la chanteuse Alma. C’est elle qui représentera la France lors du concours de l’Eurovision le 13 mai prochain, avec son titre Requiem.

Saad Merzak : On ne vous connaît pas assez… Pouvez-vous nous raconter votre parcours, jusqu’à votre titre ?

Alma : J’ai commencé la chanson en déménageant à Paris, il y a 5 ans. Auparavant, je faisais une école de commerce et je travaillais dans le management, ce qui me plaisait aussi. Mais j’en ai eu marre et j’ai voulu suivre ma passion ; je suis venue à Paris apprendre le solfège, pour me spécialiser et j’ai fait des rencontres sur mon chemin, qui m’ont mené ici.

D’abord, Edoardo Grassi m’a appelé il y a 3 ans pour Les Chansons d’abord sur France 3. J’y ai rencontré Nazim Khaled, auteur-commpositeur. Après un café, on a décidé de faire des chansons ensemble. Ça a super bien collé ! Maintenant, mon premier album est prêt et c’est aussi grâce à lui donc je le remercie du fond du coeur.

Entre temps, Edoardo Grassi est devenu chef de la délégation française de l’Eurovision. Mes manageuses m’ont proposer de concourir et un mois plus tard, la décision était prise : j’étais choisie ! J’étais si contente !

SM : Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans la musique ?

Alma : Ce fut pour moi une manière de m’exprimer. J’ai vécu choses pas très drôles, à certains moments, et je me suis rendu compte que le seul moment d’extérioriser ça, c’était par la chanson. Il n’y a pas de tabou, pas de barrière. Le bien que ça m’a fait m’a donné envie de continuer !

SM : Comment avez-vous appris votre nomination pour l’Eurovision ?

Alma : Un coup de téléphone, un matin à la maison ! Et Edoardo m’a dit : “Voilà Alma, on t’a choisi, tu vas venir avec moi à Cannes pendant 10 jours” sans même me dire bonjour ! Sur le coup, que répondre à ça ? J’ai un peu bégayé en le remerciant…

Je me souviens de cette scène après avoir raccroché. Je me regarde dans le miroir en me disant : Tu vas faire l’Eurovision ! Je suis passé par plein de sentiments différents. La fierté, puis le stress, les millions de spectateurs… Maintenant je suis très sereine, j’ai une super équipe qui s’occupe aussi de la scénographie.

SM : En parlant de stress ! À deux mois de l’Eurovision, on se sent comment ?

Alma : J’ai hâte ! Hâte que ça arrive ! J’en parle tous les jours, je mange et je vis Eurovision ! Il paraît que c’est une expérience vraiment incroyable, une aventure humaine des plus uniques. Je suis donc très motivée et disciplinée pour essayer d’être prête le jour J.

SM : Pour être prête le jour J, comment cela se prépare-t-il ?

Alma : Je prends déjà des cours de chants et d’expression scénique, de sport… J’essaie de faire tout ça car il paraît que c’est très fort, très intense là-bas.

SM : L’an dernier, Amir fut une révélation pour de nombreux Français lors de son passage à l’Eurovision. N’avez-vous pas la pression ?

Non ! En fait je trouve qu’il a commencé à tracer un chemin très positif pour l’image de l’Eurovision en France, et ça me tire vers le haut car c’est le spectacle le plus regardé au monde avec 200 millions de spectateurs… Donc j’espère que l’engouement autour de lui va se retrouver dans la chanson cette année.

Donc c’est une bonne pression, j’ai envie de faire aussi bien et je vais essayer d’être le plus digne, de faire le plus beau tableau possible. Après, l’avenir appartient aux téléspectateurs !

SM : Vous avez rencontré Amir, quels ont été ses conseils ?

Alma : Il m’a dit de profiter de chaque instant, d’être à fond dans mon personnage pendant les trois minutes car elles vont passer très vite. C’est unique, jamais on ne pourra partager une nouvelle fois une chanson devant 200 millions de spectateurs. C’est une vraie chance !

SM : Ça peut aussi être un tremplin, qu’avez-vous prévu après ?

Alma : Il y a déjà mon premier album, qui sortira à peu près en même temps que l’Eurovison ! Mon objectif c’est de vivre de ma passion, et aussi de composer, écrire pour les autres. Et grâce à l’exposition dont je vais bénéficier, j’aimerai organiser des concerts. C’est comme ça que j’ai rencontré Amir, en faisant ses premières parties, ce sont des moments inoubliables quand tu veux faire ce métier !

SM : Très bien ! Merci Alma et rendez-vous le 13 mai, on espère votre victoire !

Alma : Yeah, merci beaucoup (rires) !

En 2013, Radio VL découvrait déjà Alma dans l’émission “Ça reste entre nous”. Son portait de l’époque à découvrir ici.

Écouter tous les entretiens de Saad

Related posts
EmissionsLess & The City

Alex Ramirès, invité de Less And The City #29

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #60

EmissionsLe Sporting Club

Arthur Cazaux, invité du Sporting Club #268

EmissionsLa Manita

Loïc Moreau, invité de La Manita #5

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux