À la uneCinémaCulture

American Horror Story : le classement « évidemment » objectif des 9 saisons

À l’occasion des 10 ans du lancement de la série d’anthologie American Horror Story, VL vous propose son classement des 9 saisons d’horreur. 

Produite par Ryan Murphy, American Horror Story aka AHS était diffusée pour la première fois le 31 octobre 2011. Depuis, un succès fou s’est épris de la série et compte désormais 9 saisons, la 10 étant en préparation. Le créateur a, par ailleurs, assuré que sa série serait renouvelée jusqu’à la saison 13. Alors en attendant la nouvelle saison intitulée Double Feature, VL vous propose ci-dessous son classement. 

SPOILERS ALERT
Si vous n’avez pas encore vu cette série horrifique, on vous conseille de ne pas en lire plus, aux risques d’être spoilé !

9. Hotel, saison 5

Alors qu’un grand débat règne autour de cette saison, elle n’est clairement pas notre préférée ! Pour rappel, la Comtesse Elizabeth dirige le tristement célèbre Hotel Cortez. Entre fantômes, meurtres et vampires, votre séjour dans la chambre 64 restera probablement marqué en vous. 

On vous l’accorde, le casting est tout simplement incroyable. Lady Gaga nous fait l’honneur d’interpréter la dirigeante, une vampire avec un appétit particulier pour le sexe et le sang. On retrouve également Evan Peters qui interprète Mr March, Sarah Paulson la junkie Sally et Kathy Bates la désagréable réceptionniste Iris. Ce qu’on reproche à la 5e saison ? Trop d’histoires qui se mêlent et s’entremêlent. Pourtant le secret de l’identité du serial killer était intéressant jusqu’à sa révélation. Les décors et costumes sont, cependant, incroyables.

8. 1984, saison 9

Retour dans les années 80, 5 amis se font engager pour travailler lors d’un été au camp Redwood. En hommage aux films d’horreur, Vendredi 13 et Halloween, un redoutable assassin sera présent pour pimenter la vie du camp. 

Bien que l’histoire soit intéressante et riche en action, le scénario semble léger et mal construit et se contente à l’ambiance Slasher et aux scènes trash. Les personnages présentent également un aspect caricatural des années 80, presque lourd. 

7. Cult, saison 7

Autre avis controversé, beaucoup l’adore et beaucoup la déteste. Cult se déroule lors des élections présidentielles de 2016. De la victoire de Donald Trump se re-déclenche les phobies, jusqu’alors dépassées, de la jeune Ally. De son côté, Kai Anderson crée une secte pour effrayer les habitants et les pousser à voter pour lui aux élections municipales. 

On doit le reconnaître, proposer de la politique dans AHS c’est innovant. Le rôle du gourou Kai, interprété par Evan Peters, est incroyable et monstrueux à la fois. Pour la première fois, pas de monstres, de sorcières, de vampires ou même de fantômes : « All monsters are human » comme le disait Sœur Jude d’Asylum. 

6. Roanoke, saison 6

Une ferme datant de 1790, une colonie maudite et une tueuse à la hache, la saison 6 promettait d’être incroyable. L’émission « Le Cauchemar de Roanoke » retrace l’histoire de Shelby et Matt qui ont vécu sur une ferme bâtie sur les terres sacrées de la colonie perdue de Roanoke.

Bien qu’on lui reconnaisse une certaine trame et un jeu d’acteur incroyable, la saison reste confuse. Le mélange entre réalité et témoignages est difficile à comprendre. La saison tourne vers une sorte de télé-réalité hantée qui fait perdre le cachet du mythe de Roanoke.

5. Asylum, saison 2

Briarcliff, un institut psychiatrique dirigé par l’impitoyable Sœur Jude. Au milieu, des résidents se trouve Kit, le fameux tueur des femmes « Bloody Face », qui assure être innocent.

C’est l’une des saisons qui présente le plus de richesse au niveau de l’histoire des personnages. À l’inverse de Hotel, les éléments narratifs s’enchainent et se comprennent facilement. Sur les airs de « Dominique nique nique », on tente de comprendre chacune d’eux avec du nazisme, de la nymphomanie et des Aliens (bien qu’ils soient de trop). Briarcliff prend en quelque sorte la forme d’un purgatoire avec son ange de la mort.

4. Freak Show, saison 4

La majestueuse Elsa Mars vous ouvre les portes de son spectacle pour y voir ses monstres incroyables. Alors que les habitants veulent les chasser, ils resserrent les rangs pour contrer les menaces et surtout la présence d’un tueur en série. 

Cette fois-ci, Ryan Murphy a su respecter la dimension temporelle de la série, soit les années 50. Bien que la série soit assez morbide et glauque, il faut lui reconnaître qu’elle est épatante. Au cœur du chapiteau, on retrouve Jyoti Amge, la plus petite femme au monde, mais également une femme à trois seins. L’histoire, quant à elle, est particulièrement touchante avec le passé épouvantable d’Elsa Mars ou même du clown Twisty. 

3. Murder House, saison 1

Rendez-vous à Los Angeles, dans la célèbre Murder House. La famille Harmon s’y installe sans connaître son passé et sera rapidement confrontée aux nombreuses âmes qui y sont enfermées. La toute première saison reste un classique de l’univers AHS, et probablement l’une des meilleures. 

Chaque personnage/fantôme est unique et particulier. Les histoires de chacun se suivent et se comprennent bien que la liste soit longue. L’accouchement atroce de Viviane et le final de la saison sont tout simplement renversants. On reproche néanmoins à Murder House sa lenteur. Il reste pourtant important de la voir pour comprendre la saison Apocalypse.

2. Coven, saison 3

Sur les pas des sorcières de Salem, on retrouve leurs descendantes au sein d’un couvent à la Nouvelle-Orléans. Dans un refuge, les sorcières partagent d’innombrables histoires. Le nœud de la saison sera d’identifier la prochaine sorcière suprême qui remplacera l’actuelle.

De loin, Coven se place en deuxième position. Le jeu d’acteur de Jessica Lange est une nouvelle fois époustouflant, et son rôle de Fiona Goode (la fameuse suprême) est certainement le meilleur qu’elle ait réalisé. L’histoire s’équilibre entre la magie, le choc des cultures avec Marie Delphine Lalaurie et la jalousie des sorcières et des vaudous. L’épisode final « Les Sept Merveilles » est un chef-d’œuvre en plus du casting qui comprend Stevie Nicks et Emma Roberts.

1. Apocalypse, saison 8

Comme son nom l’indique, la saison se situe après une terrible apocalypse, lancée par L’Antéchrist en personne. Des élus et des riches se retrouvent dans des bunkers pour survivre à « l’hiver nucléaire ».

La huitième saison rassemble une histoire post-apocalyptique, les personnages de Murder House, mais également ceux de Coven. Spoiler Alert : dans une bataille sans fin, les sorcières affrontent l’Antéchrist pour sauver le monde. Au fil de la saison, on comprend les liens de la saison 1, 3 et 8. L’imagination de Ryan Murphy a créé une nouvelle fois un chef-d’œuvre que seuls les plus courageux oseront regarder. 

À lire aussi : « Quelque chose de méchant va arriver » Le suspense pèse sur la saison 10 d’American Horror Story

Crédit photo : FX productions

About author

Journaliste
Related posts
À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Ulysse 31, le dessin animé qui revisite la mythologie grecque en version SF

À la uneActualitéInternational

La Chine interdit toutes les transactions financières en cryptomonnaies

À la uneActualitéSorties

Sauvez le cinéma : Le nouvel escape game du Grand Rex

À la uneActualitéArt / ExpoCultureMusiqueReportages

On a testé pour vous … la 8e édition de l’Urban Week, le festival qui célèbre la street culture

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux